10 principes de sagesse spirituelle pour traverser les moments difficiles

« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. » ~Friedrich Nietzsche~

Les personnes les plus sages, affectueuses et équilibrées que l’on connaît ont certainement connu la misère, la défaite, le chagrin de perdre quelque chose ou quelqu’un qu’ils aimaient, et ont trouvé leur voie au plus profond de leur désespoir. Ces gens ont connu beaucoup de hauts et de bas, et ont acquis une appréciation, une sensibilité et une compréhension de la vie qui les remplit de compassion, de compréhension et d’une passion profonde pour la sagesse. Les gens ne naissent pas comme cela ; ils se développent lentement avec le temps.

Lorsque vous traversez des moments difficiles et que vous rencontrez de grandes difficultés, vous pouvez laisser la situation vous définir, la laisser vous détruire ou la laisser vous renforcer. Le choix vous appartient.

Voici 10 principes de sagesse spirituelle qui vous aideront à traverser les moments difficiles :

1. La douleur fait partie de la vie et de l’amour, et elle vous aide à grandir

Donc nous sommes nombreux à avoir peur de nous-même, de notre propre vérité, et de nos sentiments par dessus tout. Nous disons que les concepts de la vie et de l’amour sont merveilleux, mais ensuite nous nous en cachons tous les jours. Nous nous cachons de nos vrais sentiments. Parce que la vérité est la vie, que l’amour fait mal parfois et que les sentiments qui en surviennent nous dérangent.

On nous apprend dès notre plus jeune âge que toutes les douleurs sont mauvaises et nuisibles. Pourtant, comment pouvons-nous faire face à la vie réelle et au véritable amour si nous avons peur de ressentir ce que nous ressentons vraiment ? Nous avons besoin de ressentir la douleur, tout comme nous avons besoin de nous sentir vivant et aimé. La douleur est destinée à nous réveiller. Pourtant, nous essayons de cacher notre douleur. Réalisez cela. La douleur est quelque chose que l’ont doit porter volontairement, tout comme le bon sens. Parce qu’on ne sait jamais à quel point on est fort, jusqu’au jour où être fort reste notre seule option.

Tout est dans la façon dont vous effectuez les choses qui ne vont pas dans votre sens. Voilà ce qui compte à la fin. La douleur est un sentiment. Vos sentiments font partie de vous, de votre réalité. Si vous avez honte d’eux, et que vous les cachez, vous laissez les mensonges de l’insécurité détruire votre réalité. Vous devez défendre votre droit de ressentir la douleur, de la supporter, d’avoir vos cicatrices, et de faire face aux réalités de la vie et de l’amour, car vous évoluez vers la version la plus forte, la plus sage et la plus vraie de vous-même.

2. L’état d’esprit assure la moitié de la victoire.

Il est normal de passer des mauvaises journées et d’avoir des moments difficiles. S’attendre à ce que la vie soit tout le temps merveilleuse revient à vouloir nager dans un océan où les vagues se lèvent seulement et ne viennent jamais s’écraser. Cependant, lorsque vous reconnaissez que les vagues qui se lèvent et qui s’écrasent font partie du même océan, vous pouvez lâcher prise et être en paix avec la réalité des hauts et des bas. Il devient évident que les hauts de la vie nécessitent des bas de la vie.

En d’autres termes, la vie n’est pas parfaite, mais en tout cas la vie est belle. Notre objectif ne devrait pas être de créer une vie parfaite, mais de vivre une vie imparfaite dans l’étonnement. Se lever chaque matin et regarder autour d’une façon qui ne prend rien pour acquis. Tout est extraordinaire. Chaque jour est un cadeau. Ne traitez jamais la vie avec désinvolture.

Ne laissez pas la douleur vous rendre désespéré. Ne laissez pas la négativité vous envahir. Ne laissez pas l’amertume voler votre douceur. Même si d’autres peuvent être en désaccord avec vous, soyez fier de toujours savoir que le monde est un endroit magnifique. Modifiez vos pensées et vous changerez votre réalité.

Et la mentalité est particulièrement puissante quand il s’agit d’accepter que…

3. Vos plus grandes peurs n’existent pas vraiment.

Lorsque les temps sont durs, il peut être difficile de suivre votre cœur et de faire un nouveau pas en avant, mais c’est une tragédie de laisser les mensonges de la peur vous arrêter. Bien que la peur puisse sembler accablante, elle n’est pas aussi puissante qu’elle n’y paraît. La peur est seulement aussi profonde que votre esprit le permet. Vous avez toujours le contrôle. Donc prenez le contrôle !

La clé est de reconnaître de votre peur et de l’affronter directement ! Bataillez ferme pour faire briller la lumière de vos mots dessus. Parce que si vous ne le faites pas, si votre peur devient muette, d’obscures ténèbres que vous évitez, et peut-être même que vous avez réussi à oublier brièvement, vous ouvriront à de futures attaques de la peur quand vous vous y attendrez le moins. Parce que vous n’avez jamais vraiment confronté l’adversaire qui vous a battu.

Vous pouvez battre la peur si vous lui faites face. Soyez courageux ! Et rappelez-vous que le courage ne signifie pas que l’on n’a pas peur ; le courage signifie qu’on ne laisse pas la peur nous empêcher d’avancer dans notre vie.(Angel en parle plus en détail dans le chapitre « Adversité » de 1,000 Little Things Happy, Successful People Do Differently.)

4. Les expériences vous font grandir.

Au fil du temps, vous trouverez que la vie n’est pas nécessairement plus facile ou plus difficile que vous pensiez qu’elle allait être ; elle ne se passe pas exactement comme vous l’aviez imaginée, et les choses ne se produisent pas quand vous les attendez. Ce n’est pas une mauvaise chose, cela rend la vie plus intéressante. Avec une attitude positive vous serez toujours agréablement surpris.

Lorsque vous arrêtez de vous attendre à ce que les choses se passent d’une certaine manière, vous pouvez les apprécier pour ce qu’elles sont. Finalement, vous vous rendrez compte que les plus beaux cadeaux de la vie sont rarement enveloppés de la façon dont vous vous attendiez.

L’expérience est le bien le plus précieux que l’on possède, elle construit notre force.

Vous avez le pouvoir de transformer vos blessures et vos inquiétudes en sagesse, vous devez juste faire quelque chose à leur sujet. Vous devez accepter ce qui est arrivé et utiliser ce que vous avez appris pour aller de l’avant. Tout ce que vous avez vécu constitue un avantage pour faire face à tout ce que vous avez encore à découvrir. Réalisez cela et libérez-vous.

5. Principes de sagesse spirituelle : Vous ne pouvez pas changer les choses dont vous n’assumez pas les responsabilités.

Sigmund Freud disait : « La plupart des gens ne veulent pas vraiment la liberté, parce que la liberté implique une responsabilité, et la plupart des gens ont peur de la responsabilité. » Ne vous autorisez pas à l’être. Lorsque vous blâmez les autres pour ce que vous traversez, vous n’assumez pas vos responsabilités, vous renoncez à ce pouvoir sur cette partie de votre vie.

Ne vous méprenez pas, en fin de compte, le prix du bonheur est la responsabilité. Dès que vous arrêterez de rendre tout le monde responsable de votre bonheur, vous serez plus heureux. Si vous n’êtes pas satisfait maintenant, ce n’est pas la faute de quelqu’un d’autre.

Finalement, votre bonheur dépend de votre autonomie, de votre volonté inébranlable à assumer la responsabilité de votre vie à partir de cet instant, indépendamment de ceux qui ont contribué à ce qu’elle est aujourd’hui. Il s’agit de prendre le contrôle de votre situation actuelle, de penser par vous-même, et de décider fermement de choisir différemment. Il faut être le héros de votre vie, pas la victime.

6. Le présent est la seule chose dont vous devez vous préoccuper

On ne vit pas notre vie dans une terre imaginaire lointaine où tout est parfait. On la vit ici et maintenant, avec la réalité dont les choses sont. Oui, vous pouvez utiliser tous les moyens pour aller vers un avenir idéalisé. Pourtant, pour ce faire, vous devez traiter avec succès avec le monde tel qu’il est aujourd’hui.

Parfois nous évitons d’éprouver où nous en sommes parce que nous avons développé une croyance, basée sur les expériences passées, que ce n’est pas là où nous devrions être ou que nous voudrions être.

Mais la vérité est que vous êtes exactement là où vous devez être pour arriver là où vous voulez aller demain. Donc prenez du recul.

Vos amis et votre famille sont trop importants pour être ignorés. Prenez un moment pour vous rappeler à quel point vous êtes chanceux de respirer. Regardez autour de vous, avec vos yeux grands ouverts aux possibilités qui s’offrent à vous. Une grande partie de ce que vous craignez n’existe pas. Une grande partie de ce que vous aimez est beaucoup plus proche que vous ne le pensez.

Le bonheur est un état d’esprit qui ne peut être conçu que dans le présent. Ce n’est pas un point dans l’avenir ou à un moment du passé ; mais malheureusement, cette idée fausse blesse de nombreuses personnes. Donc, beaucoup de jeunes gens semblent penser que tout leur bonheur les attend dans les années à venir, alors que de nombreuses personnes âgées croient que leurs meilleurs moments sont derrière eux. Ne soyez pas l’un d’eux. Ne laissez pas le passé et l’avenir voler votre présent. (lire The Power of Now: A Guide to Spiritual Enlightenment)

7. Nous pouvons toujours, toujours, toujours être reconnaissant pour quelque chose.

La vie est meilleure lorsque vous souriez. Être positif dans une situation négative est un signe de leadership et de force. Au lieu de pleurer et de vous plaindre, souriez et appréciez votre vie.

Et si vous vous réveilliez demain seulement avec les choses pour lesquelles vous avez été reconnaissant aujourd’hui ?

Pensez à toute la beauté qui reste autour de vous, regardez-la et souriez. Soyez reconnaissant pour toutes les petites choses dans votre vie, parce que quand vous les mettrez toutes ensemble, vous verrez à quel point elles sont importantes. À la fin de la journée, ce n’est pas le bonheur qui nous rend reconnaissant, mais la reconnaissance qui nous rend heureux.

8. Les grandes choses prennent du temps.

Les résultats instantanés sont rarement les meilleurs résultats. Avec de la patience, vous pouvez considérablement augmenter votre potentiel. Si vos désirs étaient toujours satisfaits immédiatement, vous n’auriez rien à espérer. Vous passeriez à côté des joies de l’anticipation et du progrès.

Rappelez-vous, la patience ne concerne pas l’attente, c’est la capacité à garder une bonne attitude tout en travaillant dur pour ce en quoi vous croyez. C’est la volonté de rester concentré, en franchissant avec confiance une petite étape à la fois, en sachant qu’on déplace une montagne en déplaçant une pierre à la fois. Chaque pierre que vous déplacez, peu importe sa taille, est un progrès.

Résultat : Vous méritez plus qu’une simple gratification instantanée. La valeur qui arrive en un instant disparaît souvent en un instant. La valeur qui prend du temps et de l’engagement à créer survit souvent à son créateur, vous.

9. Les autres personnes ne peuvent pas vous approuver.

Quand nous nous battons pour obtenir quelque chose d’important, parfois nous espérons que d’autres approuvent nos progrès. Mais la vérité est qu’ils ne le peuvent pas…

Vous n’êtes pas dans ce monde pour être à la hauteur des attentes des autres, vous ne devriez pas avoir l’impression que les autres sont ici pour être à la hauteur des vôtres. Préparez votre propre chemin. La signification du succès est totalement différente pour chacun d’entre nous. En fin de compte une vie remplie de succès est une vie heureuse dans votre propre chemin.

Vous ne devez pas être flashy pour être impressionnant. Vous ne devez pas être célèbre pour être important. Vous ne devez pas être une célébrité pour être couronné de succès. Vous n’avez pas besoin d’être approuvé par quelqu’un. Vous êtes déjà précieux.

Vous pouvez être humble et toujours être incroyablement efficace. Ce n’est pas parce que les gens ne tombent pas à vos pieds pour vous vénérer, que cela signifie que vous avez échoué. Réussir secrètement est un succès tout aussi doux, fort, flamboyant, et généralement beaucoup plus réel. Le succès est la façon dont vous le définissez, pas ce que tout le monde dit qu’il doit être pour vous.

(Lire The Gifts of Imperfection.)

10. Vous n’êtes pas seul.

Quand on traverse des moments difficiles, il est facile de regarder autour et de voir un tas de gens qui semblent aller très bien. Mais ce n’est pas le cas. Nous avons tous des difficultés sur notre propre chemin. Et si nous pouvions être assez courageux pour en parler, et que nous nous parlions les uns aux autres, nous réaliserions que nous ne sommes pas les seuls à nous sentir seuls et perdus.

Donc nous sommes nombreux à être dans le même combat. Nous sommes tous là dedans. Donc peu importe à quel point vous vous sentez gêné ou pathétique par rapport à votre situation, sachez que vous n’êtes pas le seul à éprouver ces sentiments. Lorsque vous vous dites : « je suis tout seul », c’est juste votre esprit inquiet qui essaie de vous mentir. Il y a toujours quelqu’un qui peut s’identifier à vous. Peut-être que vous ne pouvez pas lui parler immédiatement, mais il est là.

Si vous vous sentez désespéré en ce moment, écoutez-moi : j’ai souvent ce sentiment et je lutte un peu comme vous. Je me soucie des mêmes choses que vous, à ma manière. Et bien que certaines personnes ne nous comprennent pas, nous nous comprenons mutuellement. Vous n’êtes pas seul !

Réflexions après coup

La vie est difficile, mais c’est l’un des plus beaux cadeaux de la vie. Parce qu’en faisant face aux difficultés de la vie, nous construisons une force inestimable. Cette force nous permet de mener à bien nos objectifs les plus importants. C’est justement parce que la vie est difficile qu’on est capable de la rendre belle. C’est parce que la vie est difficile que l’on est capable de traverser les difficultés. On peut faire la différence et on peut être vraiment important.

Donc rappelez-vous..

Lorsque les temps sont durs, vous devez être plus fort. Ne priez pas pour une vie facile ; priez pour avoir la force de supporter un problème difficile qui mène à la grandeur.

À votre tour…

Qu’avez-vous appris pour vous aider à traverser les moments difficiles ? Quelles vérités gardez-vous en tête pour vous motiver ? Laissez un commentaire ci-dessous et partagez votre opinion.

Source 10 principes de sagesse spirituelle pour vous aider à traverser les moments difficiles : Marc & Angel, deux écrivains passionnés, et « admirateurs de l’esprit humain »
Claire C.

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/

31 commentaires

  • Merci pour ce beau message.
    Depuis 4 ans, je suis soignée pour un cancer du pancréas. Je passe par des hauts et des bas. Alors vous lire me permet de relativiser et d’apprecier le moment présent.

  • Bonjour ou bonsoir.. Merci pour ces principes que j’ai appliqués durant ma vie sans en avoir vraiment conscience. Toutes ces années de dur labeur, les premières furent difficiles, privée de l’enfance pour montrer les poings, privée de ma féminité pour arborer une attitude de garçon pour me protéger . »La lumière est au bout du tunnel ». Je me répétais cette phrase inlassablement. La lumière est au bout du tunnel..dès que je je voyais une lueur, je me croyais arrivée. Dès que je passais dans l’ombre, cette phrase me revenait.
    Je suis aujourd »hui au milieu de ma vie, j’ai nettoyé, clarifié, cru en moi, sans jamais cesser de croire que la quiétude puisse exister. Je me suis rencontrée et j’ai pu pardonner. J’ai encore des choses à vivre.. La plus belle, pour moi, serait de rencontrer mon semblable, mon Ame soeur, ..

  • J’ai beaucoup apprécié vous lire, merci pour tous ces rappels ne 10 points très clair.
    pour ma part voilà ce qui a fait mon déclic : « Conversations avec Dieu » de Neale Donald Walsch, le livre (tome 1)
    je me suis aperçu que je je n’avais pas foi et que d’ailleurs je ne comprenais et ne vivais pas de foi. Je me suis éloignée de Dieu et pourtant je savais une force mystérieuse à mes côtés : alors je lui ai dis à plusieurs reprise et de tout coeur « c’est quoi le plan ? c’est quoi le plan ? », sur ce que j’étais en train de vivre….et j’ai eu ma réponse. Une vidéo sur facebook a attiré mon attention : la vidéo du film tiré du livre. je l’ai visionné et j’ai senti au plus profond de moi que c’était un appel vers ma réponse. J’ai réservé le livre en médiathèque et là, j’ai tout compris…ma révolution intérieure commençait vraiment là.

    Dieu, l’univers, l’énergie qui nous habite… appelons cela comme on veut mais.. depuis je ne me sens plus seule et j’avance sur mon chemin.

     » ta pensée la plus élevée, la joie,
    ta parole la plus claire, la vérité,
    ton sentiment le plus magnifique, l’amour. »

    « La prière adéquate n’est jamais une prière de supplication, mais une prière de gratitude. »

    « Dieu savait que pour que l’amour existe, son contraire exact devait exister. »

    « … tu ne peux faire l’expérience de ce que tu es, avant d’avoir rencontré ce que tu n’es pas. »

    « Si je ne vais pas vers l’intérieur, je vais en manque vers l’extérieur. »

    ………

    • magnifique témoignage…merci!

    • bonsoir, effectivement se sont les moments difficiles qui nous permettes de grandir et ce qu’il faut faire pour surmonter nos difficultés, c est de se dire on y arrive toujours quand on veut, je suis bien placée pour le savoir ne serait-ce que pour la famille ( nos enfants ) il faut leur montrer l’exemple puisqu’on leur conseille quand ils demandent de prendre patience et que tout est possible d’arranger les difficultés et les surmonter, donc il faut être soit même un exemple, si c est pour soi je me dit j’y arriverais, de toute façon tant que l on fait ce qu’il faut tout est accepté, un exemple simpliste mais tous pareils, si j’ai une grosse facture en ayant pas les moyens de l’honorer directement, je prends immédiatement un arrangement et si l on est polis et calme, aimable tout est accepté et un plan d’apurement est transmit, donc cela s arrange, en faîte il faut être confiant et se dire qu’il y a toujours un moyen de surmonter nos épreuves même si elles sont pénibles, cela fini par passé et cela s’est arrangé, mais il est vrai qu’il faut travailler son mental, sa confiance ou foi et si on y croit fermement, nous y arrivons, j’ai eu beaucoup de sujets à traiter de cette façon et je les ais réussis, voyons aussi l’instant présent, il faut agir au présent, pas après mais desuite , et toujours être calme se poser et réfléchir au comment, de la meilleure façon, pareil pour le travail sur soi, pour évoluer il faut essayer de trouver une chose qui va vous parlez et vous y arriverez, alors dites vous qu’en cherchant un peu, soit livre, internet, vous n êtes jamais seuls et si vous cherchez vous tombez sur un article ou page qui fait le déclic et vous donne une réponse, laissez parler votre intuition.

  • Merci pour ce beau texte, je le transmettrais car c’est dans ces principes que j’essaye d’avancer, la vie c’est batailler! Ca fait partie de la vie…la vie n’est pas rose mais elle est belle! l’accepter permet de l’apprécier réellement et d’avancer heureusement malgré les difficultés en étant bien avec soi-même. Quand on est bien avec soi-même on est mieux avec les autres on apprécie mieux la vie, on Surmonte mieux les batailles…c ‘est un cercle vertueux

  • La vie fut pour moi nourrie de souffrances intenses, de douleurs et de combats.
    Elle fut merveilleuse et m’a apporté tout ce que j’ai demandé.
    Je la remercie car chaque épreuve fut un cadeau qui m’a donné de la force et m’a fait grandir.
    j’ai connu le désespoir, la faim, la solitude, la lutte pour survivre, la panique.
    J’ai vécu la gloire, le succès, la richesse alors que j’avais eu faim, la reconnaissance de tous ceux que j’ai accompagné sur leur chemin de vie et dans la réalisation de leurs rêves.
    Aujourd’hui, à 65 ans, après avoir perdu tout ce que la vie m’a apporté, et après sept années de reconstruction, j’ai l’espoir de reprendre le fil de ma vie et de remonter mon entreprise. Et je sais que j’y arriverai car ce que je vais créer va aider le monde dans lequel nous vivons tous.

  • Je pense que ma façon de voir la vie, les autres et moi en particulier me rendent la vie difficile…Je veux changer et j’y arrive mais ça demande de la discipline…J’ai été conditionnée à voir le verre à moitié vide…La gratitude est une bonne façon..C’est une pratique de chaque jour…

  • Bonjoiur
    Tt d abord merci pour ce joli message
    Comme tt a chacun j ai deja traverse de grosse epreuve et je peux vous dire que l etre humain a une force qu il ne peut meme pas imaginer tant qubil n est pas face a l adversite. N ayez pas peur nous avons tous une Force en nous pour traverser les difficultees qui sont obligatoire a l avancement de notre schemin de vie. Je l ai compris a mes depends. Je souri aujourd hui chaque jour a la vie. Remercie chaque soir mesxanges mes guides l univers pour la journee passee. Et quand une journee est moins agreable qu une autre je me dis demain se sera mieu. A present pour que ma vie soit douce je me dis patience et acceptation. Se sont les deux mots d ordes de ma vie. Je crois que c est ca le secret de la reussite de ma vie.

  • Francine L'Heureux

    Moi ,comme tout le monde ai des souffrances atroces mais quand elles refont surface, la seule chose a faire est de me donner de l’amour, de jouer avec ma petite fille intérieur et de parler a mon Divin intérieur dans mon sanctuaire

  • bonjour et merci pour ces bons conseils,
    il est vrai qu il faut sourire a la vie et a ceux qui nous entourent, faire confiance et repandre la joie de vivre et le bonheur de l ame.cela nous aide a tenir bon, mais quand on voit toutes les injustices de se monde, des fois j ai un peu de mal a comprendre, pourquoi des gens innocents perdent la vie alors qu il y a des pourris, des dechets humains qui ont la belle vie et continuent a faire du mal a leurs prochains sans etre inquietés,,,,pourquoi?
    j ai beau me dire que c est la vie, certes, il y a toujours plus malheureux que nous meme, mais cela ne me console pas, le bien devrait etre dans chaque personnes, et le mal severement puni, y a t il une justice divine? si oui, et je le pense, pourquoi met elle autant de temps a reagir?????

    • Bonjour Guel, tout est une question de perspective.
      Je vie avec la nostalgie d’un monde merveilleux que j’ai quitté pour faire des expériences difficiles dans ce monde, mais je sais que j’y retournerai lorsque le temps sera venu.
      Certaines âmes choisissent des vies courtes, d’autres plus longues en fonction de leurs besoins et capacités.C’est lorsque l’on arrête de se demander ..Pourquoi? et que l’on accepte la réalité pour ce quelle est que l’on commence à se libérer, cela s’appelle le détachement (pas l’indifférence).
      Nous avons en nous des blessures émotionnelles et devons en guérir, y parvenir amène à l’Amour et la compassion.
      Si nous acceptons la responsabilité de notre vie nous devenons adulte et le monde change autour de nous, du moins c’est ce que nous croyons car c’est juste notre façon de voir les choses qui change.

  • Dans les moments difficiles et que je prends conscience que je grossis la situation à cause de mes peurs et que le découragement ou la panique me prend. Immédiatement je fais arrêt sur l’image, ce qui me permet de me recentrer et je me dis  » tu as tout en toi ma belle……Le courage, la patience etl’énergie pour faire face à cette situation, et « have fun sweety », la vie est un jeu » Le sourire revient et tout le stress s’envole.

    • Laisser faire
      Lâcher prise
      Etre ancré dans le présent
      Vivre au présent
      Faire ce que la vie nous impose
      Etre attentif
      Sont autant de chemin qui nous ramène sur notre tracé afin de comprendre comment agir « en tenant notre » épée ? Stylo ? Pioche ? A la main et que nous partagions notre vie pour nous et ceux connus ou inconnus que nous avons rencontré et que nous rencontrerons demain.
      Sans une seule arrière pensée
      Juste pour cette courte vie

  • Moi, j ai 31 ans et jamais j ai eu la paix. Je ne pourrais meme pas redige mes souffrance dans une page. Et encore plus a mes souffrances je travaille et je fais souvent d erreure et les m appelle voleurs. Et je vois jure je pas l intention de prendre ces qui n est pas a moi. Alors la seul chose pour moi est le suicide.

    • Qui dit que se sera mieux l’autre bord ? Peut être que oui peut etre que non? Et si c’est non . Tu ne peut pus revenir. Moi aussi je souffre énormément. J’y ai pensé aussi mais qui dit que se sera mieux? J’ai vu un documentaire sur les morts imminant et qui sont revenu à la vie. Ouffff une femme dépressive c’est suicidé et elle était dans un endroit Lugubre. Elle était contente d’avoir été réanimé.

  • Cela fait du bien de lire des réflexions de ce genre, nous ne prenons plus le temps de s’arrête tout va trop vite, tout est si technologique… Le regard sur soi est si important, c’est la base de nous, puis nous pouvons par la suite aider et grandir…

  • Merci, Vraiment pour ce texte d’amour de soi pour être en pleine capacité de ressentir de l’amour pour les autres.
    Beaucoup de sagesse et d’humanité dans ses lignes qui en fait résume ou transcrit les principes du hoponopono.
    C’est à dire:
    1 je remercie de la situation que je traverse
    2 je pardonne à moi-même et aux autres de la situation vécue tel qu’elle soit
    3 je T’aime. Car c’est bien aussi de se le dire…
    4 s’il te plaît. Pour éviter que les mauvaises surprises arrivent et/ou se répètent.

    Voilà Kiss à tous qui sont dans une démarche authentique.

  • Moi j’apprends a être qui je suis vraiment, ça demande du courage de cesser de plaire!

  • Pour moi, j’apprend à être plus patiente avec moi et les autres. Je me permets de vivre chaque émotions et de le partager avec un ou une amie ce qui me permet de diminuer son intensité. Et je fais une activité qui me ramène dans la joie et la gratitude que ma vie est belle!!! Namaste

  • Merci pour cette lecture… merci

  • La Vie est Belle, j’apprends chaque jour à mieux l’apprécier, déguster chaque instant, garder le sourire, ne pas juger les autres, pardonner mais bien-sûr avec une limite 🙂 Offrir le bonheur et aider les autres, croire en notre force interne, améliorer notre relation spirituelle, mener un rythme de vie équilibrée…. La vie est belle

  • Marie Josée allard

    Oui la vie est difficile; je viens de perdre un fils… Malgré tout, je remercie la vie qui me met sur ma route des occasions de m’élever davantage et d’apprécier encore plus ce que j’ai car je réalise que rien n’est acquis et qu’on ne sait pas ce que demain nous réserve alors profitons pleinement du moment présent…

  • merci je me sens moins seul

  • Moi j« ai appris de me lever a chaque matin en remerciant Dieu,d« etre encore la.

    De remercier chaque moment de cette journee, pour profiter du moment meme.

    Pour moi les hauts et les bas font parti d«  une epreuve pour nous rendre capable de les surmonter.

    Ces ce qui nous aident a mieux grandir et devenir plus fort!

    MERCI A LA VIE! JUSTE D`èxister UN UN BEAU CADEAU DE LA VIE .

    D ÀVOIR EU UN GARCON`ET BIENTOT UN PTIT ENFANT `JE ME SENT COm
    BLER.

  • la vie est faite d epreuves, de bonheurs, de souffrances et ces hauts et ces bas sont là pour nous rendre sages, plus forts et plus reconnaissants en vers la vie. ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort ! se servir de son experience pour avancer, evoluer et devenir meilleur ! le bonheur n est pas un but mais un chemin quotidien à prendre…

  • Le présent est entre nos mains. A nous de le rendre beau. Nous avons le pouvoir de le rendre magnifique sublime unique mais nous avons aussi le pouvoir de le rendre dur et invivable.
    Nous avons ce choix.
    Avoir mal est inévitable et nous fait grandir mais continuer de souffrir est un choix….

  • Oui la vie c’est tout cela à la fois, les hauts et les bas… Mais ces bas rendent les beaux moments encore plus intenses, la vie est belle, la beauté est partout, il suffit juste d’en prendre conscience et d’arrêter de se positionner en victime permanente! je vénère la vie, tel est mon choix.

  • il faut prier et puiser au plus profond de soit pour trouver la force de surmonter les épreuves et etre assez humble pour demander de l aide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *