Faire preuve d’Intelligence, par Omraam

Pour montrer qu’ils sont capables et intelligents, les humains étalent leurs diplômes, leurs décorations, leurs médailles. Mais ce ne sont pas encore des preuves d’intelligence ; moi, j’ai d’autres critères pour découvrir si quelqu’un est intelligent ou non. Je viens de recevoir une lettre d’une personne très instruite, une universitaire, et entre autres choses, elle m’écrit ceci :

« Je pense souvent à ce que vous nous avez raconté, il y a des années, à votre retour de Turquie. Vous regardiez par la fenêtre de votre chambre d’hôtel à Istanbul et vous avez vu entrer dans le jardin d’à côté une petit bonhomme, un Turc, qui avait l’air d’un mendiant ; il portait un tapis sur lequel il s’est agenouillé pour faire ses prières et vous nous avez dit que vous étiez tellement impressionné par son attitude pleine de respect et d’adoration, que vous êtes vite descendu pour lui donner de l’argent ; mais lorsque vous êtes arrivé, il était déjà parti, et vous étiez très triste… »

Regardez comment de toutes petites choses restent dans la tête de certains…

« je vous écris cela, disait cette personne, parce que je n’arrive pas à prier, je ne peux pas, c’est le vide« , et elle pensait à ce Turc qui faisait ses prières sur son petit tapis. Mais je lui dirai : « Ne t’inquiète pas, tu vas commencer à prier un jour ; si tu aimes ce Turc, toi aussi tu pourras prier« . Même si on a l’impression de ne rien recevoir, il faut prier, parce que la prière éveille des centres spirituels en l’homme : les chakras, les lotus commencent à vibrer et l’activité de ces centres provoque en lui de grandes transformations.

Qu’ils soient bénis ceux qui acceptent mes paroles et qui commencent dès aujourd’hui à chercher cette attitude correcte. Je le sais, elle n’est pas facile à trouver : pendant longtemps, on cherche, on cherche, et il n’y a rien, on ne reçoit rien, et puis un jour quelque chose jaillit, on a trouvé. Il faut continuer, il faut insister, et même menacer le Ciel, oui, mais le menacer avec amour, et un jour, un déclenchement se fait et il n’y a pas de mots pour exprimer ce que l’on ressent. Et comme ce Turc qui priait ardemment sur son petit tapis pendant que je le regardais par la fenêtre, nous aussi, quand nous prions, il y a toujours quelqu’un qui nous regarde et qui veut nous aider. Quand vous priez, quand vous avez besoin de quelque chose, vous ne savez pas combien d’êtres vous regardent et vous prennent en pitié.

Le Seigneur, lui est tellement loin et tellement occupé. Mais il y a toujours d’autres êtres qui se précipitent pour vous aider et vous vous sentez consolés, apaisés, heureux. Mois bien sûr, je ne suis pas descendu assez vite pour donner à ce mendiant l’argent qui l’aurait aidé, mais les êtres du monde invisible n’arrivent jamais trop tard et ne se trompent jamais, tout de suite vous recevez ce qu’ils veulent vous donner.

Et savez-vous-même qu’il existe dans la forêt d’Amazonie un petit animal qui, avant de se coucher pour dormir, se prosterne à plusieurs reprises en levant ses pattes de devant vers le ciel ? Ceux qui l’ont filmé ont dit qu’en le voyant on est obligé de penser qu’il fait sa prière. C’est un petit animal à fourrure ; il ressemble à un bébé ours, mais avec une queue touffue. Il s’appelle le myrmidon, paraît-il.

Ordinairement, il est à quatre pattes, mais le soir, avant de se coucher, il se dresse sur ses deux pattes de derrière, lève ses pattes de devant vers le ciel et s’incline jusqu’à terre plusieurs fois en fermant les yeux. Ensuite, il se couche avec une expression de candeur et d’innocence, le museau posé sur une patte, et il s’endort. C’est extraordinaire, n’est-ce pas ? Eh oui, il y a encore tellement de choses sur la terre qu’on ne connaît pas et qu’on va sûrement découvrir.

C’était donc quelques mot sur l’attitude… je vous en prie, prenez-les au sérieux et habituez-vous, chaque jour, à trouver cette attitude sacrée au moins pour quelques minutes afin de rétablir le lien avec le Seigneur.

Le Bonfin, le 4 août 1974 –

http://herosdelaterre.blogspot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *