Annales Akashiques sur… les Relations Humaines

Cet article est identique à celui des Membres d’Akashic Transformations, donc complet. Merci Jen !
—–
Pourquoi semble-t-il que les gens aient besoin de quelque tragédie pour se réveiller spirituellement ou réveiller leur âme ?

Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir une expérience tragique pour vous réveiller spirituellement, des expériences tragiques vous amènent souvent à ce réveil qui se base sur la tendance humaine à former des habitudes. Les êtres humains naissent éveillés. Chacun de vous est né éveillé, vivant et complètement conscient de sa connexion à l’Esprit. Il n’y a aucune exception à cette règle. Chaque être humain est né en sachant et en ressentant dans chacune de ses cellules qu’il est connecté à l’Esprit. Vous êtes pleinement éveillés dans un sens spirituel. Sans exception également, chaque être humain est amené à être blessé et puisque chaque être humain est blessé, vous commencez à perdre de minuscules parties de vous-mêmes. Afin de protéger votre cœur, afin de protéger votre corps et votre esprit, vous fermez définitivement certaines parties de vous-mêmes. On peut décrire comment cela fonctionne de beaucoup de manières différentes. Les neuroscientifiques parlent de cela comme d’une clôture, ou une limitation, des voies neuronales. Certaines religions enseignent que vous tombez dans une sorte de disgrâce, ou que vous vous séparez de Dieu. Les psychologues diraient que le mode de pensée flexible destiné à résoudre les problèmes, avec lequel vous êtes nés, se limite lorsque vous rencontrez des difficultés et vous donne le sentiment de ne pas avoir de support pour engager pleinement votre pensée pour les résoudre. Une métaphore courante est celle où les gens disent que votre esprit est comme la pointe d’un iceberg — que vous n’utilisez que 10 % environ de sa capacité. Tout le reste de cette capacité de votre esprit est là, et vous est accessible, mais parce que la vie est difficile, et qu’il semble parfois que vous êtes tout seuls, vous êtes convaincus de ne pas avoir les moyens d’aborder un problème avec votre pleine capacité, ce qui rend plus difficile encore d’y réfléchir. Chacun d’entre vous, à sa propres manière, a connu un moment où il a ressenti tant de colère ou tant de peur qu’il ne parvenait plus à réfléchir sainement. Certaines personnes disent qu’elles sentent à certains moments que leur esprit semble se vider. C’est ce qui arrive en cas de traumatisme.

Le cerveau humain est créé pour vous protéger des traumatismes en se fermant. La version extrême de ceci se produit quand le survivant d’un traumatisme entre en état de choc, mais les versions mineures de cette même fonction se produisent souvent dans la vie quotidienne. Lorsque vous rencontrez les petits traumatismes de la vie et certains des plus grands traumatismes qui surviennent pour certaines personnes dans l’enfance, des parties de votre esprit se ferment. Sans une profonde expérience de guérison, une bonne dose de patience et le soutien des personnes de votre entourage, cette partie de vous n’a jamais de véritable occasion de se réveiller complètement. La seule chose qui arrive souvent à l’âge adulte est que les adultes ont tendance à se balader avec ces parties d’eux-mêmes fermées, comme si elles étaient gelées ou fragmentées, en supposant que c’est normal. Certaines de ces parties de vous qui sont entrées en état de choc pour vous aider à survivre à la difficulté n’ont peut-être pas complètement récupéré, ce qui limite votre aptitude à penser clairement. Cela limite votre aptitude à trouver des solutions créatives aux problèmes et votre aptitude à voir ce qu’il y a de bon chez les autres, ou à ouvrir votre cœur malgré le risque de douleur.

Vous avez tous ces limitations jusqu’à un certain point. Chacun de vous a appris à vivre avec elles et vous avez orchestré vos vies autour d’elles. Vous voyez les limitations en vous et chez les autres comme des éléments de personnalité normaux, ou comme des attentes normales de la vie humaine. Mais pour beaucoup d’entre vous, il n’est plus acceptable de vivre avec une partie de vous-mêmes gelée, et vous avez choisi de la réveiller d’une manière ou d’une autre. L’un des moyens les plus efficaces pour ranimer et recouvrer votre plein potentiel humain est de prendre en mains la tragédie et tout le tissu cicatriciel mental, psychologique et émotionnel existant, que vous n’étiez jamais en mesure de guérir vraiment, et de vivre un nouvel événement qui touche ces parties de votre esprit.

Un événement tragique, un événement qui vous apporte des émotions énormes ou vous amène à vous interroger sur ce que vous avez toujours assumé, est pour vous un moyen très efficace de rouvrir la cicatrice et les couches gelées qui auparavant vous ont limités, et de commencer à les guérir. Il est extrêmement important que vous compreniez qu’il n’y a aucun blâme dans tout ceci. Ce n’est pas votre faute si vous avez été blessés en étant enfants ; ce n’est pas votre faute si vous vous êtes fermés, et ce n’est pas votre faute si vous avez rencontré de la tragédie par la suite. Tandis que votre soi supérieur est d’accord avec ces expériences, sur le plan humain vous êtes tous innocents et bons. Tout cela se produit en fonction de votre propre plan divin unique. Avec la collaboration de vos sois supérieurs, de vos guides spirituels et de tous les êtres divins bienveillants dans l’univers chacun de vous est sans cesse en train de renégocier et de réécrire ce plan en fonction des choix que vous faites en tant qu’êtres humains. Rencontrer la tragédie peut être un moyen efficace de faire fondre les limites congelées dans votre psychisme et dans votre esprit, mais seulement si vous abordez la tragédie avec la volonté de pardonner, à vous-mêmes et aux autres, les rôles que vous jouez dans le drame humain.

La canalisation se poursuit avec celle-ci, déjà parue et que je reprends intégralement pour votre confort de lecture.

Existe-t-il des choses telles que les relations psychiques ? Pouvons-nous avoir des relations intimes avec des personnes sur le plan psychique, même si nous ne leur parlons pas dans la troisième dimension ?

Vous avez tous des relations psychiques qui ont lieu tout le temps, mais il n’est pas possible d’avoir une relation intime sans une connexion de troisième dimension. L’intimité est propre à l’homme, et être dans la troisième dimension est une composante nécessaire de l’état d’être humain.

Vos Sois supérieurs sont en relation constante avec des gens que vous avez rencontrés en personne et d’autres pas. Il existe dans le monde des personnes avec lesquelles vous avez une connexion d’âme ou un certain potentiel d’âme mais que vous n’avez pas encore rencontrées dans la troisième dimension. Votre esprit subconscient accède à ces conversations et les ramène parfois à votre esprit conscient. Parfois, vous vous surprendrez à penser à quelqu’un, ou vous aurez un rêve très saisissant au sujet d’une personne que vous n’avez jamais rencontrée auparavant. Votre subconscient va l’amener à votre esprit conscient de différentes manières, et vous vous rendrez compte que ces conversations et ces relations se déroulent en permanence.

Ces sortes de relations psychiques sont très, très courantes et très utiles. Votre âme peut négocier avec d’autres âmes afin de déterminer le moment de vous rencontrer ou comment se rende utiles les unes aux autres. Si vous faites partie d’un groupe d’âmes associées, vous pourriez faire le même travail mais dans différentes parties du monde. Ainsi, vos âmes ne cessent de se coordonner sur la manière de transmettre votre message à votre partie du monde, tout en sachant qu’à un niveau plus élevé quelqu’un d’autre apporte ce même message ou fait ce même travail dans une autre partie du monde.

Mais la question des relations intimes porte sur une dynamique différente et appelle une réponse différente. Les relations intimes sont, par nature, de troisième dimension. L’intimité est basée sur la création d’un lien profond et significatif avec quelqu’un d’autre. C’est cela, la définition de l’intimité. Cette définition est basée sur le fait d’être séparé et l’expérience d’être séparé est plus évidente lorsque vous existez dans des corps physiques différents. Pour avoir une intimité, qui doit être fondée sur la séparation, l’expérience la plus intense est d’avoir une expérience physique avec quelqu’un, par exemple quand vous vous asseyez ensemble pour parler et ouvrir votre cœur. Avoir une intimité est, par nature, une expérience de troisième dimension.

L’idée d’intimité n’a pas vraiment de sens à partir d’une perspective plus élevée parce que, depuis la cinquième dimension, ou de n’importe quelle autre dimension plus élevée, vous percevez déjà que vous êtes totalement connectés. Dans un certain sens, il y a tellement d’intimité qu’il n’y en a pas du tout. C’est comme lorsqu’il y a énormément de soleil, vous ne pouvez pas vraiment diriger une lampe de poche sur quoi que ce soit. Cela n’a aucun sens, ce n’est pas visible. L’intimité n’existe et n’a de sens que s’il y a séparation. Si vous vous connectez psychiquement avec quelqu’un, vous êtes déjà dans la cinquième dimension ou au-delà. Vous êtes déjà dans un champ psychique où la partie de vous et la partie de l’autre qui font cette connexion psychique sont déjà pleinement conscientes de ce que vous êtes connectés. Il n’y a donc pas de séparation qui fournirait une base pour l’intimité.

L’intimité ne peut vraiment exister que dans une relation de troisième dimension par le partage de votre corps, de votre esprit et de votre âme. Ce partage n’a pas toujours besoin d’être amoureux ou sexuel, mais il doit absolument être physique. Vous n’avez pas besoin d’avoir une connexion de troisième dimension particulière entre vous pour établir une véritable intimité. L’intimité fait partie intégrante d’une vie humaine adulte saine. C’est un mode d’expression d’une importance capitale. Elle fait partie de la raison pour laquelle vous avez accepté d’être humains afin de pouvoir faire l’expérience d’une connexion tri-dimensionnelle. Vos organismes, vos corps et vos esprits sont construits pour l’intimité, pour établir des connexions. Dans la troisième dimension, cette partie de vous souffre si vous ne le faites pas. L’absence d’expression crée un vide en vous.

Au moment où votre esprit conscient devient de plus en plus ouvert et conscient de la manière dont vous communiquez psychiquement avec des gens partout dans le monde, il est important de vous re-réveiller à vos propres connexions psychiques, et il est également important de ne pas laisser ces connexions psychiques prendre la place des connexions humaines compliquées de votre vie réelle de troisième dimension. Pour vivre une vie humaine adulte saine, vous devez vous engager dans des connexions de troisième dimension. Vous devez rester en contact avec des personnes réelles et vous devez rester engagés dans le processus compliqué mais épanouissant d’assumer vos imperfections avec d’autres gens et de les aider à assumer les leurs. Tant que vous faites cela de manière concrète dans votre vie de troisième dimension, alors il est aussi très bénéfique de vous ouvrir à votre communication psychique et à vos connexions psychiques.

Les connexions psychiques ou relations psychiques se répandront-elles à mesure que nous avançons dans l’illumination ?

Oui, vous les verrez se répandre davantage, mais ce n’est pas parce qu’elles seront plus fréquentes ou plus intenses — c’est que vous en deviendrez plus conscients. À mesure que votre conscience se réveille et développe la capacité de comprendre les relations psychiques, vous les verrez davantage, vous les remarquez davantage et vous serez en mesure de mieux vous y engager consciemment. Cela va s’accroitre avec l’illumination. Le fait est que vous avez déjà de très nombreuses relations psychiques et en réalité vous aviez, avant de les rencontrer, une connexion psychique avec chacune des personnes que vous connaissez. C’est ainsi que vous vous êtes rencontrés. C’est ce qui vous a amenés au même endroit à la même heure qui vous a connectés en premier lieu.

Il devient beaucoup plus fréquent que les gens soient conscients de leurs connexions psychiques et qu’ils s’y engagent consciemment. Cela va ouvrir tout un monde d’amusement. En un sens, Internet est pour cela comme les roues stabilisatrices de vos vélos d’enfants. Internet ressemble à un outil grâce auquel vos esprits apprennent à comprendre l’immensité des connexions humaines, l’immensité de la connaissance humaine et à savoir comment vous pouvez instantanément vous connecter à quelqu’un pour partager une idée, même si vous êtes à l’autre bout du monde. Tandis que vos esprits comprennent cela, que vous vous sentez moins dépendants du temps et de l’espace dans vos connexions, vous faites, au fond, un pas en avant vers l’aptitude à reconnaître plus consciemment vos connexions psychiques et à travailler avec elles. Mais une autre chose qu’Internet offre ici est qu’il vous donne l’opportunité de faire quelques-unes de vos grosses erreurs et d’apprendre quelques grandes leçons avant de travailler réellement avec des connexions psychiques où vous pourriez faire davantage de dégâts.

Les erreurs et les leçons concernent l’importance de conserver une vie quotidienne de troisième dimension bien réelle ; de ne pas vous perdre dans la vie psychique dont vous êtes en train de devenir conscients. Encore une fois, il n’est possible pour aucun de vous de maintenir une vie physiologique saine si vous lâchez complètement votre connexion de troisième dimension pour vous investir uniquement dans Internet ou dans des connexions psychiques ; si vous optez pour l’un, ou l’autre. Vous êtes très nombreux à apprendre cela en ce moment et, en tant que sociétés entières, vous allez arriver à trouver un équilibre avec Internet.

Les gens sont en train de reconnaître la manière de l’utiliser en tant qu’outil qui améliore votre vie de troisième dimension, plutôt que distraction de votre vie tridimensionnelle. À mesure que vous l’apprenez, vous êtes mieux équipés pour appliquer cette leçon à vos relations psychiques. Cela va continuer à évoluer, les gens vont reconnaître leurs relations psychiques et, on peut l’espérer, appliquer la leçon apprise avec Internet à ces relations ; ainsi vous ne vous perdrez pas dans le domaine psychique. En un certain sens, vous ne perdrez pas le contrôle de votre vie humaine de troisième dimension. Il est extrêmement important que vous laissiez ces relations psychiques pénétrer votre conscience, développer votre sentiment d’amour, de lumière et de connexion dans le monde sans vous distraire ou nuire à ce que vous pourriez appeler votre vie réelle, ou vie humaine de troisième dimension qui vous a demandé de travailler si dur pour y naître. N’oubliez pas la beauté et le pouvoir inhérents aux limitations dues au fait d’être humains !

La suite à déjà été publiée ici. Seul le libellé du début de la question est différent. Je la reprends ci-dessous pour votre confort de lecture.

Nous voyons parfois les gens pour le potentiel de ce qu’ils pourraient être, sans vraiment reconnaitre qui ils sont vraiment, ou qui ils ont choisi d’être dans cette vie. Comment pouvons-nous discerner s’il est approprié d’être en relation avec une autre personne ? Comment pouvons-nous dire si quelqu’un est vraiment en accord avec nous énergétiquement et spirituellement ?

La réponse à cette question réside dans un net changement de perspective, car aussi longtemps que vous recherchez des informations sur cette personne ou que vous essayez de découvrir quelque chose sur cette personne, vous allez continuer à vous sentir perplexes à ce sujet. La réponse réside dans le retournement de votre attention vers vous-même. Au lieu de poser ces questions : est-ce la bonne personne pour moi ? Cette personne me correspond-elle bien ? Cette personne est-elle véritablement fiable ou non ? Posez une question différente.

Arrêtez d’essayer de savoir qui est l’autre et tournez plutôt votre attention vers vous-mêmes pour vous poser ces questions : qu’est-ce que j’espère qu’elle sera ? Pourquoi suis-je attaché à cela ? Qu’est-ce que je cherche chez d’autres personnes qui n’est pas encore accompli à l’intérieur de moi ? Qu’y a-t-il chez cette autre personne qui me signale de réparer, ou de guérir, certaine partie blessée de ma psyché ?

Fondamentalement, vous créez tous des liens inappropriés avec d’autres personnes en fonction de ce que vous n’êtes pas encore capables de comprendre, ou de guérir, ou de réparer à l’intérieur de vous-mêmes (et la plupart d’entre vous ont ce problème à un moment ou un autre, il n’y a donc rien de mal à ce que vous fassiez cette expérience). Souvent, ce que vous ressentez comme attraction est en fait l’attraction magnétique en vue de combler ce qui est cassé ou vide à l’intérieur de vous. Tant que c’est cela qui vous attire, vous découvrirez que vous continuez à être attirés par des personnes qui, finalement, ne sont pas bonnes pour vous. Elles ne sont pas bien adaptées à votre soi spirituel complet. Elles sont bien adaptés au trou, au vide qui est à l’intérieur de vous.

En cherchant à comprendre cela, arrêtez de vous poser des questions sur l’autre. Arrêtez de penser autant à l’autre. Retournez plutôt la question vers vous-mêmes pour vous demander ce qui, à l’intérieur de vous, a besoin d’être guéri ? Qu’y a-t-il en moi qui est attaché à une idée de ce que cette autre personne pourrait être, ou pourrait devenir ? Si vous commencez à aborder ces questions, vous entrerez sur un chemin de guérison beaucoup plus difficile, parce que vous serez vraiment aux prises avec les parties blessées à l’intérieur de vous, plutôt que d’essayer simplement de les fuir en vous liant à quelqu’un d’autre. C’est un chemin beaucoup plus difficile, mais c’est le seul qui vous mènera à devenir entier, à vous responsabiliser et par conséquent à vous permettre d’être attirés vers des personnes énergétiquement en bon accord avec vous. La seule manière de vous en sortir est de vous retourner pour commencer à travailler sur les parties de vous qui s’attachent exagérément à d’autres personnes.

Traduction AD
Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

http://www.anneduquesne.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *