La dure décision de pardonner

la dure décision de pardonner

Pardonner est un acte libérateur, très puissant, mais aussi très difficile à effectuer.

Nous ne sommes pas toujours disposé à pardonner, ce qui rend cet acte encore plus précieux.

Les circonstances qui nous demandent de pardonner aux autres sont nombreuses. Peut-être qu’ils nous ont déçu, peut-être qu’ils nous ont fait du mal… Mais pardonner implique bien plus de choses que ce l’on croit.

Le fait de ne pas accepter le pardon de quelqu’un suppose que l’on ressent de la rancœur envers l’autre personne.

Cela n’est pas bon pour nous car nous nous voyons alors comme une série d’émotions négatives que nous ne savons plus comment gérer.

La vie est bien plus facile lorsqu’on accepte un pardon qui n’est jamais venu. Cela se nomme : pardonner dans son cœur.

Pardonnez

Souvent, nous pensons que pardonner l’autre implique de lui donner raison. Mais ce n’est pas du tout cela.

Pardonner ne signifie pas que l’on admet que l’autre a raison, mais suppose de se libérer des entraves de l’amertume.

De plus, le pardon est une décision totalement personnelle et indépendante. Si vous avez fait une erreur, demandez pardon ; si vous vous sentez mal à cause de quelque chose de négatif que vous avez fait, demandez pardon.

Il revient à l’autre personne d’accepter ou non votre pardon. Et cela doit, bien sûr, être sincère.

Pour comprendre un peu mieux en quoi consiste vraiment le pardon, pour pardonner celui qui a fait quelque chose de négatif et qui regrette, il est nécessaire d’en savoir un peu plus sur cette action «désintéressée».

“Il y a des personnes qui ne pardonnent pas et qui préfèrent haïr, car ils se sentent forts et pensent contrôler la situation. Alors que pardonner les confronte à leur douleur profonde.”
-David Fischman-

Aujourd’hui, vous allez découvrir ce que signifie vraiment pardonner quelqu’un, sans ressentir de haine, mais sans non plus oublier. Accepter le pardon de l’autre doit être un acte qui nous libère, mais pour cela, nous devons bien le connaître.

Pardonner, ce n’est pas justifier l’autre

Quand nous pardonnons, nous ne le faisons pour justifier les actes de l’autre. Le fait de pardonner l’autre a plus à voir avec notre propre réponse face aux actes de l’autre.

Pardonner, ce n’est pas non plus oublier

On pense souvent qu’une fois qu’on est pardonné, tout est oublié mais c’est faux. On passe par une situation difficile, amère, une expérience de plus qui, en tant que telle, ne peut être oubliée.

Mais nous confondons parfois cela avec de la rancœur, car il est possible de ressentir ce sentiment si le pardon n’était pas sincère.

Quand on pardonne, même si on n’oublie pas, on ressent une paix intérieure qui nous libère et nous fait du bien. Il n’y a pas d’espace pour la rancœur, et pas non plus pour la haine. Tout se trouve dans l’équilibre.

Pardonner, ce n’est pas minimiser, mais guérir de sa douleur

Pardonner quelqu’un, c’est guérir de la douleur qu’il nous a infligée et qui, inévitablement, nous fait mal. Nous sommes des êtres émotionnels et il est normal que les choses nous fassent mal.

Mais si nous pardonnons, c’est comme relâcher cette chose qui était prisonnière. Et on se rend compte alors que cette chose faisait partie de nous, et non pas de l’autre.

Pardonner, c’est un acte qui permet de refermer le passé

Parfois, nous nous focalisons trop sur les questions passées qui nous empêchent de voir notre futur et encore moins de nous concentrer sur notre passé.

C’est pour cela que quand nous pardonnons, nous ne ressentons plus de rancœur, même si nous n’oublierons jamais, car nous refermons ce passé et nous regardons vers le futur.

Nous nous libérons vraiment de toute émotion négative car il est normal que nous ressentions de la déception, de la douleur, de la frustration, de la colère etc.

«Le faible ne peut jamais pardonner. Le pardon c’est l’apanage du fort.»
-Mahatma Gandhi-

Et vous, savez-vous pardonner ? Tout le monde n’en est pas capable car c’est quelque chose qui demande une grande force intérieure, et de se libérer de la peur que les autres nous trahissent ou nous déçoivent à nouveau.

Il y aura toujours quelqu’un dans la vie qui vous fera du mal, que ce soit votre conjoint, vos enfants, votre famille, vos amis… Toujours. Ne l’oubliez pas. Alors, il est nécessaire d’apprendre à pardonner car vous n’avez pas d’autre choix que d’accepter que les personnes font du mal aux autres. Même vous, vous faites du mal aux autres (sans le vouloir, peut-être) et vous voulez être pardonné.

http://nospensees.fr/la-dure-decision-de-pardonner/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *