Dans chaque rose, il y a une âme. Dans un jardinier aussi…

Dans chaque rose, il y a une âme. Dans un jardinier aussi…

Êtes vous une rose avec ou sans aiguillon ? Aimez-vous les roses de près ou de loin ? Vous êtes-vous déjà séparé d’une personne parce qu’elle piquait au lieu de vous donner son meilleur ? Avez-vous eu le temps de découvrir son meilleur ?

Cette petite histoire est à méditer :

« Un certain homme planta une rose et l’arrosa fidèlement, et avant qu’elle ne fleurisse il l’examina. Il vit le bouton qui fleurirait bientôt et aussi les épines.

Et il pensa, « Comment est-il possible qu’une fleur si magnifique provienne d’une plante chargée d’autant d’épines pointues ?

Attristé par cette pensée, il négligea d’arroser la rose et avant qu’elle ne fût prête à fleurir, elle mourut.
Il en est ainsi pour beaucoup.

A l’intérieur de chaque âme il y a une rose.

Les qualités divines plantées en nous à la naissance grandissent parmi les épines de nos erreurs.
Beaucoup d’entre nous se regardent eux-mêmes et voient seulement leurs épines et leurs défauts.

Nous désespérons, en pensant peut-être que rien de bon ne peut sortir de nous.
Alors, nous négligeons d’arroser le bien qui est en nous, et finalement, il meurt.
Nous ne réalisons jamais notre potentiel.

Quelques personnes ne voient pas la rose à l’intérieur d’elles-mêmes, quelqu’un d’autre doit la leur montrer.
Un des dons les plus extraordinaires qu’une personne puisse posséder est d’être capable de passer à travers les épines et de trouver la rose à l’intérieur des autres.

C’est la caractéristique de l’amour, de regarder une personne et, connaissant ses erreurs, de reconnaître la noblesse dans son âme et de l’aider à réaliser qu’elle peut dépasser ses erreurs.

Si nous lui montrons la rose, elle fera la conquête des épines.
Alors elle fleurira, et plus loin fleuriront trente, soixante, une centaine de plants comme celui qui lui a été donné.
Notre devoir en ce monde est d’aider les autres en leur montrant leurs roses et non leurs épines.
Seulement nous atteindrons l’amour que nous devrions ressentir pour chacun.
Et ainsi nous fleurirons dans notre propre jardin ».

(Auteur Anonyme)

Tout en étant d’accord avec ce texte, j’ajouterai que dans chaque « jardinier » il y a aussi une âme.
A trop se faire piquer par un rosier très agressif par ses multiples aiguillons, il peut y avoir un choix naturel de privilégier les roses sans épines… à moins d’acheter des gants de jardin très épais.

Veiller à donner son meilleur, c’est parfois rester en silence au lieu de trop parler, de ne pas s’immiscer dans la vie des autres pour les changer parce qu’ils vivent différemment de nos choix, dire stop au harcèlement de toute sorte et surtout s’aimer pour pouvoir réellement aimer.

Tout est choix

Joéliah

http://lejardindejoeliah.com/2017/02/26/rose-ame/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *