6 raisons pour lesquelles nous n’avons pas à nous justifier

dauphin joyeux

Il est évident que beaucoup de nos décisions ont tendance à susciter des questions et que parfois, nous doutons de tout ce qui nous entoure.

Nous rencontrons en permanence des personnes qui ont quelque chose à dire et qui jugent à tort et à travers notre attitude et notre manière d’agir face à la vie.

Quelque chose qui semble simple mais qui à la longue ou répété dans le temps, peut modifier notre cœur et notre manière d’aimer.

David William, psychologue et blogueur explique, selon ses études sociales, que nous ne devons pas et que nous ne sommes pas obligés de donner des explications et de nous justifier. Bien que nous sommes beaucoup à avoir reçu une éducation selon laquelle ne pas nous justifier signifie que nous avons une faille.

“Si vous n’avez pas de liberté intérieure, quelle autre liberté espérez-vous pouvoir avoir ?”
-Arturo Graf-

Dans cet article, nous allons vous expliquons quand vous n’avez pas à vous justifier bien que vos croyances et votre éducation vous ont dit le contraire.

Sachez que vous êtes la seule personne à qui vous devez rendre des comptes, même si les autres essaient de vous demander de vous justifier face à eux…

Vous n’avez pas besoin d’expliquer vos priorités dans la vie

Chacun d’entre nous est unique et extraordinaire. Nous pouvons donc trouver sur notre chemin existentiel une personne qui n’a pas les mêmes goûts ni les mêmes attitudes face à la vie.

Vous avez vos propres idées de ce que vous devez faire pour bien vivre et pour être juste avec vous-même et avec votre entourage.

Nous avons des rêves, des buts et des désirs différents les uns des autres. Apprendre à avoir de l’empathie et respecter est essentiel afin de ne pas juger nos propriétés vitales et sacrées trop vite.

Vous-même êtes la seule personne qui décide et qui a le pouvoir de choisir.

Vous n’avez à vous justifier devant personne quand vous faites quelque chose ou que vous arrêtez de faire certaines choses.

Ne demandez pas pardon pour quelque chose que vous ne regrettez pas, que vous n’avez pas mal fait ou qui ne vous émeut pas

Vous êtes libre de sentir vos propres émotions. Alors si vous ne vous sentez pas coupable pour quelque chose que les autres pensent que vous avez fait, ne vous mettez pas de masque que votre corps vous reprochera à la longue, car vous arrêterez d’être vous-même.

Peu importe ce que pensent les autres, c’est votre décisions et vous changerez quand bon vous semblera.

Si en réalité, vous sentez que vous n’avez pas besoin de demander pardon, pourquoi le fait ? Pourquoi les autres vous l’exigent-ils ?

Ne laissez pas les autres vous dire comment vous devez vous sentir et ce que vous devez faire… Respectez-vous et surtout, soyez fidèle à vous-même .

Le temps que vous passez seul est personnel et vous n’avez aucune explication à donner

Il es évident que, bien que nous soyons mûrs et intelligents émotionnellement, il nous est difficile de dire «non» à de nombreux rendez-vous ou rencontres, et de ne pas se présenter à des événements déterminés parce que nous voulons tout simplement être seul.

Nous paraissons alors présomptueux, arrogants et même anti-sociaux.

Mais nous ne nous rendons pas compte de l’importance du temps que nous devons nous accorder à nous-même.

Cette déconnexion nous offre le silence et la relaxation nécessaire à un bon équilibre intérieur.

Désirer passer du temps seul est en réalité un comportement normal et nécessaire pour un bien-être sain au jour le jour.

Ne vous inquiétez pas des explications que vous devez donner lorsque vous souhaitez passer du temps seul et gardez cette habitude saine à partir du moment où elle est équilibrée.

Vous décidez comment passer le temps et de quelle manière, que d’autres le comprennent ou pas n’implique pas que vous devez leur expliquer.

Respecter les croyances personnelles des autres est nécessaire, mais ce n’est pas pour autant que vous devez les accepter

Comme nous l’expliquons lors des points antérieurs, avoir de l’empathie implique le respect et l’acceptation de ce qui peut différer de sa propre manière de penser. Et réciproquement.

Les êtres humains partagent des émotions, des expériences et des croyances. Tout ce qui nous transforme et fait que nous sommes «nous-mêmes».

Que quelqu’un partage tout cela avec vous ne veut pas dire que vous devez assimiler ses idées et être d’accord.

Mais nous vous invitons à être transparent et à ne pas faire tout ce que les autres veulent que vous fassiez.

La sincérité est primordiale pour profiter d’une relation saine : faites savoir de manière respectueuse que vous ne pensez pas pareil, et si vous ne voulez pas expliquer pourquoi, vous n’avez pas à le faire.

Personne ne peut vous obliger à dire «oui»

Nous venons au monde avec le droit à la liberté, le droit à nous sentir libre de prendre les décisions que nous croyons réfléchies et saines pour nous-même. Et également, pour les personnes que nous aimons.

On dit que les personnes qui ont le plus de succès sont celles qui maîtrisent l’art de rejeter ce qui, pour elles, n’est pas une priorité ou simplement qu’elles ne veulent pas réaliser.

ll est important de remercier et d’être remercié mais n’ayez pas peur de dire non si vous le sentez ainsi.

Le respect de soi-même est primordial et le fait de rejeter ce que l’on ne veut pas fait de vous une personne unique et un être humain extraordinaire.

Cela nous aide à marquer nos propres limites et à nous faire respecter.

Le chemin que vous avez choisi dans votre vie est sacré, et vous n’avez pas à justifier de votre choix

Il y a quelques jours, lors de l’une de mes sessions, un client m’a proposé de travailler l’éternelle dualité plaisir versus travail.

Nous vivons dans un système qui nous éduque avec la règle selon laquelle le travail est seulement responsabilité et casse-tête, que si nous travaillons, nous ne pouvons pas profiter ni nous sentir vivants pendant cette journée professionnelle. Et nous choisissons de penser ainsi car nous croyons que c’est correct.

Mais nous aimerions vous demander pourquoi est-ce que vous pensez ainsi ?

Vous n’êtes pas obligé d’expliquer à votre entourage pourquoi est-ce que vous préférez consacrer votre vie à une profession ou pas.

N’oubliez pas que vous êtes le maître de votre propre vie, et que vous pouvez accepter les critiques et apprendre d’elles. Mais vous ne vous sentirez jamais mal de penser à ce qui est sain pour vous.

Faire ce qui vous plaît vous permet de devenir ce que vous êtes réellement, et vous donne des ailes pour accéder à la meilleure version de vous-même.

Cela vous encourage à être meilleur et en conséquence à vous offrir au monde. Si on vous fait douter, recourez à l’élégante formule : “ne le prends pas mal, mais ce n’est pas tes affaires». Ils ont le pouvoir de faire ce qu’ils veulent sur leur vie, vous aussi.

http://nospensees.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *