De l’ombre a la lumière : être ou paraitre 2/2 accepter son corps comme il est

femme oreille

Par Christian Duval

ACCEPTER SON CORPS COMME IL EST

Le corps que l’on voit dans le miroir de la salle de bain n’est qu’un reflet de notre réalité Essentielle. On n’est pas ce corps mais celui-ci est cependant la réflexion parfaite de l’Absolu sous cette forme (aussi belle ou laide soit elle) Certes notre corps peut être déformé ou handicapé, trop gros ou trop maigre mais il est cependant reflet de la Perfection.

Un être peut naitre beau extérieurement parce qu’il l’est intérieurement (c’est le cas des Maitres réalisés) mais ce n’est pas toujours le cas. On peut avoir choisi d’avoir un beau corps afin de faciliter notre réunification mais cela comporte aussi un piège : les gens qui sont beaux par nature deviennent souvent vaniteux et s’éloignent de leur Etreté.

On peut aussi améliorer la forme du corps via la chirurgie esthétique, le sport, les soins, mais une chose est certaine : rien ne peut empêcher cette forme de vieillir et de dégénérer. Tout au plus peut on gagner un peu de temps.

Le corps est notre Terre et c’est en œuvrant avec cette matière qu’on peut la transmuter dés qu’on à réalisé le Soi qui dissipant tous les voiles peut accomplir des miracles. Tant qu’on rejette le corps ou qu’on lutte contre parce qu’il ne nous plait pas, qu’on veut modifier l’apparence on s’épuise en pure perte. On cherche alors en vain les méthodes miracles pour devenir autre chose ce que l’on est.

Pourtant l’évidence est là : nous ne disposons pas tous du même métabolisme : certains mangent peu et grossissent, d’autres mangent beaucoup et sont maigres comme des clous. Un nain peut il imaginer devenir géant, un noir peut-il imaginer devenir blanc, un homme peut-il imaginer devenir femme ?….

Certes avec la nouvelle technologie on peut modifier certains paramètres mais c’est perte de temps inutile : tant qu’on ne change pas la cause, l’effet persiste et comme la cause et l’effet sont unifiés on ne peut trouver la solution. La forme de notre corps (effet) résulte de la cause (pensées que l’on a nourri dans nos vies précédentes) et on ne peut changer cela. Par contre on peut changer de forme de pensées maintenant afin de pouvoir disposer d’un corps plus harmonieux dans une autre vie.

Il n’y a pas à juger ce corps ou a le maltraiter mais lui offrir au contraire une chance de rédemption : chaque cellule qui à accepté de coopérer à la création de cette forme n’est elle pas digne d’accéder à une vibration supérieure, de pouvoir vibrer dans la Lumière ?

Nous devrions cesser de nous prendre la tête pour modifier cette forme corporelle puisqu’elle est la forme adéquate à notre mission en cette vie. Le signe astrologique situé à l’Ascendant lors de notre naissance détermine nos caractéristiques : caractère, qualités, défauts, morphologie, besoins en prenant en compte nos mémoires antérieures. Celui qui doit être musicien à des doigts longs, celle qui doit être danseuse dispose d’un corps de danseuse. Chacun choisit les parents qui lui transmettent les gènes générateurs de cette forme corporelle. Celui qui à les doigts courts et trapus ne peut pas par la volonté allonger ceux-ci afin de devenir pianiste. Il peut jouer du piano mais son corps est destiné à autre chose.

Lorsque nous manifestons les qualités de notre signe Ascendant, notre signe solaire (âme solaire) peut à travers cette forme transmettre son message archétypal : tout se fait alors sans aucun effort

Les gènes qui nous sont transmis par les parents agissent au niveau des mémoires qui élaborent la forme physique adéquate à notre expérience. Tant qu’on est imprégné par les concepts de l’illusion collective ces gènes nous maintiennent dans la dépendance : nous pouvons être contaminés par certains virus ou maladies mais dés que nous sommes libérés de cette illusion lunaire notre Soi active d’autres programmes et nous ne sommes plus dépendants des mémoires génétiques héréditaires de l’inconscient collectif (ADN à 2 brins) mais sommes induits par le programme cristallin de l’ADN 12 brins. Nous sommes alors libérés des programmes génétiques de l’inconscient collectif et nous facilitons ainsi la libération de l’âme collective.

Notre corps physique constitué par les rayons cristallisants de la Lune passe alors sous régence de notre âme solaire et notre Étincelle de vie brille comme un Soleil et brille alentour. Nous ne projetons plus d’ombre tout comme le Soleil qui vit et se nourrit de sa propre lumière rayonnante.

On est venu en ce monde pour expérimenter ce qu’on n’était pas (ce corps dense limité et dépendant des atmosphères) pour découvrir ce que l’on était (esprit animant un corps vibral) et définir qui nous souhaitons Être maintenant. L’heure du choix est venue. Quel programme allons-nous choisir ?

La transparence nous offre la possibilité de laisser s’exprimer par notre forme des émotions, sensations, pensées mais cela n’est qu’une expérience : nous ne devons rien retenir, ne nous attacher à rien, vivre l’impermanence qui seule rend libre.

Afin de connaitre ce « monde » il nous a fallu y prendre forme afin de ressentir tout ce qu’il permet d’expérimenter : la joie, la douleur, la dépression, la peur … sans pour autant nous cristalliser dessus.

Vivre et laisser vivre ce qui passe afin d’accueillir autre chose. Les sages initiés vivent cela et peu importe la forme de leur corps ils rayonnent la joie de vivre car c’est l’enfant en eux qui réveillé vis ce rêve éveillé et qui se réjouit.

Tout ce monde n’est qu’une grande farce au sein duquel Eros l’enfant espiègle de l’Amour nous à joué bien des tours, alors pourquoi ne pas continuer à jouer en y prenant plaisir, il n’y a rien à perdre mais tout à gagner ! Seul celui qui joue sans rien attendre peut prendre plaisir à jouer.

Christian Duval Wydyr le 25 /10/2014

Source: http://lapressegalactique.net/la-voie-alchimique-du-quotidien/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *