Culpabilité et attachement

culpabilité et attachement

Monique-Mathieu

« Les êtres humains, depuis leur plus tendre enfance, fonctionnent avec la culpabilité, parce qu’elle leur est inculquée par leurs parents ou grands-parents qui leur disent en permanence : « Ne fais pas ça, ne parle pas comme ça, n’agis pas comme cela ». Ils sont ainsi enfermés dans une énergie de culpabilité.

Celle-ci peut être générée par des peurs, mais elle est pratiquement toujours générée par une souffrance. Au lieu de vous départir de cette souffrance, vous nourrissez la culpabilité. Imaginez tout simplement que la culpabilité est une vibration et non ce que vous pourriez appeler « défaut » dans votre langage.

La culpabilité est présente chez pratiquement tous les êtres humains, sauf chez ceux qui ont compris et qui ont suffisamment lâché prise par rapport à leurs comportements, à leurs émotions et à leurs ressentis. Dans votre société, il est fait en sorte que vous puissiez nourrir cette culpabilité en permanence, que ce soit au niveau affectif, dans le monde du travail ou dans le monde relationnel.

Il est très facile de culpabiliser un humain, et encore plus facile de se culpabiliser soi-même.

Nous voudrions aussi vous parler de l’attachement. Il a beaucoup été écrit sur l’attachement, mais nous allons encore vous en parler.

Certaines philosophies disent qu’il faut vous libérer de l’attachement. D’une certaine manière il en est ainsi, cependant les êtres humains ont besoin de l’attachement parce qu’il fait partie de l’Amour. C’est pour pouvoir vivre beaucoup plus facilement l’Amour, et surtout la vie sur ce monde, qu’il a été donné aux humains de vivre l’attachement.

Il faut cependant toujours vous poser la question suivante : l’attachement que je vis est-il un vrai attachement ? N’est-il pas de la possessivité ?

L’attachement peut être possessif et, à ce moment-là, il infériorise les êtres, il ne les conduit pas à la réalisation d’eux-mêmes dans l’Amour, la sagesse et la sérénité.

On peut dire beaucoup de choses sur l’attachement, mais encore une fois ne le rejetez pas ! C’est une autre sorte d’Amour qu’il faut prendre en considération. Si cet attachement est dans le discernement, il peut vous aider à grandir dans l’Amour.

Ne culpabilisez jamais de trop aimer, mais posez-vous la question : « Est-ce que j’aime avec discernement ? Ne suis-je pas dans l’illusion de l’Amour ? Ma façon d’aimer est-elle juste ? » Soyez certains que vous aurez la réponse !

L’Amour vrai, l’Amour juste, est toujours très positif pour l’être qui le manifeste !

L’Amour, comme il vous l’a été enseigné, a mille et un visages, et chacun de vos pas, chacune de vos expériences, chacune de vos rencontres vous font découvrir un nouveau visage de l’Amour. L’Amour n’a aucune limite, ni dans le temps, ni dans l’espace, ni dans aucun cas de figure, bien sûr lorsqu’il s’agit du véritable Amour.

Veillez à ce que votre attachement ne soit pas possessif, c’est très important ! Si votre attachement n’est teinté d’aucune possessivité, soyez certains que vous êtes dans le vrai, dans le juste, et que cet attachement vous mènera vers d’autres horizons de vous-mêmes ! »
Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *