Article complet sur nos nouvelles facultés : la télépathie

C’est article a été écrit par Marie Dulout,Praticienne en massages Ayurvédique, si vous souhaitez le reproduire veuillez lire les conditions en bas de l’article.

Nous devenons télépathes

Il serait plus juste de dire que nous avons la possibilité, désormais, de commencer à prendre conscience de cette faculté.

Au départ, nous avons simplement l’impression d’être en train d’imaginer une conversation avec un de nos proches. L’impression que nos pensées sont entendues, avec le réconfort ou l’angoisse que cela peut générer. Ces impressions ne sont pas que des impressions. Nous avons réellement des contacts télépathiques les uns avec les autres.

Définir la « télépathie »

Télépathie est un terme emprunté à l’anglais telepathy, de tele qui signifie « à distance » et pathy qui signifie « affection ». Littéralement « affection à distance ». Ce sont donc les sentiments, l’affect qui nous relierons en premier lieu les uns aux autres. Il serait tentant de dire que l’amour nous reliera et ce sera le cas, mais pas seulement ! Nous allons « sentir » ce que les autres « sentent » pour nous, quelle que soit la distance.

La télépathie est toute la communication qui ne passe pas par le langage visible et verbal. La communication, nous le savons, ne se limite pas aux mots. La communication est un échange d’énergie. Nous recevons totalement différemment la même phrase en provenance de deux personnes différentes parce que l’énergie, l’intention, le non-verbal qui entoure les mots aura été différent. Les mots sont des supports pour cette énergie dont la base est l’intention de communiquer.

Ainsi il ne s’agira pas, dès le premier jour, d’une « voix off » qui s’exprime dans notre crâne avec une clarté limpide, alors qu’on ne la percevait pas du tout la veille. Il serait peu probable que nous soyons, du jour au lendemain, en mesure de tenir des conversations élaborées les uns avec les autres par la pensée.

L’analogie peut sembler facile mais elle est tout à fait appropriée : c’est comme l’ouverture d’un nouveau réseau téléphonique de communication, entièrement gratuit celui-là ! Et il faudra un peu de temps pour que le réseau se mette en place, que l’on sache l’utiliser, gérer les interférences… Ce ne sera pas idyllique, il faudra réellement un temps d’adaptation.

La pensée de l’autre

Imaginez que, dans ces débuts de communication télépathique, votre « ligne téléphonique intérieure » risque d’appeler tous vos contacts, parfois en même temps et sans logique apparente.
Vous capterez aussi des appels, sans avoir encore conscience de la touche « refuser l’appel »… Et le contact n’aura pas idée du fait que vous l’entendez, le sentez, parce qu’il ne sait pas que le réseau existe. Voici ce qui est en train d’arriver et qui va se développer.

Nous allons être connectés à la pensée inconsciente, ou pensée compulsive de nos proches. Vous verrez que parfois, vous êtes inclus dans la construction mentale de quelqu’un. C’est comme se voir donner un rôle dans un film. Vous n’avez pas choisi ni le rôle, ni le film. La personne qui rêve éveillée vous a inclut dans un scénario, comme nous le faisons tous chaque jour les uns avec les autres. Si vos amis et vous aimez le même type de films, vous allez créer des mondes de plus en plus consciemment les uns avec les autres, juste parce que l’idée vous amuse ! Mais si vous vous êtes entourés de personnes dont, disons, les goûts cinématographiques diffèrent totalement des vôtres… Ce ne sera pas toujours agréable. Ce sera l’occasion de vous ajuster ou… de défaire ces liens pour en créer de nouveaux !

Sortir du jugement

Sortons dès à présent du jugement vis-à-vis de la pensée de l’autre. Ce qui nous dérange dans la pensée de l’autre est notre reflet. Par ailleurs nous nous sommes habitués, en tant que personnes et en tant que société à considérer la pensée comme un espace de défoulement sans conséquence, puisque l’on considérait qu’elle n’était pas reçue. Il y a ce que l’on dit, et ce que l’on pense. Même si on a travaillé à la purification de nos pensées, la société nous impose un certain conditionnement qui fait que l’on a établi une liste de choses que l’ « on ne dit pas ». Résultat, on les pense… Ce n’est ni bien ni mal et les pensées des autres ne doivent pas être prétexte à un jugement de valeur.

Ne jugeons pas non plus les nôtres. Nos intérieurs sont comme plein de maisons pas tout à fait rangées ou ordonnées… Plutôt que de prêter attention à la poussière d’à côté, nettoyons tout ça ensemble ! Nous découvrirons aussi beaucoup de lumière… Et elle ne proviendra pas toujours de derrière les plus belles façades.

Responsabilisation

Il est probable et même souhaitable que le développement de nos facultés de télépathie contribue à faire de nous une espèce plus responsable. Nous allons vivre le fait que nos pensées ont un impact, ce ne sera plus un concept spirituel flou et il nous poussera vers une attitude plus mature. La transparence peut être difficile à vivre si nous avons envie de dissimuler certaines choses.

D’ailleurs, notre choix ne se situera pas vraiment dans le fait d’exposer ou de dissimuler nos pensées. Chaque fois que nous pensons à quelqu’un, nous établissons une connexion avec cette personne. C’est comme composer un numéro. L’autre va le recevoir. L’autre le reçoit déjà, qu’il en soit conscient ou non. C’est le cas que cela nous arrange ou non. Dans certains cas, pour toutes ces choses que l’on voudrait vraiment dire mais que l’on n’ose pas dire, ce sera merveilleux. Pour d’autres, ce sera comme une intrusion.

Au début, la communication ne sera pas forcément claire ou compréhensible. Vous sentirez qu’avec telle personne, il y a un lien. Elle vous parle parfois, vous êtes certain d’être en communication…
Mais vous n’avez ni le son ni l’image. Parfois vous saurez qu’on vous « parle » sans savoir qui vous parle. Vous aurez peut-être de la difficulté à l’expliquer, même à vous-même. Vous saurez que telle personne vous apprécie, qu’une autre vous déteste. Vous aurez accès à ces informations. Les autres, vos proches, deviendront comme des fréquences radio que vous captez plus ou moins bien. Il est tout à fait possible que ce soit pareil pour eux.

La voix du mental

Une fois que nous avons intimement reconnu que la télépathie est une réalité, nous nous trouvons confrontés à tous nos doutes. Il va nous falloir différencier la voix de notre mental de celle de la réelle communication avec un tiers. Le mental dira : « Tu n’es pas télépathe, tu es fou/folle. » Ou alors il viendra contredire ce que vous avez capté. Vous sentez qu’une personne vous apprécie mais le mental cherchera à vous convaincre que ce n’est pas possible, et il a toute une liste de raisons pour ça. Au moment où vous le croirez, à l’instant où vous vous résoudrez à penser qu’il a raison et que cette personne vous déteste forcément, votre mental changera d’avis. Il vous dira que vous êtes paranoïaque. Ne prenez pas tout ce que vous dit votre mental au pied de la lettre…

Ce qui ne facilite pas la tache est la difficulté d’avoir la confirmation « à voix haute » que nous avons bien perçu les pensées d’un(e) autre. Cette confirmation est-elle d’ailleurs souhaitable ? Elle ne sera pas toujours souhaitable. Les pensées, c’est ce qu’on ne dit pas parce qu’on n’ose pas, parce que ce n’est pas correct, parce que c’est notre espace privé. Essayez de dire à quelqu’un que vous savez ce qu’il pense… C’est comme une agression. Ménagez la sensibilité de vos amis, car ce changement au niveau de notre système de communication ne sera pas évident, il ne le sera pour personne.

Vous constaterez également ce qui pourrait être appelé des « contradictions ». L’autre ne fera pas nécessairement ce qu’il a pensé à faire. Il ne dira pas nécessairement ce qu’il pense, parfois même il le niera. Quelqu’un peut penser à vous téléphoner pendant des mois mais ne pas le faire. Soyons indulgents les uns avec les autres. Nos facultés se développent d’une façon quelque peu anarchique, il nous faudra un temps pour apprendre à les gérer, tant individuellement que collectivement. La communication télépathique ne sera pas forcément aussitôt claire ou compréhensible. Il sera peut-être compliqué d’en parler, de l’expliquer, même à nous-même.

Nous sommes soutenus

Il y a tout de même de bonnes nouvelles : nous sommes soutenus par nos guides avec qui la communication sera grandement facilitée par le développement de nos nouvelles facultés. Nos guides ne sont pas soumis à la pensée compulsive, ils émettent l’information qu’ils souhaitent que nous recevions en conscience. À vous de voir si vous souhaitez demander conseil et à qui… Mais le moment venu, vous saurez que c’est possible, que l’aide est disponible, qu’elle ne sera jamais imposée. Cette aide pourra être précieuse car la communication étant en train d’être réformée, les autres personnes incarnées sur le même plan que nous ne serons pas toujours disponibles pour nous soutenir, puisqu’elles vivront une expérience similaire.

Nous sommes au cœur d’un carrefour, d’une transition à l’échelle planétaire. Les bouleversements n’auront pas lieu à l’extérieur de nous, car ce qui nous ébranle ne vient jamais de l’extérieur de nous.
C’est grâce à ces bouleversements que nous grandirons en amour !

Marie Dulout
Praticienne en massages Ayurvédiques, Annemasse – France
www.racinecelest.unblog.fr

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citez la source : www.energie-sante.net

Merci à Marie Dulout pour cet excellent article sur la télépathie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *