La capacité de pardon est souvent présentée comme réservée aux faibles

La capacité de pardon est souvent présentée comme réservée aux faibles

Si refuser de pardonner est à la portée des esprits les plus limités, l’esprit populaire continue malgré tout à glorifier le thème du héros vengeur, comme si quelqu’un de fort ne pouvait qu’être agressif.

Une des plus fortes injonctions de l’ego est le refus du pardon. C’est lui qui se plaît à établir la liste des conditions nécessaires à l’obtention de notre amour. Pour l’ego, pardonner, c’est s’abaisser. Il fait toujours croire en la nécessité absolue de mettre un point d’honneur à cultiver les rancunes, alors que la décision la plus intelligente dans ces cas-là est de couper le lien.

Le pardon constitue un véritable acte de pouvoir qui devrait toujours être dicté à la fois par le cœur et par l’intelligence. Il n’existe pas de moyen plus puissant pour atteindre la liberté.

Extrait de mon livre VOTRE VIE EST UN JEU QUANTIQUE Editions Quintessence

Christian Bourit
http://www.christian-bourit.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *