Je veux un câlin où n’entre ni la peur ni l’hiver

Je veux un câlin où n’entre ni la peur ni l’hiver

J’ai besoin d’un câlin, j’ai besoin qu’on me prenne dans les bras et qu’il n’y ait plus aucun espace pour la peur ou le froid de l’hiver.

J’ai besoin de ressentir de la protection face à ce qui me fait du mal, ou à ce qui me rend triste. Je veux un câlin très intense, dans lequel les mots ne sont pas nécessaires car les deux corps transmettent seuls de l’énergie et de l’amour.

Fais-moi oublier ce qui me fait du mal et rappelle-moi que la vie, c’est de la chaleur, de la stabilité, de l’amitié et de l’amour.

Nul besoin de prononcer un seul mot, car tes mains sur mon dos et ta tête contre mon épaule me parlent de ton estime et de ta tendresse pour moi.

“J’embrasse, délice pur, ton visage inconnu, identique à mon âme.”
-Marguerite Yourcenar-

Pourquoi avons-nous besoin de câlins ?

Il est évident que les enfants ont besoin de câlins car les démonstrations d’affection, les baisers, et les caresses favorisent leur croissance et augmentent leurs niveaux d’ocytocine.

Quand nous grandissons et que nous devenons adultes, nous recevons très peu de câlins, et nous consacrons très peu de temps au contact physique avec les autres personnes.

Nous avons souvent peur de monter ce que nous ressentons, de montrer de la tendresse et de l’affection, de nous toucher et de ressentir notre peau au contact de celle des autres.

Nous avons pourtant besoin de câlins pour nous sentir protégé
, pour que l’on nous transmette de l’énergie, pour nous souvenir que nous sommes vraiment important pour quelqu’un, et pour nous sentir réconforté.

Si vous avez besoin d’un câlin, dites-le à qui vous aimez ou prenez-le dans vos bras spontanément.

“S’il avait su que c’était la dernière fois qu’il vous voyait sortir par la porte, il vous aurait fait un câlin, un baiser et vous aurait appelé à nouveau pour vous donner encore plus.”
-Gabriel García Márquez-

Les bienfaits des câlins

Prendre l’autre dans ses bras apporte de nombreux bienfaits et plusieurs études scientifiques ont démontré que le contact physique nous fait du bien.

Nous nous sentons mieux avec nous-même, cela a un effet positif sur le développement de l’intelligence et peut produire des changements physiologiques.

Prendre quelqu’un dans ses bras est un contact physique, mais d’une grande singularité.

Ils augmentent les niveaux d’ocytocine

Un câlin augmente les niveaux d’ocytocine, l’hormone qui produit du bien-être, et réduit les niveaux de stress, tout en diminuant alors la pression artérielle et le rythme cardiaque.

Quand nous prenons dans nos bras, les récepteurs de notre peau se réveillent et envoient des signaux au nerf vague du cerveau, qui est responsable de réduire la pression sanguine.

Une étude élaborée en 2010 à l’Université de Miami (Floride) conclut que plus on reçoit des câlins, plus la pression sanguine diminue.

Ils aident à la communication

Quand nous faisons des câlins, nous générons de la confiance, de la tendresse, de l’amour, et la communication avec l’autre est donc meilleure.

Les mots ne sont pas nécessaires car la pression douce d’un corps et des bras autour de nous font que la confiance surgit naturellement.

Ils augmentent l’estime de soi

Quand quelqu’un vous prend dans ses bras, l’auto-estime augmente car nous sentons ce que l’autre personne apprécie et nous transmet avec son câlin.

En 2012, il a été publié dans le Journal of Science Psychology, une étude qui a révélé que les câlins réduisaient en grande mesure la peur de mourir et amélioraient l’attitude face aux peurs en général.

“Restez avec un amour qui vous donne des réponses et non des problèmes, de la sécurité et non de la peur, de la confiance et non des doutes.”
-Paulo Coelho-

Ils structurent l’empathie et la compréhension

Avec un câlin, nous pouvons nous mettre à la place de la personne que nous prenons dans nos bras et faire que cette personne ressente la même chose. Nous pouvons faire qu’un inconnu, un ami, ou notre conjoint nous comprenne et nous soutienne.

Le besoin d’être compris est très humain et parfois, avec un simple câlin, nous pouvons ressentir le soutien dont nous avons besoin.

Nous devons essayer de retrouver de la proximité avec les gens, car à cause de la prolifération des réseaux sociaux et des téléphones portables, les relations sont de plus en plus froides et il n’y a plus d’espace pour écouter l’autre, pour se regarder les yeux dans les yeux, pour caresser, embrasser ou prendre dans ses bras.

Pour notre bien-être, il est essentiel de retrouver le contact physique avec les autres personnes, et d’inciter aux câlins.

Alors, prenez dans vos bras et laissez les autres vous prendre dans leurs bras, profitez de la chaleur et de l’intimité créées grâce à un câlin intense et prolongé.

http://nospensees.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *