Apprendre à recevoir

par Guilaine Lipski

« Loin de la foule déchaînée » Un film dont je ressors pas mal bouleversée mais pourquoi ? Et tout arrive :

L’histoire est simple : Une jeune femme solitaire et indépendante en 1870 dont les parents meurent lorsque elle est petite fille, qui hérite d’une ferme qu’elle gère d’une poigne juste et ferme, qui épouse un séducteur qui ne peut aimer qu’une femme fragile….

Je comprends subitement que je viens de voir mon histoire : Une femme qui devient forte parce qu’elle n’a pas eu d’autre choix pour rester en vie et dont la souffrance du cœur la coupera du bonheur bien malgré elle. Sa blessure tiendra donc en toute inconscience les hommes équilibrés et l’amour loin d’elle non par choix mais parce qu’elle ne sait faire autrement pour se protéger.

Elle tombera en amour avec un homme qui l’abuse car cet homme derrière les apparences qu’il se donne n’a aucune confiance en lui et ne peut que rejeter cette femme dont l’assurance est un danger et qui lui renvoie chaque jour ce qu’il voudrait être mais qu’il n’est pas…il finira par voir en elle une ennemie.

Elle aura mal et se sentira trahie en constatant que son mari lui préfère une jeune femme fragile, vulnérable et peu évoluée…..parce qu’avec elle au moins il peut se croire à la hauteur, non en danger comme avec sa femme !

Il refusera bien sûr de reconnaître que son hostilité grandissante envers celle qui le confronte à ce qu’il n’est pas n’a d’égal que le mépris qu’il ressent inconsciemment pour ce qu’il est.

Sans doute qu’étant centré sur lui, son amour ne peut s’adresser qu’à lui-même ou à son miroir et il rejette toute différence susceptible d’induire chez lui un sentiment insupportable de fragilité ou d’infériorité, d’être moins que ce qu’il veut se faire croire qu’il est.

A moins qu’il ne sache trop qui il est et que ce miroir lui soit intolérable, à chacun ses fantômes !

Après ce film je comprends que mon cœur s’est fermé malgré moi au masculin (le départ des papas est souvent lourd de conséquences), que j’ai attiré de ce fait et en toute inconscience un homme qui ne pouvait aimer, qui fût attiré lui par ma force, ma plastique, mon charisme, mes capacités, comme un papillon…de nuit… est appelé par la lumière.

Il ne s’est pas brûler les ailes mais, moi j’ai perdu les miennes….une expérience !

La Vie me demande maintenant de lâcher des inscriptions négatives, d’avancer dans l’inconnu en confiance, d’apprendre et M’ATTENDRE à recevoir….de l’amour sous toutes les formes qu’il peut prendre. C’est un challenge dans la mesure où il n’est pas simple de contacter, de rendre vivant ce que l’on ne connait pas mais il suffit d’y croire vraiment, reconnaître que cela existe, pourquoi pas nous ?

Il m’est expliqué que je n’ai qu’à dire oui et accepter de recevoir la Source qui guérit….moi je croyais que je devais FAIRE et je ne savais comment faire !

Je dois, juste, m’attendre à recevoir ce que je n’ai jamais vécu, ce que je ne connais pas, difficile de s’attendre au meilleur, d’inverser un programme….une attention de chaque instant pour chasser le naturel.

Transmuter des croyances telles que : je suis seule pour arriver à… en assurance : je n’ai pas à tout faire toute seule, je peux être aidée.

Ce que nous vivons enfant devient un programme efficace mais pas forcément utile !

Beaucoup d’entre nous dont l’enfance a été chahutée sur le plan affectif, avons établi un mode de survie intérieur dont la confiance est exclue. Etre convaincu de recevoir ressemble alors à rejoindre le mont st Michel à la nage…une longue traversée de doutes dont il faudra bien pourtant nous libérer sous peine de recevoir, quand même, encore et encore la manifestation de nos croyances négatives.

Apprendre à recevoir c’est transmuter le doute en confiance au point où ELLE devient une partie importante de notre identité intérieure, la meilleure des assurances-vie, un profond sentiment de sécurité.

Recevoir devient alors une évidence pour nos cellules et CA MARCHE !

Être en état intérieur de recevoir cette aide, l’aide de la Vie, de l’Amour comme une vérité incontournable parce que tout ce dont nous sommes certains se manifeste à l’extérieur de nous.

Ce que nous émettons nous revient….alors ne pas attendre (nous attendrons longtemps) mais S’attendre au meilleur. Une école assurément, un enseignement à valider chaque jour.

De cœur à cœur

Guilaine

http://lapressegalactique.net/

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *