Comment apprendre à faire la distinction entre l’âme et l’ego ?

Faire la distinction entre l’âme et l’ego est très difficile. Peu de personnes sont en contact direct avec leur âme et par conséquent nous ne connaissons pas grand chose sur le ressenti éprouvé. Après, la religion, la spiritualité et la science ont délibérément provoqué une confusion pour s’assurer que les gens ne se connectent pas à leur âme. En effet, s’ils y parvenaient, ils s’affranchiraient de la domination, marquant ainsi la fin du monde d’illusion dans lequel nous vivons aujourd’hui.

En revanche, il y a ce personnage que nous connaissons intimement et qui dirige notre vie que j’appellerai M. Ego2 ,qui devrait être beaucoup plus facile à identifier. Quand nous savons que c’est l’ego qui parle, nous pouvons bien sûr deviner qu’il ne s’agit pas de l’âme.

99,99% du temps, nos corps mental, vital et physique sont régis par l’ego. Ghis a trouvé des formules simples pour nous aider à affiner notre discernement qui s’avérera une compétence indispensable tant que nous ne pourrons pas établir de connexion directe avec notre âme. Voici les trois caractéristiques principales qui définissent l’ego.

1. Faire la différence entre l’âme et l’ego: L’Ego parle

L’expression « écouter son âme » est souvent trompeuse. En réalité, l’âme ne parle pas ; c’est l’ego qui s’exprime. En cherchant à obéir à la volonté de mon âme, j’ai souvent fait appel à elle pour qu’elle m’indique la voie à suivre et bien entendu je m’attends donc toujours à une réponse de sa part.

Mais la plupart du temps — pour ne pas dire tout le temps — la première réponse qui arrive provient de mon ego et non de mon âme.

L’Âme ne parle pas : elle est silencieuse et impose facilement ce qu’elle veut en provoquant des situations. Elle est plus dans l’action que dans la parole. La plupart du temps quand elle manifeste sa volonté, elle me pousse à faire des choses qui peuvent sembler n’avoir aucun sens. En général, cela parait illogique et effrayant mais la pulsion est tellement forte que je me sens obligé de le faire. Un état intérieur de « savoir » ou de « bon feeling » se crée alors.

2. Faire la différence entre l’âme et l’ego: L’Ego désire

Il y a toujours quelque chose que l’Ego veut ou ne veut pas. C’est lui qui me pousse à dire : « Je veux plus d’argent », « je ne veux pas être malade », « je ne veux pas vivre seul, je veux trouver quelqu’un» et ainsi de suite. En étant dans le désir ou le besoin, il s’attache à un RÉSULTAT qui soit tangible.

L’âme, en revanche, ne désire rien ; elle n’attend rien et ne s’attache à aucune issue. La seule chose qui l’intéresse est l’expérience, la démarche. Sa seule préoccupation est l’émancipation de mon être et l’évolution de ma conscience vers la personne que je suis réellement. À cet égard, toute circonstance particulière à laquelle je pourrai faire face sera considérée comme bénéfique. Pour l’âme, il n’y a aucune expérience qui soit positive ou négative — toutes œuvrent à la réalisation supramentale/diessique.4

3. Et rapidement

L’Ego veut du RAPIDE. Alors dés que j’éprouve le besoin de me hâter à faire quelque chose ou à prendre une décision, je sais que cette impulsion provient de l’ego. En fait, il vit dans une réalité mortelle où il croit disposer d’un temps limité. C’est mon ego qui me pousse à faire un maximum de choses sur une courte période. C’est aussi lui qui a peur de rater une opportunité et ne veut pas perdre son temps avec tout ce qui ne comble pas ses besoins immédiats.

Contrairement à l’âme qui, elle, vit dans l’instant du présent infini et est immortelle. Aussi à chaque fois que je me sens dans l’urgence d’agir ou de prendre une décision, je dois m’arrêter de suite et m’accorder le temps de la réflexion. Concrètement, je dois faire taire mon ego car son verbe haut m’empêche d’avoir les idées claires et de percevoir l’inclination de mon âme.

Il est essentiel de ne pas céder à l’ego et de s’abandonner à l’âme pour la réalisation de l’être supramental/diessique. Une citation de Mère pour la marche à suivre :

Ceux qui souhaitent aider la Lumière de la Vérité à gagner contre les forces de l’ombre et du mensonge peuvent le faire en observant très attentivement les impulsions données à leurs mouvements et à leurs actions et en distinguant celles qui proviennent de la Vérité et celles issues du mensonge pour obéir aux premières et de refuser ou rejeter ces dernières.

Ce pouvoir de discernement est l’un des premiers effets de l’Avènement de la Lumière de la Vérité dans l’atmosphère terrestre.

~ L’Agenda de Mère, 1965

Maintenant que vous disposez d’un outil simple, vous pouvez commencer à exercer votre discernement pour transférer le pouvoir de gouvernement de votre ego (mensonge) à votre âme (vérité-réalité). Moins je laisserai mon ego diriger ma vie, plus mon âme prendra le relais. Et plus je m’exercerai, plus vite nous sortirons de cette effroyable humanité bestiale dominée par la peur qui crée l’enfer sur terre !

Notes et références

1 – La personocratie ou Personocratia, se définit à la fois comme un état de conscience ET une manière d’être. L’évolution de conscience se fait en deux étapes : d’abord celle de la VISION, puis celle de l’ACTION. Sans action, la démarche de conscience est boiteuse et stérile. On fait du sur place. On tourne en rond! Personocratia, c’est toute personne (individu de l’espèce humaine), c’est toi, c’est moi… quand je me souviens de qui je suis : Diesse (être suprême inhérent à tout ce qui existe) créatrice illimitée; ET je me comporte en Diesse au quotidien, dans toutes mes pensées, mes paroles, mes actions. (personocratia.com)
2 – Ma définition de l’ego comme représentant du principe masculin (avoir) et l’âme comme celui du principe féminin (être) n’a rien d’arbitraire (Note de l’auteur).
3 – Mirra Alfassa (1878-1973) — également surnommée Douce Mère ou Mère — est connue pour son parcours spirituel et ses écrits ainsi que pour avoir créé la cité d’Auroville en Inde avec Sri Aurobindo, un des leaders du mouvement pour l’indépendance de l’Inde, philosophe, poète et écrivain spiritualiste, à l’origine du yoga intégral. L’Agenda de Mère (Mother’s Agenda) est l’imposant journal de 6000 pages en treize volumes de ses expériences physiques et spirituelles rapportées par l’écrivain français Bernard Enginger — qu’elle a surnommé Satprem, signifiant « vérité et amour » ou « celui qui aime vraiment » en Sanskrit — sur une période de dix-neufs années à partir de bribes datant à 1951 suivies d’un contenu plus détaillé (grâce à l’utilisation d’un magnétophone) de 1960 jusqu’à sa mort en 1973.
4 – La diessité désigne la prochaine espèce vers laquelle évolue l’humanité. Elle se manifestera lorsque le gouvernement de l’intelligence sera remplacé par la souveraineté individuelle de l’âme. Les ateliers de diessité font référence à la Conscience Diessique Appliquée (CDA) au quotidien, telle que Personocratia l’applique dans toutes ses activités. […] DIESSIQUE veut dire l’autorité suprême, la souveraineté. La diessité créatrice est inhérente à toute chose. Non pas une étincelle diessique ou un membre de Diesse, mais bien les trois éléments de la trinité : l’esprit créateur, la matière créée, l’illimité. (personocratia.com)

Source comment apprendre à faire la distinction entre l’âme et l’ego ? : lapensinemutine.eklablog
Clément Artois
http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/apprendre-distinction-lame-et-lego.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *