5 choses que votre âme réalise après la mort

voyage de l'ame

« Ce qui donne un sens à la vie donne un sens à la mort. » Citation de Antoine de Saint-Exupéry ; Terre des hommes (1939)

La vie n’était pas une punition.

La vie n’est pas toujours facile. Tout le monde un jour où l’autre se retrouve au plus bas. Mais malgré cela, la vie n’est pas une punition. Le destin que vous avez dans la vie n’était pas prédestiné comme une punition pour des vies antérieures. Ce n’est pas comme cela que ça fonctionne.

Il faisait bon vivre.

La vie est l’ultime privilège. Beaucoup de chances jouent contre vous simplement parce que vous êtes venu sur Terre/ Le simple fait d’être venu sur Terre est une grande chance. Même les pires situations ont un aspect positif.

La vie n’a pas été toujours facile à comprendre.

Il est difficile de comprendre pourquoi on nous a donné l’occasion d’être en vie. Quand vous y pensez, c’est étrange de voir ce que peut donner un conglomérat d’atomes au hasard. Ce n’est peut-être pas toujours facile à comprendre, mais c’est toujours bien.

Les choses se sont passées comme elles auraient dû.

Votre vie aurait pu se passer de millions de façons différentes, mais toutes les vies finissent de la même façon. Les choses se sont probablement passées comme elles auraient dû.

Il n’y a vraiment pas de limites.

Je crois que la priorité numéro un pour tous les gens est de faire en sorte que les autres soient capables de vivre une bonne vie afin de pouvoir prospérer et rechercher le bonheur. Nous nions souvent un autre de ces droits fondamentaux humains basés sur l’instinct ou les inquiétudes sur les finances. Les nations choisissent la guerre. Les nations choisissent d’avoir des sans-abri. Les nations choisissent de laisser les gens malades mourir. Ce sont tous des choix. Il y a vraiment peu de limites à ce que nous pouvons accomplir.

Comment débattre de la vie après la mort :

Il existe cinq références essentielles au sujet de la vie après le décès : la physique quantique (Hans-Peter Dürr), la recherche sur l’expérience de mort imminente (le cas de Pamela Reynolds), la recherche sur la vie après la mort (la controverse des Karmapas), les cas de réincarnation (Shanti Devi) et les études faites sur des clairvoyants.

1 . Songez à la physique quantique. La physique quantique a prouvé avec des examens physiques qu’il existe un plus haut champ de conscience (champ informatif) dans l’univers, notamment avec les travaux du physicien Alain Aspect et la recherche sur la conscience d’Amit Goswami . La théorie des cordes suppose qu’il existe bien d’autres dimensions énergétiques dans notre univers matériel. L’ex-chef de file de l’Institut de physique Max Planck à Munich Hans-Peter Dürr croit que le champ de conscience du cerveau (le champ quantique) subsiste après la mort physique dans une autre dimension.

Le professeur Dürr l’explique ainsi : « Il n’existe pas concrètement de matière. Il n’y avait à l’origine que des liens avec une matière de base. Nous pourrions de ce fait nommer cela de la matière de conscience. L’énergie n’apparaît qu’en esprit coagulé, secondaire et solidifié. Bien des découvertes de la physique quantique ne sont pas seulement immatérielles, mais ses travaux fonctionnent tout à fait autrement sans aucune relation avec notre perception spatio-temporelle en trois dimensions. Il s’agit d’un champ purement informationnel, une sorte de code quantique. Cela n’a rien à voir avec la masse et l’énergie. Ce champ informatif traverse tout l’univers. Le cosmos est une information globale, car ce champ est illimité. Il n’existe qu’une seule entité, mais cette dernière est différenciée. »

Hans-Peter Dürr a 78 ans. Croit-il en une vie après la vie ? Il y a-t-il une vie après la mort ? La réponse du professeur Dürr : « C’est une question intéressante. Ce que nous considérons comme l’ici et maintenant, ce monde, n’est en réalité que le niveau matériel qui nous est accessible. L’au-delà est une réalité infinie qui est bien plus vaste. Notre monde est enraciné dans une structure. De ce fait, nos vies sur ce plan d’existence sont déjà cernées et submergées par l’au-delà. Mon existence dans ce monde est écrite sur une sorte de disque dur sur le support tangible du cerveau. J’ai aussi transféré ces données sur un champ quantique spirituel (un champ de conscience indépendant). Je ne perds pas cette information ni cette conscience. Le corps meurt, mais le champ de conscience quantique demeure. Vu ainsi, je suis immortel. »

2. Songez à la recherche sur l’expérience de la mort imminente.
Cette recherche confirme que l’esprit peut penser indépendamment du corps. En 1991, Pamela Reynolds, âgée de 35 ans, a subi une intervention chirurgicale au cerveau. On a retiré le sang du cerveau et mis la patiente dans un coma artificiel. Un électroencéphalogramme était attaché à sa tête. On a constaté qu’aucune émission d’ondes ne pouvait se produire dans le cerveau pendant cette demi-heure. Les processus de fonction cérébrale étaient bloqués et on a vérifié qu’il ne pouvait y avoir aucune libération d’hormones à ce stade. Il était impossible d’avoir des hallucinations dans cet état.

Et c’est bien à ce moment-là que Pamela Reynolds a connu son expérience de sortie de son propre corps. Elle a flotté au-dessus de son corps avec les yeux de son âme. Elle a observé d’en haut tous les détails de son opération. Puis elle s’est dirigée vers un tunnel rempli de lumière. Là, elle a rencontré sa grand-mère décédée et d’autres personnes. Elle a vu des êtres évoluant dans une dimension paradisiaque et environnés d’une énergie positive. Ces êtres ont renforcé l’énergie de Mme Reynolds afin qu’elle puisse surmonter son opération. Lors d’un entretien avec la BBC, Pamela Reynolds a expliqué qu’elle a senti le souffle de Dieu.

L’aspect remarquable du cas de Pamela Reynolds est lié au fait que les instruments de mesure modernes montrent que la conscience d’une personne continue à vivre même en état de mort cérébrale. Cela conduit à penser qu’il existe une conscience indépendante, séparée du corps. Le corps et l’âme sont deux manifestations d’énergie indépendantes. Le cas de Pamela Reynolds a été vérifié chez bien d’autres patients. Ces derniers ont confirmé les résultats obtenus.

3. Lisez l’histoire de la mort du 16e Karmapa, la deuxième plus haute autorité spirituelle du bouddhisme tibétain après le Dalaï-Lama.Les maîtres éclairés du bouddhisme tibétain restent traditionnellement prisonniers de leur enveloppe charnelle trois jours après leur mort. Cela est reconnu en raison de l’état de conservation de leur corps et du fait que le chakra du coeur reste chaud. Ce fait peut s’expliquer en admettant qu’il y ait une vie après la mort. Le seizième Karmapa est décédé en 1981 dans un hôpital de Chicago. Son âme a occupé son corps pendant trois jours. Son corps ne s’est pas décomposé pendant ce temps et la région du cœur était restée chaude. Dr Levy l’a soigné jusqu’à sa mort :

„Il était couché dans son lit au stade terminal d’un cancer et il donnait l’impression d’attendre une ablation des amygdales. Il souriait et son visage rayonnait chaque fois que j’entrais dans sa chambre. Je l’ai regardé et j’ai dit : « Comment allez-vous aujourd’hui ? », et il a souri et a répondu « Je vais très bien ». Pour Sa Sainteté, c’était juste de la routine. Ce n’était qu’une expérience de plus, de savoir si le cancer allait le tuer ou non. La vie et la mort ne faisaient aucune différence pour lui. Vous auriez aussi bien pu lui parler de bouillon de poule. L’approche de sa mort n’était qu’un outil de plus pour lui permettre d’être avec les autres et les aider.

Jusque dans la mort, Sa Sainteté n’a jamais cessé d’étonner la communauté médicale occidentale. Sa poitrine était toujours chaude quarante-huit heures après sa mort. À ce moment-là, mes mains étaient chaudes, mais sa poitrine était plus chaude que mes mains. Pour vérifier ce phénomène, j’ai posé mes mains sur les côtés de sa poitrine, loin du cœur et là, tout était froid. Puis j’ai à nouveau posé la main sur le cœur et là, c’était toujours chaud. J’ai pincé sa peau et l’ai trouvée encore élastique et tout à fait normale. Après trente-six heures, les défunts ont une peau qui ressemble à de la pâte à tarte. Sa peau était aussi intacte que s’il avait continué à vivre. C’était comme s’il n’était pas mort.

Peu après que nous ayons quitté la chambre, le chirurgien arriva et dit : « Il est toujours chaud ». Après quoi, l’équipe médicale ne cessa de demander s’il était toujours chaud. C’était évidemment tout à fait cohérent pour les adeptes de la tradition tibétaine. Des individus évolués tels que Sa Sainteté restent dans leur corps après l’arrêt du coeur et de la fonction cérébrale, dans un état de profonde méditation. Le Samadhi prit fin après trois jours. On se rendit compte que Sa Sainteté entrait enfin dans le processus de décomposition. Ensuite, l’atmosphère changea et tout redevint comme avant.

4 . Songez à la recherche sur la réincarnation. La recherche sur la réincarnation se base de plus en plus sur l’expérience de vies antérieures. On a enquêté sur des milliers de rapports. Les témoins de ces vies antérieures pouvaient décrire très précisément les endroits où ils se trouvaient, bien qu’ils n’aient jamais été à ces endroits. Le plus célèbre chercheur d’occident est le professeur Ian Stevenson de l’Université de Virginie. Il a examiné plus de 3000 cas de réincarnations partout dans le monde sur quarante ans de recherches. Il a souvent remarqué des similitudes physiques et comportementales avec la précédente incarnation.

L’un des cas de réincarnation parmi les plus connus en Inde est Shanti Devi. Elle est née en 1926 à New Delhi et pouvait se souvenir sa vie précédente de femme au foyer à Mathura. Bien qu’elle n’ait jamais été à cet endroit, elle était capable de décrire le mari qu’elle avait alors, sa maison ainsi que la ville. Elle pouvait même se souvenir de l’endroit où elle cachait son argent dans sa vie antérieure.

5. Songez à l’illumination . Une personne clairvoyante peut, grâce à une conscience plus étendue, voir dans l’au-delà et connaître la vie après la mort et le bonheur au Paradis. Le Livre des Révélations de l’humanité basé sur les expériences d’illumination de leurs auteurs en témoigne. Bouddha a vu ses vies antérieures quand il a été illuminé. Il confirme qu’il y a plusieurs au-delàs. Krishna a expérimenté lui aussi la vie après la mort. Il en va de même avec Jésus et les auteurs de la Bible (les Juifs éclairés). Le Coran se base sur les révélations de Mohammed qui a vécu en ascète pendant trois dans le désert et évoque sa vision du Paradis.

On pourrait penser que ces illuminés imaginent ce qu’ils voient. On pourrait opposer à cela les expériences faites avec des clairvoyants. Le professeur américain Gary Schwartz a testé les médiums les plus célèbres des États-Unis entre 1998 et 2001. Ces médiums pouvaient entrer en contact avec l’au-delà et correspondre avec les morts. Gary Schwartz a comparé leurs réponses à un test de voyance avec celles faites par un groupe de contrôle composé de personnes sans don particulier. Les médiums ont obtenu un pourcentage de réussite de 83%, là où le groupe de contrôle n’est parvenu qu’à 36%. S’il est possible pour les médiums de voir quelque chose à une grande distance, leurs témoignages sur l’au-delà peuvent être crédibles.

Source : fr.wikihow.com
Claire C.
http://www.espritsciencemetaphysiques.com/votre-ame-realise-apres-la-mort.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *