Insomnie : comment faire de beaux rêves ?

Vous vous tournez une énième fois dans votre lit et vous changez à nouveau de position. Vous commencez à compter les moutons…1…2…3… Mais rien. Vous n’y arrivez pas.

Vous vous levez, vous allez jusqu’au réfrigérateur et vous buvez de l’eau. Vous revenez dans le couloir avec la conviction que cette fois-ci, vous allez réussir à trouver le sommeil…

Mais non. Vous n’y arrivez toujours pas. Demain ce sera un autre jour où la routine de la journée pèsera à nouveau sur votre vie.

Vous rentrerez le soir et vous recommencerez à faire des tours infinis dans votre lit. Qu’est-ce qui vous empêche de dormir ?

Qu’est-ce qui nous empêche de dormir ?

Généralement, nous souffrons d’insomnie à cause de cette peur même de ne pas pouvoir dormir, que l’on ressent avant d’aller au lit et qui ne nous permet pas de trouver le sommeil.

D’autre fois, c’est notre esprit trop actif qui nous empêche de dormir. Il tourne dans tous les sens, en travaillant pour la résolution de problèmes quotidiens, de sujets familiaux, de plans, d’inquiétudes, de douleurs corporelles, de problèmes de travail etc.

Essayer de contrôler ses pensées devient ironique et paradoxal, et génère encore plus de pensées insomniaques.

Il y a des croyances qui empêchent de trouver le sommeil, comme par exemple, le fait de considérer que c’est du temps perdu ou ne pas faire cas de son corps en prenant des substances qui vous maintiennent éveillé.

L’importance du bon sommeil

Il est important de dormir même si ce n’est qu’une courte durée, surtout si l’envie survient lorsqu’on est en train de faire un travail très important, comme conduire un train ou faire une intervention chirurgicale.

Il est primordial de s’arrêter quelques minutes et de dormir car de nos actes dépend non seulement notre vie mais aussi celle des autres.

En plus de mettre de l’ordre dans son style de vie, le fait de réaliser des exercices améliore la qualité du sommeil à moyen terme, et exerce un effet anxiolytique et anti-dépressif, surtout si ce sont des exercices aérobic.

Faire des exercices améliore la latence, la durée et la qualité du sommeil, ainsi que la capacité à se reposer et à obtenir un sommeil réparateur.

Il est important de ne pas réaliser d’activité physique immédiatement avant de se coucher, à moins qu’il ne s’agisse d’une promenade tranquille à l’air libre ou d’autres activités récréatives qui nous aident à soulager nos tensions, à relâcher notre esprit et à améliorer notre humeur.

Conseils et techniques pour combattre l’insomnie

1) Valoriser l’importance du sommeil pour une vie riche et heureuse.

2) Se ré-organiser : il est important d’accorder du temps à chaque chose, et de réguler sa vie et ses activités quotidiennes. La manière de vivre est en lien avec la manière de dormir, et inversement.

3) Définir des buts de travail quotidien et avoir la satisfaction de les accomplir.

Ordonner son activité, c’est ordonner son sommeil.

4) Garder des horaires réguliers : Se lever et se coucher tous les jours presque à la même heure, indépendamment du fait que vous ayez sommeil ou non.

5) Supprimer le café et les boissons gazeuses, et prendre soin de son alimentation, surtout au dîner.

Vous pouvez entraver votre sommeil avec des boissons stimulantes comme le thé, le café, le chocolat, le maté ou les sodas.

Les plats très assaisonnés ou épicés, ou les aliments qui produisent des flatulences, de l’acidité, du reflux ou des diarrhées sont également à proscrire.

Le chocolat, la menthe et les aliments gras diminuent la pression du sphincter, ce qui provoque du reflux chez les personnes pré-disposées.

En général, il est conseillé de se coucher au moins 2 heures après avoir dîné pour éviter les problèmes de reflux gastrique.

Les aliments qui possèdent des propriétés diurétiques, comme le persil, les endives, le céleri, l’ail, l’aubergine ou l’oignon, peuvent interrompre notre sommeil.

Il y a des aliments qui favorisent le sommeil car ils sont riches en tryptophane (bananes, pâtes, riz, céréales complètes, dattes, figues sèches, noix) ou en mélatonine (maïs, tomates ou pommes de terre).

6) Chercher un meilleur endroit pour dormir et le considérer comme un refuge, un petit coin accueillant.

7) Sortir un pied du drap ou de la couverture permet de réguler la température corporelle et aide à avoir une meilleure circulation sanguine.

8) Écrire : Si de nouvelles idées apparaissent une fois que vous êtes couché, il est bon d’avoir un crayon et un papier à portée de main pour les noter.

Une fois que ces idées sont mises par écrit, vous vous libérez d’elles d’une certaine manière. Elles disparaîtront de vos pensées et vous pourrez dormir tranquillement.

9) Méditer améliore l’attention portée sur la respiration et prédispose à un état de tranquillité mentale.

Nous vous souhaitons de beaux rêves…

nospensees.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *