Je suis amour

Je suis amour

Nous sommes cette essence qui est appelée amour.

Je reçois depuis le début de mes guides que ma vraie nature est amour.

De nombreux penseurs et des êtres éveillés nous l’enseignent également.

L’Univers est amour et vous êtes l’Univers.

Alors quand je me dis : « Je suis amour. »

Pourquoi cela me tiraille dans mon corps, pourquoi je me sens si mal à l’aise, pourquoi je le refuse ?

Dite-le-vous : « Je suis amour.

Je suis l’amour qui englobe tout. »

Vous ressentez les résistances ?

Les refus ?

La petite voix du mental qui s’y refuse ?

Car lorsque je me dis, je suis amour, je ressens des émotions.

Aujourd’hui par exemple, je suis en colère, pourquoi je ne sais pas…

Peut-être la fatigue, la lassitude, le manque de temps de faire les choses qui me plaisent alors que j’ai beaucoup de choses à faire et que je ne veux pas.

Dans ce moment-là, lorsque je me dis, je suis amour, je refuse l’idée que cet amour peut être en colère, ou en avoir marre, ou encore refuser les taches que je devrais faire pour tenir ma maison, faire mes papiers, m’occuper des devoirs de mes enfants, être irritées par ces mêmes enfants qui se disputent.

Oui, je juge l’amour que je suis.

C’est vrai, pourquoi l’amour ne pourrait pas être colère ou amour fatigue ou encore amour irrité ?

Car, selon notre définition de l’amour, celui-ci est beau, bonté, joie, accueil, bienveillance, calme, doux, positif et beaucoup d’autres attributs dans ce genre-là.

Alors si je ne ressens pas tout ça, je ne suis pas amour.

Nous pouvons aller plus loin encore, si je veux maintenir cette vision d’amour, alors que je suis énervée, je me dois d’être calme et patiente.

Je refuse ce que je ressens pour avoir l’étiquette de ma vision de l’amour.

En clair, je peux être amour seulement lorsque je vais bien, je suis heureuse, douce, calme, mais pas lorsque je suis fatiguée, énervée, lasse et de mauvaise humeur, non.

Mais je suis quoi si je suis toujours amour et en même temps je ne le suis pas parfois ?

Cela veut dire que je suis non-amour ?

Mais ce n’est pas possible.

Si la seule essence qui existe et qui sous-tend tout l’univers est amour.

Non ce n’est pas possible, c’est juste ma définition de l’amour qui est erronée et qui me fait croire que je suis non-amour, et même pire indigne d’être amour.

Oui, oui, on s’imagine cela aussi !

En fait, ce sont nos jugements qui nous font croire que je suis non-amour lorsque je vis des émotions négatives.

Nous avons collé tellement d’étiquettes sur l’amour qu’on essaye de l’être, de forcer à l’être, de le devenir, de le découvrir, etc.

Mais tout cela ne fait que nous éloigner de cet état d’être.

On n’a pas à le forcer, le chercher, se changer en amour, car cela revient à maintenir la croyance que l’on ne l’est pas (oui encore une fois).

L’amour est accueil.

Oui, lorsque je m’accueille dans ma colère je peux faire l’expérience de l’amour en colère.

Lorsque je suis triste, je peux accueillir l’amour triste.

Demandez-vous pourquoi, on accepte les autres en colère lorsqu’on est amour, on leurs laisse l’espace pour l’être et avec douceur on les accueille à s’exprimer pour s’en libérer.

Alors que pour nous on le juge, refuse, contrôle et l’on se blâme.

Accueillir que nous sommes l’amour même dans nos émotions négatives permet cet espace pour à notre tour nous libérer et nous aimer.

Ce sont que nos jugements qui nous empêchent de le vivre et le goûter.

Lorsque j’accepte que je suis amour qui s’exprime avec toutes les palettes de mes émotions, de mes qualités et mes défauts, j’ouvre un espace en moi pour m’accueillir réellement et m’englober dans cet amour que je recherche tant à incarner ou à recevoir.

http://clespirituelles.blogspot.ca/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *