Douleur, blessures et pardon

pardon2

par Alexandra Mahlimay

Parfois vous tombez. Vous vous écorchez les genoux, et ça fait mal. Vous ressentez de la douleur, et tant que vous vous en occupez sur le moment, ça peut piquer quelques instants ; puis vous passez à autre chose. Si vous ne vous accrochez pas à la douleur, tout ira bien.

Mais que se passe-t-il si vous ne parvenez pas à vous occuper complètement de la douleur ? Elle reviendra plus tard et remontera à la surface pour vous rappeler que vous avez encore quelque chose à guérir. Malheureusement, votre douleur tourne aussi à la souffrance, parce que vous gardez une partie de votre expérience dans un endroit où vous la sentez plus en sécurité, mais qui est néanmoins un lieu sinistre et peu éclairé.

Lorsque la douleur se transforme en souffrance, votre connexion avec votre Âme est comme une retransmission radio parasitée, le son est comme éraillé. De cet endroit, vous ne pouvez pas vraiment atteindre votre état naturel de joie et de paix, vous vous sentez vidés, et vous faites même l’expérience d’une période sombre de votre vie vous laissant croire que vous êtes seuls et mal aimés.

La meilleure façon de traiter la douleur est parfois de la garder enfouie. C’est un mécanisme de défense qui vous aide à survivre à un événement traumatique. Parce que le traumatisme qui provoque la douleur est trop important pour vous permettre de le gérer, vous prenez votre temps, et vous ne laissez remonter que quelques émotions à la surface. Et puis vous étouffez les autres morceaux de cette douleur, et à mesure que le temps passe, vous pouvez penser qu’elle a disparu.

Si plus tard vous êtes en mesure d’accéder à ce moment où le traumatisme est apparu dans votre vie, et le guérissez, alors vous pouvez passer à autre chose et vivre heureux et tranquille. Mais le moment le plus difficile arrive lorsque, n’ayant pas traité complètement le traumatisme qui a été créé, vous finissez par devoir affronter à maintes reprises ce traumatisme et la douleur qui l’a suivi.

C’est le scénario le plus probable par lequel passent de nombreux êtres humains, et il faut parfois toute une vie pour revenir à l’innocence initiale. Mais vous ne devriez pas vous sentir découragés.

Votre expérience en tant qu’être humain permet que le traitement de la douleur qui a été créée dans votre vie se développe aussi lentement. Vous traversez la vie en accédant à des moments de joie, d’amour et d’innocence, mais ils sont combinés avec des expériences de douleur. Ça n’arrive pas parce que vous devez être punis pour quelque chose. Ça arrive uniquement parce que vous explorez une manière de gérer la douleur pour prendre conscience de votre complétude.

En réalité, vous ne pouvez jamais être blessés. Quelle que soit l’ampleur de ce qu’a été le traumatisme de votre vie, chaque expérience que vous ayez jamais vécue va pointer vers cela. Lorsque vous quitterez ce corps, vous reviendrez à la pleine conscience de votre Complétude, et vous saurez que si ce voyage a été rude à certains endroits, il n’a aussi été que temporaire et illusoire.

Ainsi, lorsque vous examinez vos expériences de douleur passées, et que vous sentez combien cette douleur vous a profondément affectés, rappelez-vous simplement que vous pouvez la laisser aller. À l’heure actuelle, vous pouvez libérer toutes les blessures et les cicatrices que vous avez portées pendant si longtemps. Accordez-leur le respect qui convient pour la sagesse et l’enseignement qu’elles ont apportés dans votre vie, mais vous n’avez pas besoin de vous accrocher à une image de vous blessés et balafrés.

Ensuite, pardonnez-vous de croire cette histoire depuis si longtemps. Pardonnez les personnes qui ont joué un rôle dans l’expérience de douleur et de blessure que vous avez endurée. Pardonnez le temps que vous avez investi dans la guérison de cette partie de vous. Et pardonnez cette partie de vous qui avait peur et se sentait seule quand vous avez vécu le traumatisme. Tout cela fait partie du passé. Vous pouvez maintenant étreindre une nouvelle vie ; une vie parfaite, une vie dont la perfection n’a jamais été corrompue. Souriez, et sentez-vous bien !

Traduction AD
Page d’origine : http://mahlimay.blogspot.fr/2014/04/pain-wounds-and-forgiveness.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *