Dis Papa c’est quoi l’amour ??

flamme jumelle pat et nina

Un grand merci à Roger pour ce magnifique poême que je ne peux m’empêcher de vous faire découvrir.

L’amour, mon enfant, comment te l’expliquer
Car il ne se voit pas, ni ne s’entend, ni bouge
Cent mille mots ne pourraient suffire à l’exprimer
Comme ne peuvent se décrire ni le bleu ni le rouge.Alors pour commencer il va falloir te dire
Au moins le plus facile à comprendre pour toi
Et peut-être, j’espère, ça te fera sourire
Te révéler en mots tout ce qu’il n’est pas.L’amour n’est pas vouloir que l’autre soit heureux
Que ses agissements comblent presque tes vœux,
L’amour n’est pas non plus dans l’acte de service
Ni vouloir soulager les autres de leurs vices.

L’amour n’est pas non plus dans le dire « je t’aime »
Pas plus dans les baisers distribués sans compter
Il n’est pas de vouloir adopter pour emblème
L’étendard du combat contre toute impiété.

L’amour n’est pas dans l’acte de fornication
Ni caresses ni tendresse, ni plaisir du don
Pas plus dans les pensées d’amours éternelles
Que l’on a pour quelqu’un et qui rend la vie belle.

Car l’amour est sans forme et hors de volonté
Et seul qui l’a connu et expérimenté
Peut savoir ce qu’il est sans pouvoir en parler.

L’amour c’est cette feuille qui naît sur ce bouleau
Ce rayon de soleil qui baigne ce coteau
Ce ruisseau chantant qui caresse les pierres
Mises sur son chemin et qu’il laisse en arrière.

L’amour est ce grand vide, ce néant sans pensée
Cette place que l’on fait à cette immensité
Pour lui permettre d’être,de toucher, d’exister
Afin que sans entrave il vienne nous submerger.

L’amour existe aussi dans ce qui nous empêche
De reconnaître l’autre comme quelqu’un d’étranger,
De porter un avis un jugement un prêche
Sur un homme, une action, ou un acte insensé.

L’amour est cette ardeur, cette reconnaissance
D’une parcelle d’esprit intangible, immuable,
Sans commencement ni fin présent dans ton essence
Qui ôte au fond de toi la notion de coupable

Mais Papa cé koi l’amour?

L’amour mon enfant, dans ce moment présent
Ton écoute attentive et ton questionnement,
Impalpable moteur de l’univers entier
Ne le ressens tu pas, tu viens de l’exprimer.

VOIEDOREE

Roger BARBET Né à Laval en Mayenne, je cesse mon activité professionnelle à 52 ans et quitte la Mayenne pour découvrir pendant plusieurs années la Guadeloupe et La Réunion. Je décide d’écrire en 2002. Après « Quentin et les suivants » une autobiographie j’écris mon premier roman « le don de Raoul » et mon premier recueil de poésie « Coeur de l’Etre » publiés chez Publibook. Viennent ensuite les trois romans publiés chez Lulu et un second recueil de poésie. Un nouveau roman verra le jour cette année ainsi que la mise en e pub de la totalité de mes ouvrages.Très attiré par la spiritualité et l’ésotérisme c’est dans ces registres cependant romancés que figurent les thèmes de tous mes écrits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *