Aujourd’hui, nous ne disons plus au revoir, nous nous contentons de disparaître sans un mot

Aujourd’hui, nous ne disons plus au revoir, nous nous contentons de disparaître sans un mot

Aujourd’hui, nous ne disons plus au revoir, nous nous contentons de disparaître sans un mot

Nous ne disons plus au revoir.

Nous arrêtons simplement de répondre à leurs messages ou de répondre à leurs appels.

Nous faisons semblant de ne pas les connaître quand nous les voyons, nous agissons comme des étrangers, nous agissons comme si nous ne leur faisions pas de mal et sous-estimons leur douleur.

Nous sommes trop absorbés pour prendre leurs sentiments en considération, nous ne disons même pas un mot gentil, nous ne faisons même pas une étreinte chaleureuse et nous ne cherchons même pas à savoir s’ils vont bien.

Nous devenons distants, presque invisibles, pour qu’ils n’essaient même pas de nous atteindre, pour qu’ils n’essaient pas de se rapprocher ou de demander quoi que ce soit. Nous les voyons et nous marchons dans l’autre sens, pour ne pas croiser leur regard et ne pas voir comment ils nous regardent. Nous ne voulons pas nous rappeler que nous sommes la raison derrière leur tristesse.

Nous disons au revoir peu de temps après avoir dit bonjour. Nous disons au revoir avant de les avoir compris et nous disons au revoir sans même avoir écouté ce qu’ils avaient à dire ou comment ils se sentaient.

Nous prenons cette décision de façon égoïste parce que c’est tout ce que nous savons. Nous disons au revoir parce que nous avons trouvé quelque chose de mieux, quelque chose de plus excitant, quelque chose que nous voulions davantage, donc nous laissons tomber les gens comme des balles de tennis, en les remplaçant facilement pendant que nous continuons à jouer.

Nous disons au revoir et nous ne nous attendons pas à ce que quelqu’un soit blessé parce que nous n’avons rien promis, nous ne leur devons rien, nous avons volontairement gardé les choses informelles et amusantes afin que personne ne prenne rien au sérieux, ou du moins c’est ce que nous nous disons pour nous convaincre que nous ne l’avons pas vu arriver, que nous ne les avons pas fait tomber amoureux.

Nous ne disons plus au revoir. Nous ne donnons pas d’explications. Nous n’essayons pas de nous assurer que l’autre personne va bien. Nous nous contentons de partir. Nous sortons avec la personne suivante, nous réservons le billet d’avion, nous quittons le pays et nous prenons des décisions sans reconnaître que quelqu’un nous attendait, que quelqu’un voulait faire partie de notre vie, que quelqu’un voulait planifier son avenir autour de nous.

Nous partons donc et nous ne regardons même pas en arrière et nous n’essayons même pas de revenir. Nous partons parce que partir est plus cool, parce que partir nous rend responsables, donc nous continuons à partir au lieu de rester et nous nous demandons pourquoi nous nous retrouvons seuls ou dans des relations insatisfaisantes.

Nous ne disons plus au revoir, nous disons laisse-moi tranquille. Je ne veux pas de toi. Tu ne mérites pas mon temps. Je ne suis pas désolé de t’avoir brisé le cœur parce qu’il ne m’a jamais appartenu.

 

Image crédit : Shutterstock

Source : https://www.espritsciencemetaphysiques.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *