Ajouter de la peine ou de la plénitude ?

Ajouter de la peine ou de la plénitude ?

Rayonner la joie, c’est la générer de l’intérieur faisant fi des événements extérieurs.

Et ça part de son cœur, de sa plénitude, de la communion à sa vraie nature.
Pour cela, il est bon d’apprendre à faire le vide pour trouver cette plénitude et la méditation aide beaucoup.
A force d’écouter, chaque jour, dans le silence ce qui peut se manifester,
on apprend à entendre les réponses et recevoir de belles leçons.

En voici une toute récente :

Ajouter de la peine ou de la plénitude ?

Il y a une quinzaine de jours, j’ai appris la nouvelle de la séparation d’amis que j’aime beaucoup.

Bonne nouvelle pour elle qui a trouvé un nouvel amour et, moins bonne pour lui qui ne s’y attendait pas et qui est dévasté émotionnellement.
Il est vrai que leur couple était devenu de la colocation amicale depuis quelques années.
Il ne se rendait pas compte du gouffre sentimental creusé au fil des ans et elle en souffrait.

Lors de ma marche méditative, je me réjouis sincèrement pour elle et lui souhaite le meilleur,
puis je pense à lui et l’émotion que je suscite est ‘j’ai de la peine pour X’, ‘je suis triste pour lui’…
Et là j’entends clairement : ‘tu crois qu’il n’a pas assez de sa peine ? Pourquoi lui en rajoutes-tu une couche ?’

J’en suis restée béate… et la suite disait ceci : chaque fois qu’une personne a de la peine pour une autre, a peur pour une autre, la plaint, manifeste des émotions lourdes, elle nourrit la peine et la souffrance de l’autre au lieu de lui en retirer.
Puis j’ai entendu : que veux-tu vraiment pour lui ?
J’ai répondu : qu’il accepte sereinement, qu’il se sente en paix et que tout se passe bien.
Alors, souhaites-lui !
Ce que j’ai fait le reste de la marche.

J’ai eu de ses nouvelles hier et finalement, après être passé par toutes sortes d’émotions,
il a fini par accepter et communique paisiblement.
Si je n’avais pas eu cet enseignement instantané, j’aurai certainement continué de nourrir sa peine…. et la mienne.

Et vous ? Avez-vous déjà pensé à ce que vous souhaitez réellement aux autres, à vos amis, à vos parents, aux animaux ?
Nourrissez-vous le côté améliorateur ou amplificateur ?

Cette leçon est une vraie leçon d’amour et de compréhension des lois divines.
Nous pouvons tous, être ainsi, inspirés pour réajuster nos façons de faire, il importe d’être vigilants et ouverts à ce qui vient.

Que le meilleur soit !

Joéliah/http://lejardindejoeliah.com
Vous pouvez diffuser en gardant le texte entier, y compris le lien actif vers le site. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *