Il n’y a pas votre âme et vous, il y a votre âme

il n'y a pas votre âme et vous, il y a votre âme

Messages aux peuples de la terre par vos alliés galactiques

Transmis par Yosebulth

Ce matin nous vous parlerons de votre âme.

Vous avez besoin d’une représentation plus claire de ce qu’est une âme.

Une âme n’est pas séparée de Dieu, de la totalité, une âme n’est pas séparée des autres âmes, tout être humain a une âme et est relié aux autres êtres humains par son âme.

Les animaux aussi ont une âme, toute créature a une âme.

Par certains côtés nous pouvons dire que les pierres ont une âme, tout a une âme, car tout est relié à Dieu, à la création, tout procède de cette totalité dont chaque chose est extraite, c’est à dire différenciée. Une âme est ce qui donne vie. Sans âme vous n’existez pas. Rien de vous n’existe sans votre âme.

Votre âme n’est pas limitée à vous, elle vit toutes ses vies, elle n’a ni début ni fin, elle est. Elle existe dans le présent. Nous mêmes avons une âme. Dieu s’exprime en âmes en quelques sortes, la vie ce sont des âmes. Une âme est la vie même.

Chaque âme est distincte. Chaque âme à ses caractéristiques propres, sa personnalité diriez vous bien que ce terme soit trompeur.

Une âme est une couleur, une vibration, une certaine qualité. Une âme existe parce qu’elle existe, il n’y a pas des âmes qui n’existent pas, cela est une conception mentale, toutes les âmes qui existent existent.

Maintenant, votre âme vit simultanément ses vies dans le présent, et vous êtes l’une de ces vies. Mais vous n’êtes rien d’autre que votre âme vivant une de ses vies. Donc, vous êtes votre âme. Il n’y a pas votre âme et vous. Il y a votre âme. A l’endroit ou votre âme est vous, vous êtes une partie de votre âme, vous ignorez ce qu’il en est des autres parties. Certaines informations vous sont données mais vous ignorez la plus grande part des déploiements de votre âme, car cela vous permet de vivre cette vie de façon distincte. Sans cela, vous ne seriez pas plongé dans l’expérience de cette vie, à l’instant où vous vous rappelez tout ce que vous êtes, votre vie s’arrête car vous réalisez que vous n’êtes pas en mouvement, et cette vie est le mouvement.

Vous êtes caractérisé par la pensée, mais une âme ne pense pas, elle est, elle vibre. Cette vibration se transmet dans tous ses déploiements.

A travers sa vibration qui irrigue ses déploiements, l’âme vit toutes ses expériences. Cette vibration instille, crée, donne vie à chaque chose de vous, en vous, chaque détail de votre expérience, rien de ce que vous dites faites vivez n’est autre chose que la vibration de votre âme prenant forme.

Coupé de son âme n’existe donc pas. A certains endroits de son expérience, l’âme se laisse elle-même libre de son mouvement, elle ne contrôle rien, et ce mouvement est de se croire indépendant, de croire que la vie naît à cet endroit ou un humain se dresse. Votre vie n’est pas votre vie, c’est la vie de votre âme, vous n’êtes pas vous, vous êtes votre âme.

Vivre en lien avec son âme signifie ramener à sa conscience que vous êtes non pas un humain qui porte sa propre vie en lui, mais une âme qui expérimente une vie humaine.

Vous croyez que votre âme peut vous sauver ou vous oublier ou vous emmener quelque part, comme un père emmène son enfant. Mais il n’y a que votre âme. Ce vous à qui je parle est mon âme parlant à votre âme. Nos deux âmes peuvent communiquer de multiples manières, ce qui est se connecter de multiples manières et échanger de l’information. En échangeant de l’information, comme deux énergies, flux, vibrations, se rencontrent et se mêlent, elles complètent leur complétude, elles rétablissent une plus grande part d’information, de Dieu. L’échange a lieu dans les deux sens, mon âme bénéficie de l’expérience que vous faites et vous bénéficiez de celle que je vous contribue. Ce sont comme des petits ruisseaux qui se rejoignent sur une vaste plage multidimensionnelle.

Si vous naissez ou mourez c’est un mouvement de votre âme, elle ne le décide pas comme vous décidez, elle le vit.

Vous attendez de votre âme quelle vous guide, mais vous n’avez jamais été perdu car perdu est une idée cela n’existe pas. Lorsque votre âme vous indique une direction ou vous suggère une chose à faire, ce sont des micro mouvements en elle même. Que vous acceptiez ou non cela est toujours elle même qui mène son expérience. Votre âme mène toutes les expériences, connaît tout d’elle même. Votre amour pour votre âme est l’amour. Quelle différence y a t il entre une personne consciente de son âme, qui prie et tente d’obéir à son âme, et une personne « oublieuse » de son âme qui croit que sa vie procède du corps, du cerveau par exemple ? En vérité aucune, dans les deux cas une âme vit son expérience.

Vous n’êtes pas emmené quelque part par la main, vous êtes. Ce retour vers vous même qui s’opère lorsque vous connaissez votre véritable nature, est l’âme qui s’expérimente elle même, et de même la souffrance que vous vivez de vous croire seul est votre âme qui s’expérimente elle même.

Le libre arbitre est ce qui permet cette expérience en vous rendant autonome. Mais cette autonomie est relative car vous n’existez en rien à part de votre âme. Votre âme bien sûr est autonome et possède la capacité de toute chose, elle est illimitée. Vous possédez toutes les qualités de votre âme.

Nous vous disons ceci de manière à ce que vous ayez une vision plus unifiée de vous mêmes, de manière à ce que vous ne vous voyiez pas comme un petit tenant par la main son père, car en réalité vous n’êtes pas petit ni grand, vous êtes. Ce qui est est.

Cette vision plus unifiée vous permet de vous mouvoir plus en confiance. Votre âme ne vous emmènera pas dans des difficultés, qu’est ce qu’une difficulté ? Vos interprétations vous rendent les choses difficiles, ce sont des pensées, des flux d’énergie qui tournent sur eux mêmes. Dès que par votre conscience vous reconnaissez que vous êtes une âme, ceci cesse. Mais l’âme expérimente cela.

Donc apprendre à se relier à son âme est ne plus se croire un être distinct limité à cette vie. Ainsi vous récupérez la puissance, la créativité, la capacité de jouissance, l’information qui vous permettent de vous épanouir dans votre potentiel. Votre potentiel est une certaine qualité d’énergie et tout ce que cette qualité d’énergie peut produire. Vous manifestez une partie de ce potentiel, mais votre âme dans toutes ses manifestations manifeste tout son potentiel.

On ne peut pas ne pas s’aligner sur son âme, on peut oublier que l’on est aligné sur son âme et faire cette expérience mais c’est toujours l’âme qui la fait.

Il n’y a rien à regretter ou bien à espérer, car en tant que votre âme vous expérimentez tout votre potentiel.

Votre âme expérimente dans le présent de multiples vies sur de multiples mondes. Elle a la qualité globale de tout ceci. Son expérience globale, l’ensemble de sa vibration vécue en toutes ses manifestations, ceci est la vibration de votre âme dans l’infini. Donc son expérience à travers cette incarnation est une part de sa vibration, de sa couleur, ce n’est pas sa couleur qui s’exprime en vous, qui arrive complète en vous, vous en êtes une part. Cette expérience que vous menez constitue une part de la couleur de votre âme. Elle est l’ensemble de ses expériences. Tout cela est simultané. Tout cela est. Il n’y a pas d’autres personnes à d’autres endroits qui constitueraient une famille, il n’y a qu’une unité de l’âme en ses multiples facettes en de multiples mondes en de multiples temps, ceci étant, donc simultané dans le présent. C’est une question de complétude de l’information, ou bien de partie de l’information. Vous êtes donc une partie de votre âme et vous la constituez.

Vous avez peur que je vous dise que vous n’existez pas, ou bien que je vous dise que votre âme n’existe pas. Vous voulez vous considérer comme un être séparé qui a un père qui ne peut jamais le quitter des yeux. Vous voulez être séparé et rassuré. Mais il n’y a qu’un. Vous existez en tant que partie de votre âme. Il n’y a pas de rupture entre votre âme et vous. Quitter le chemin de son âme cela signifie que votre âme fait toute l’expérience quelle fait, et que cela inclut de s’expérimenter en des façons inabouties, erronées, difficiles, afin de s’apercevoir en des façons épanouies, abouties, alignées puissantes.

Vous cherchez cet axe de votre puissance en parcourant des directions afin de trouver la bonne. Demander à votre âme ou vous demander à vous même n’est pas diffèrent, vous naviguez à l’intérieur de l’expérience, à l’intérieur de vous-même. Vous pouvez vous circonscrire à une petite part de cette expérience et qui serait embryonnaire du point de vue de votre potentiel, ou bien vous épanouir dans votre potentiel, tout cela a lieu de toutes façons, vous posez un regard en vous-même en ces différents endroits.

Cette question de l’âme est difficile pour les humains, car vous projetez la manière dont vous naissez de vos parents. Ce corps naît du corps des parents, et dans ces corps se déploient des âmes. Une âme ne naît de personne, elle est, et vous ne naissez de personne, vous êtes.

Nous vous remercions.

Source : http://la-lumiere.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *