La mise à nu émotionnelle

La mise à nu émotionnelle
La relation la plus intime entre deux personnes, ce n’est pas la relation sexuelle, mais la mise à nu émotionnelle.

Autrement dit, un échange se produit lorsque l’on parvient à vaincre nos peurs et que l’on s’offre à l’autre en lui permettant de nous connaître vraiment.

Cependant, ce n’est pas facile d’y arriver ; de fait, la mise à nu émotionnelle, ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère, et cela représente un travail de longue haleine.

Il faut donc du temps, de la force, mais aussi une envie d’écouter, de ressentir et d’embrasser les émotions. Il faut se connaître soi, mais aussi connaître l’autre.

Vu sous cet angle, le terme CONNAITRE, employé par les écrivains bibliques pour parler de l’amour sexuel et de l’instauration de l’intimité, ne semble plus si ordinaire que cela.

Se connaître et mettre à nu ses passions, ses sentiments, son histoire émotionnelle, voilà le thème de cet article.

La mise à nu émotionnelle commence par soi-même

La mise à nu émotionnelle commence par soi-même. Autrement dit, il est très important de s’identifier à ce que l’on ressent et de savoir si on se sent à l’aise ou pas, de prendre conscience de nos pensées ainsi que de la façon dont on peut mettre nos émotions au service de nos pensées.

S’écouter, se connecter et connaître notre héritage émotionnel; en d’autres termes, scanner notre corps émotionnel est indispensable afin de découvrir nos peurs, nos conflits, nos manques d’assurance, nos réussites, nos apprentissages, etc.

Connaître notre philosophie émotionnelle, explorer nos vulnérabilités permanentes, être conscient de ce qui fait mal et que cela finit par passer, est indispensable pour pouvoir contempler l’image que notre miroir émotionnel nous renvoie lorsque nous enlevons nos vêtements afin de nous permettre de véritablement nous «voir«.

Le fait d’avoir conscience de nos vulnérabilités émotionnelles ne nous permet pas de les voir disparaître, mais en tout cas, avec une conception plus approfondie de ces dernières implique qu’à chaque fois qu’elles font irruption dans notre vie, on est capable de les identifier et de les contrôler, les empêchant ainsi de noyer nos connexions émotionnelles.

Notre héritage émotionnel, ou la clé pour se connecter

Notre héritage émotionnel exerce un fort impact sur notre capacité à nous connecter émotionnellement aux autres, et à savoir à quelle occasion le faire.

Il n’est pas facile de s’exposer à nos souvenirs et à ces sensations pouvant nous être désagréables
, mais bien souvent, ce n’est pas bien utile non plus.

Cependant, pour de nombreuses raisons, il est préférable d’ôter ses vêtements et de se mettre à nu :

* Si on veut avoir des relations plus significatives, il est important de prendre le temps de se tourner vers le passé et de soigner les blessures émotionnelles de notre enfance.
* Le conduit qui transporte nos messages émotionnels doit être découvert afin que nos réactions ne prennent pas le dessus sur nous. Par exemple, lorsque l’on dit que «mon frère me met hors de moi», on a en fait la sensation qu’il sait exactement quoi faire pour nous énerver.
* Connaître ces règles de réaction émotionnelle et les communiquer, cela nous permet de régénérer nos pensées et notre état de bien-être général.
* Ainsi, quand on mène un travail de connaissance de soi, notre dialogue interne peut réussir à transformer un «Ces personnes représentent un danger pour moi» en un «La façon dont elles m’ont traité m’a fait du mal, mais dorénavant j’en suis conscient, et je fais tout pour que cela n’ait pas d’influence sur moi».
* Quand on accède à notre héritage émotionnel et que l’on comprend de quelle façon les sentiments du passé teintent les expériences du présent, on peut alors être plus habile au moment de tisser des liens solides et sains avec ceux qui nous entourent.
* Être conscient des filtres émotionnels et des carapaces qu’on se construit contribue à faire de nous un habile lecteur et interprète, aussi bien des tentatives de connexion des autres que des nôtres.

Il n’est pas facile de mettre à nu une personne blessée

Mettre émotionnellement à nu les personnes très marquées par leur passé peut se révéler difficile, puisqu’il faut lutter contre les carapaces, les vêtements qui les rendent inaccessibles, les désillusions qui enveloppent la personne, les peurs du rejet, de l’abandon, de la solitude…

Pour ce faire, il faut être intelligent, aimer la personne et ouvrir ses oreilles, ses yeux et sa peau en en bannissant les préjugés et le jugement. Autrement dit, ce qu’il nous faut, c’est une écoute active émotionnelle au travers de tous nos sens sans «mais» ni virgules.

On doit alors savoir qu’une mise à nu émotionnelle ne se crée pas dans n’importe quel type d’environnement, mais que les conditions idéales doivent être réunies pour générer des émotions, les ressentir, les manipuler, les examiner et les utiliser.

Les scénarios émotionnels idéaux pour la mise à nu sont ceux où prime l’écoute depuis l’intérieur, l’empathie et l’intelligence émotionnelle; les scénarios où sont favorisées la communication et la compréhension basées sur le respect et la tolérance.

Il n’y a qu’ainsi que l’on peut réussir à créer une ambiance émotionnellement décontractée pouvant nous permettre de nous adonner à la relation intime, à la mise à nu des peurs, des manques d’assurance et de la vérité émotionnelle. Il n’y a qu’ainsi que l’on peut atteindre ces câlins qui rompent les peurs, qui nous font fermer les yeux et qui livrent à 200% notre corps et notre âme à l’autre.

http://nospensees.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *