A la lumière de la Grâce

A la lumière de la Grâce

Parcourir le chemin vers Soi ne prend pas la même tournure si l’on est né sur Terre depuis longtemps ou que l’on y vient depuis peu.

Les règles de l’Ascension pour certains d’entre nous, semblent étrangères, puisque l’on ne peut s’attacher à rien ni à personne et que la vie sur Terre s’est construite par l’entraide et la solidarité . En fait, il ne s’agit pas de renoncer à vivre avec les autres, mais de se lier aux autres par le filtre du Soi Conscient, siège de la Conscience de l’âme céleste, le prisme de Lumière Pure qui connait la valeur de chacun et ne le juge pas selon des critères terrestres.

Notre âme de désir motive notre personnalité, la stimule pour obtenir des choses matérielles par le travail et l’implication dans le jeu social.

L’âme céleste au contraire- travaille par le « non-faire », l’implication est uniquement crée par l’Intention, ensuite il nous suffit d’être réceptif à notre énergie la plus authentique, celle qui représente le mieux notre lumière immortelle et les choses essentielles à notre contribution sont fourvoyées. Cela semble « simpliste » et certains appellent cela la « pensée magique », c’est donc que cela existe puisqu’on lui donne un nom.

Autrefois, ceux qui désiraient de la nourriture devaient s’échiner physiquement pour créer les conditions de la satisfaction de leurs besoins. Aujourd’hui, moins on en fait, mieux on reçoit : de fait, les gens qui dépensent le moins leur énergie obtiennent le plus.

C’est un paradoxe qui s’explique par les structures virtuelles de notre monde, mais aussi par l’expression réelle de la concentration de l’énergie par l’Intention. Notre intention est le gouvernail de nos expériences dés lors que notre énergie s’est libérée de ses anciens schémas énergétiques, où les expériences passées se répètent d’une génération à l’autre, d’un cycle de vie au suivant, comme sur une roue tournant à l’infini.

Créer la rupture énergétique demande de la volonté, et l’aide de la Grâce, c’est-à-dire d’un niveau vibratoire supérieur. Jésus ne disait-il pas : « par moi-même je ne peux rien ». La personnalité peut être volontaire, mais sans la Grâce, elle deviendra trop rigide et manquera de la fluidité nécessaire pour sortir des ornières. Les répétitions de situations sont simplement le signe que les énergies anciennes n’ont pas encore disparues et qu’elles continuent d’agir dans le présent.

Lorsque nous sommes libres, l’énergie s’en ressent et immédiatement nos chances d’émerveillement reviennent nous habiter comme au premier jour. Il n’y a ni âge ni mort à la lumière de l’identité spirituelle.

LiLa

http://www.lilaluz.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *