Il demeure interdit.

Il est interdit de pleurer sans apprendre,
De te lever un jour sans savoir quoi faire,
D’avoir peur de tes souvenirs.

Il est interdit de ne pas sourire aux problèmes,
De ne pas lutter pour ce que tu aimes
De tout abandonner par peur
De ne pas transformer tes rêves en réalité.

Il est interdit de ne pas démontrer ton amour,
De faire que quelqu’un paie tes dettes et ta mauvaise humeur.

Il est interdit d’abandonner tes amis,
De ne pas essayer de comprendre ce qu’ils ont vécu ensemble,
De les appeler juste quand tu as besoin d’eux,

Il est interdit de ne pas être toi-même devant tout le monde,
De simuler devant les personnes qui ne comptent pas pour toi,
De te faire remarquer juste pour qu’on se souvienne de toi
D’oublier tous les gens qui t’aiment.

Il est interdit de ne pas faire des choses pour toi-même,
De ne pas croire en Dieu et de décider ton destin,
D’avoir peur de la vie et de ses engagements,
De ne pas vivre chaque jour comme si c’était un dernier soupir.

Il est interdit de regretter quelqu’un sans en rire,
D’oublier ses yeux, son rire,
Tout parce que leurs chemins ont cessé de se croiser,
D’oublier son passé et de le payer avec son présent.

Il est interdit de ne pas essayer de comprendre les personnes,
De penser que leurs vies valent plus que la tienne,
De ne pas savoir que chacun a son chemin et son bonheur.

Il est interdit de ne pas créer ton histoire,
De ne pas avoir un moment pour les gens qui ont besoin de toi,
De ne pas comprendre que ce que la vie te donne, elle te l’enlève aussi.

Il est interdit de ne pas chercher ton bonheur,
De ne pas vivre ta vie avec une attitude positive,
De ne pas penser qu’on peut être meilleur,
De ne pas sentir que sans toi ce monde ne serait pas le même.

Pablo Neruda.
Photo : http://fr.123rf.com/profile_akioant

© 2015, Le Jardin de Joeliah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *