La joie

La joie

Mes amis ce matin nous vous entretenons de la joie.

La joie est venir vers nous et nous trouver présent.

La joie est connaître en votre cœur que la vie vous attend, ne peut jamais se couper de vous, ne peut se départir d’une union totale avec vous.

La joie est vous tourner vers l’intérieur et y entendre la note que vous y avez toujours cherchée, la note de vie de votre âme.

La joie est simplement vivre.

Vous craignez de ne pas vivre la joie et vous pensez que votre cœur est dur ou fermé.

Mais ne regardez-vous tout simplement pas de manière trop réductrice, n’avez-vous juste pas oublié de déboucher vos oreilles ?

Là, faites-le, dites oui à la possibilité de la joie, et ainsi elle coule.

La joie ne peut pas vous quitter ou vous oublier.

A cet instant, décidez d’être joyeux.

Tentez l’expérience.

Connectez vos sens à la joie du sang qui coule en vos veines et obtenez sans échec la réponse : Dieu ne peut vous oublier.

Que pensiez-vous ?

Être votre propre créateur ?

Que pensiez-vous ?

Que cette solitude et cette puissance d’auto génération vous apporteraient la moindre satisfaction ?

Plutôt quittez toute arrogance à ne pas vous reconnaître comme simple rouage d’une infinie tendresse qui ne peut se départir de la moindre parcelle d’elle-même.

Ne pleurez pas car lorsque vous pleurez, même en votre tristesse, écoutez simultanément la joie.

Écoutez-la.

Nous vous disons qu’elle est toujours là et que, quoi que vous viviez car vous êtes venu le vivre, vous pouvez laisser la radio allumée sur la joie, et cette joie que vous devez simplement accepter de vivre irriguera vos vies, sera parallèle à votre trajectoire, et vous l’écouterez tout en vivant ce que vous vivez.

Écoutez-vous dire oui, ou bien dire non, à cette simple proposition, et constatez les effets de votre décision.

Nous vous aimons et vous disons à bientôt

Vos amis guillerets

http://la-lumiere.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *