La gentillesse qui mène à l’autodestruction

la gentillesse qui mène à l'autodestrucion

Il est parfaitement logique que la plupart des gens se sentent plus sereins lorsqu’ils interagissent avec des personnes dont la gentillesse transparaît au premier abord, plutôt que lorsqu’ils discutent avec des individus amers ou pédants.

Cependant, certaines personnes en viennent à avoir pour objectif d’être les plus gentilles, celles qui ont le cœur le plus pur, et qui ont le plus d’amitiés grâce à leur bonté naturelle.

La véritable question est la suivante : peut-on être aimable partout, tout le temps, avec tout le monde ?

Certaines personnes interprètent très mal la gentillesse et l’amabilité, et abusent souvent de leurs «amis» qui sont pourtant de bonnes personnes. D’autres sont gentilles en permanence car elles ne supportent pas l’idée-même d’un conflit.

Il est certain que nous nous sentons bien lorsque nous sommes aimables avec les autres, mais nous pouvons parfois aller à l’encontre de nos propres intérêts, pour ne pas froisser les autres.

Nous ne pouvons pas faire en sorte que les autres soient heureux en permanence, surtout si nous nous sentons mal en notre for intérieur.

Apprenez à dire non !

Les personnes qui sont très occupées se sentent souvent coupables de ne pas avoir le temps de faire les choses qu’elles aimeraient faire. Et pour se sentir mieux, elles ont tendance à essayer de résoudre les problèmes des autres, pour fuir leurs propres contradictions.

Ne vous laissez pas influencer et refusez tout chantage ! Certaines personnes se servent des autres pour atteindre leurs objectifs, sans jamais prendre en compte les intérêts des personnes qu’elles utilisent.

Trouvez l’équilibre en décidant de ne pas faire pour les autres plus que ce qu’ils ne font pour vous. Cela ne veut pas dire que vous devez les laisser de côté, mais simplement que vous pouvez refuser de temps en temps ce que les autres vous demandent si vous ne pouvez pas le faire.

Nous ne pouvons que vous conseiller d’affûter votre bon sens, et d’apprendre à identifier ce qui est bon pour vous. Lorsque vous sentez qu’une situation ne peut vous apporter que des mauvaises choses, n’hésitez pas à dire «non» !

Ne vous sentez pas coupable en permanence

Vous faites partie des gens qui se sentent coupables de mettre leurs propres intérêts en opposition à ceux des autres ? Vous avez l’habitude de vous confondre en excuses lorsque vous n’avez pas pu rendre service à une personne, à qui vous avez déjà accordé mille faveurs ?

Essayez de penser un peu à vous. Si vous n’avez pas pu apporter votre aide à quelqu’un, c’est que vous aviez certainement quelque chose d’important à faire pour vous-même. Et vous n’avez pas à vous sentir coupable pour cela.

Même si cela peut vous paraître égoïste, vos propres intérêts doivent être votre priorité. C’est la règle que vous devez garder en tête, tant que cela n’affecte pas les autres.

Si vous agissez en accord avec ce qui est important pour vous, les gens qui vous entourent vont le remarquer. Ils arrêteront progressivement de vous demander des faveurs exagérées, et vous vous sentirez bien mieux.

Travaillez votre estime personnelle

Il peut être difficile de le reconnaître, mais les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes sont souvent les plus agréables avec les autres. Si vous êtes bien trop gentil avec les autres, essayez de vous auto-analyser.

Cela vous permettra de savoir ce qui vous pousse à être si aimable. Vous recherchez peut être une validation de votre comportement par ces personnes, car vous n’avez pas confiance en vous.

Avoir confiance en soi est primordial pour réaliser ce que vous souhaitez dans la vie. Si vous commencez par ne plus céder à tout ce que les autres vous demandent, vous allez rapidement vous sentir bien mieux. C’est une étape importante pour renforcer votre estime personnelle.

Il n’est pas simple d’arrêter d’être «la personne la plus gentille du monde». Corrigez petit à petit ces comportements excessifs que vous pouvez avoir, et vous verrez que le monde a des choses formidables à vous proposer !

Être gentil n’est évidemment pas un défaut. Le monde se porterait bien mieux si tout le monde était bienveillant. Ne changez pas votre tendance naturelle à être une personne agréable et attentive.

Simplement, modifiez les comportements excessifs, qui vous mettent à la merci des autres, tout en fragilisant vos intérêts personnels.

http://nospensees.fr/gentillesse-mene-a-lautodestruction/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *