La Gratitude

Happy girl on the beach.

La gratitude a à voir avec le fait de se sentir plein, complet et adéquat. Nous avons tout ce dont nous avons besoin et méritons ; nous regardons le monde avec un sentiment de valeur.

Les dépendances de toutes sortes viennent d’une sensation de privation, un sentiment de manque que l’utilisateur croit pouvoir combler grâce à une substance ou une activité : que ce soit la drogue, le magasinage, l’alcool ou la nourriture. Accrocs au manque, nous alimentons le besoin mais nous ne nous sentons jamais vraiment satisfaits parce que notre substance de choix ne peut pas combler le manque. En conséquence, nous continuons à en vouloir toujours plus.

Comme plusieurs l’ont signalé, notre société de consommation doit son existence même à son habilité à alimenter le sentiment de ne jamais être satisfait. Si nous étions heureux de notre façon de paraître, par exemple, pourquoi dépenserions-nous des milliards en cosmétiques et en chirurgie plastique ? Ou bien sur des voitures de luxe qui, soi-disant, communiquent une image que nous n’avons pas ?

Une attitude de gratitude nous libère de la routine et de la course folle. Lorsque que nous cultivons une profonde appréciation pour ce que nous avons, nous réalisons que notre sentiment de manque est pour une grande part, une illusion.

Peu importe nos circonstances matérielles, la richesse de notre âme est finalement ce qui nous apporte le bonheur, non pas un autre Martini, de plus gros seins, ou le dernier jeu vidéo. Selon les mots de Lao Tsé : « Celui qui sait qu’assez est assez aura toujours assez. »

Tiré du livre : La gratitude — Un état d’être par M.J. Ryan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *