Il n’est jamais trop tard pour faire ce que vous aimez

Il n’est jamais trop tard pour faire ce que vous aimez

Ce que nous refrénons le plus dans notre épanouissement personnel, c’est nous-même, que ce soit par paresse ou par peur de l’échec ou de sortir de notre zone de confort.

Faire ce que vous aimez vous donne de la force, vous définit et vous construit en tant que personne, comme quelqu’un qui est capable de tracer son chemin au jour le jour, en toute liberté et plénitude.

C’est quelque chose que nous savons tous. Cependant, il est clair que ce n’est pas toujours facile de faire ce que nous voulons vraiment. Le travail, les obligations familiales et parfois, le poids de la routine nous freinent dans nos désirs les plus profonds.

Dans la vie, il faut conserver un bon équilibre. Il ne faut pas négliger les nôtres, les personnes que nous aimons, mais il faut toujours se souvenir que nous aussi sommes importants.

Et si nous arrêtons de faire ce qui nous plaît, petit à petit nous nous éloignerons de notre identité…
Qui a dit que c’était trop tard pour faire ce que l’on aime ?

Peut-être que vous avez déjà vécu la situation suivante : Vous voulez faire un changement dans votre vie et quelqu’un, un ami ou un proche, vous dit : “tu es trop vieux pour faire quelque chose comme ça”.

Vous devez vous souvenir que l’unique personne qui le droit de vous dire ce que vous devez faire ou ne pas faire est vous-même. Vous pouvez écouter les conseils des autres avec patience et respect, mais la décision vous appartient.

Le meilleur âge est celui que vous avez en ce moment

N’y pensez pas plus d’une fois. Il n’existe pas de meilleur âge ou un âge où nous n’avons plus le droit de faire de nouvelles choses.

Il n’est jamais trop tard pour faire ce qui nous rend heureux, et nous devons toujours garder cela à l’esprit.

* La pire chose à faire, c’est se lamenter d’arriver à un âge avancé en étant conscient que notre vie a été une vie «non vécue».

* On dit que chaque étape de la vie a ses caractéristiques et ses expériences à vivre et à découvrir. Cela ne fait aucun doute mais ce n’est pas parce qu’on accumule beaucoup d’expériences que nous allons arrêter de charger notre sac à dos.
Plus nous faisons d’expériences, plus nous nous assagissons, et plus nous avons de l’aplomb pour continuer à vivre et à faire ce que nous aimons.

Découvrez aussi : Accepter les années (ici)

Ceux qui nous disent qu’il est «trop tard»

Parfois, quand nous nous confrontons à ce que nous voulons vraiment faire, à ce que nous aimons et à ce dont nous avons toujours rêvé, nous nous trouvons face à un mur social.

Les murs sociaux ne sont rien de plus que des préjugés, des pensées limitantes et des freins à l’épanouissement personnel.

* Sachez que qui essaye de vous empêcher de faire ce que vous voulez peut se trouver au plus proche de vous dans votre cercle social.
Les proches peuvent agir ainsi car ils ont peur de vous perdre, et ils craignent que ce lien soit brisé et que vous sortiez de leur zone de contrôle.

* Peut-être que vous rêvez de faire un voyage, d’étudier ou tout simplement de penser un peu plus à vous chaque jour, en vous inscrivant à des activités, en sortant un peu plus et en retrouvant plus vos amis.

* Faire ce que vous aimez ne se traduit pas toujours par des changements extérieurs. De fait, la plupart du temps, il s’agit d’actes quotidiens qui nous apportent du bonheur.

* Ceux qui disent qu’il est trop tard attaquent notre auto-estime. Ils nous font croire que notre train est déjà passé et que la vie, pour nous, se réduit à rêver de ce qui aurait pu se passer et qui n’arrivera jamais. Ne permettez jamais cela.

Faire ce que vous aimez sans faire de mal aux autres

La clé est aussi simple que cela : Vous pouvez faire ce que vous souhaitez, à partir du moment où vos actes ne font de mal à personne.

Comment comprendre cela ? Nous devons savoir que parfois, de petits actes peuvent apporter des conséquences non désirées.

Il ne s’agit pas, par exemple, de vouloir faire le tour du monde en dépensant toutes les économies du ménage, et encore moins de négliger ses enfants. Tout a un juste milieu.

Faire ce que l’on aime en toute liberté et plénitude, tout en faisant du bien aux autres est la meilleure chose possible. Pensez, par exemple, aux personnes qui retournent à l’université pour faire cette formation dont elles ont toujours rêvé.

Nous vous recommandons de lire : Comment vivre de véritables amitiés ? (ici)

Cela nous enrichit de l’intérieur et nous rend fier de nous-même. Quelqu’un qui se sent bien avec lui-même peut rendre les autres heureux également.

Faire ce que l’on aime ne devrait pas être compliqué et personne ne devrait nous mettre des barrières, ni même nous-même, car que nous le croyions ou non, la personne qui nous freine le plus est souvent nous-même.

Voici les manières dont nous nous freinons :

* À travers des attitudes limitantes, en pensant que nous sommes trop vieux pour faire certaines choses.
* Avoir peur de l’échec, de se tromper.
* Craindre ce que les autres peuvent dire de nous si on fait quelque chose que nous aimons.
* Penser que nous n’allons pas réussir, que nous ne sommes pas à la hauteur pour certaines choses…

Découvrez aussi : Pourquoi les hommes ont-il besoin des femmes ? (ici)

Nous devons être courageux et toujours nous rappeler qu’il n’est jamais trop tard pour être heureux. Il n’est jamais trop tard pour aimer à nouveau ou pour acquérir de nouvelles compétences.

Si l’envie est très forte, que vous avez la santé et l’optimisme, rien ni personne ne devrait pouvoir vous mettre des limites face à ce que vous aimez.

Par: Sarah Boucault
http://nospensees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *