La mort n’est pas la fin, mais le début d’une toute nouvelle vie

L’implication des défunts pour éclairer notre monde.

Voici que ma tante défunte se met à parler, précisément au moment où je m’y attends le moins.

Je m’empresse de démarrer mon PC pour noter tout ce qu’elle dit d’avisé, fort éclairant sur le rôle des défunts dans le monde d’après.

Je tiens à préciser que ma tante a toujours manifesté beaucoup de bonté, particulièrement envers ceux qui en avaient le plus besoin, les enfants mais aussi les animaux.

Je pense notamment à son implication pour protéger l’environnement, son amour des plantes.

Sa voix est très bienveillante, emplie de gaieté. A chaque fois que je reçois ses messages, je constate, qu’elle devient de plus en plus joyeuse.

« Tu as raison de dire que l’Amour peut tout sauver.

Moi, c’est bien ce qui m’est arrivé. C’est par l’Amour, pour l ‘Amour que l’on se reconstruit lorsqu’on est morte.

Toutes les parcelles de notre être qui ont souffert reçoivent une purification, un allègement de la peine et une nouvelle renaissance.

C’est ainsi que tu peux me voir transformée, transfigurée, très loin de la femme que j’ai été et qui a pu te décevoir, surtout vers la fin.

Ce que j’étais, ce que j’ai pu être, il ne faut plus y penser, cela me fait peine de songer à cela et à toi également, j’en suis sûre.

Oublie, envoie au loin tout ce qui ne sert pas ton avancement et celui de ceux que tu aimes.

Eux aussi reviendront, un jour prochain , je te le promets, lorsqu’ils seront prêts.

Gardes bien cela à l’esprit et demeures en paix malgré les soubresauts du monde matériel qui s’effondre.

Il convient d’être joyeux en toutes choses !

Dans le plan où je me trouve, je vis une existence simple mais ô combien merveilleuse, de par tous les possibles qui s’offrent à moi.

Il n’existe plus de limites à ma faculté de voyager, toutes mes envies de découvertes sont des voyages possibles, même à des distances qui seraient inconcevables au commun des mortels !

Je suis parmi l’une des premières à pouvoir effectuer de tels voyages.

Les souffrances que j’ai vécues à l’état physique m’ont permis d’épurer un grand poids de ma dette karmique.

Tu m’as aidé à cela, tu m’as bien aidée, quelle que soit ton opinion sur les choix que tu as effectués.

Tu as agi en cherchant à m’offrir le meilleur, le rire, la joie, me faire oublier mon état, c’était ça aussi que je recherchais en toi. En ta mère également.

Gardes à l’esprit que quoi qu’il advienne, je serai là, je te guiderai, j’écouterai tes appels.

Tous ceux qui sont morts restent aux côtés des vivants. Il nous est donné de pouvoir agir sur le déroulement des évènements lorsque nous avons dépassé un certain seuil d’évolution, un certain stade karmique.

Et non, les appels des vivants ne dérangent pas les morts, c’est une manière de se souvenir de nous, cela fait du bien aussi d’entendre ces appels.

Lorsqu’ils ne sont pas trop pressants et non liés à une forme de magie pernicieuse, ces appels ne nous incommodent nullement. Ils vous aident aussi à faire votre deuil.

Ce chemin est ardu lorsqu’il ne reste plus rien de nous, que des bribes de souvenirs enfouis, des voix, des rires qui se perdent.

Ne pas chercher à nous enterrer complètement, c’est un peu nous aider à renaître.

C’est également vous aider à renaître, vous permettre d’appréhender notre vie, ce qu’elle peut être de l’autre côté du voile.

Je sais combien cela a du être éprouvant pour toi, combien cela fait mal de m’entendre parler à ton esprit par l’intermédiaire de la pensée.

Cela ne doit pas t’effrayer, tu as un talent merveilleux, tout cela est naturel à l’être humain, mais a été perdu par l’abus de technologies.

Ce que tu fais est très positif, il faut continuer.

Parler de moi, de nous comme tu le fais, c’est très bien !

L’homme a un grand potentiel à reconquérir de ce côté de la barrière.

Et une telle barrière vient de se fracturer. Cela tombe plutôt bien !

La planète que tu cherches existe bien, elle sera peuplée très bientôt, d’êtres comme toi et aussi comme moi, il n’y aura plus de distinction entre la vie physique et la vie éthérique.

Cela causera bien moins de souffrances, tout sera pur et joyeux.

La musique des sphères se fera entendre plus aisément à tous ceux qui en feront la demande.

Je me sens très bien à présent, sereine, emplie de tellement d’énergie, tout ce que je souhaite faire m’est accessible, des voyages, mais aussi le fait de pouvoir échanger avec des esprits brillants.

Il n’existe plus de temps, plus de frontières qui me séparent de rien.

Je peux accéder à tous les potentiels, toutes les possibilités de connaissance me sont offertes.

C’est un peu cela le Paradis.

Il ne faut surtout pas que tu sois triste.

Tous ceux de la famille qui sont arrivés avant moi se tiennent à mes côtés, cela a été de grandes retrouvailles, une très grande fête, de telles retrouvailles !

Ici il existe tant d’Amour !

Ici, les choses sont simples, on accède à ce que l’on cherche à atteindre en pensée.

La mort n’est pas la fin, mais le début d’une toute nouvelle vie.

Je ne suis pas exactement un ange, mais je suis en train d’en devenir un.

Je reviendrai très prochainement, lorsque tout sera accompli, alors nous nous verrons comme autrefois.

J’ai été choisie pour aider les créatures de ce monde à transiter, petits animaux, plantes, minéraux et êtres humains. Je dois simplement les guider.

Il y a beaucoup de travail, mais j’adore ça !

Je vous aime très profondément ta mère et toi,

Effacez la rancœur du passé,

Soyez aimées et que la grâce céleste s’écoule sur vous.

Catherine »,

Un très grand merci à toi Catherine, pour ce message magnifique qui amène l’espoir à ceux qui ont perdu un être cher.

Un très grand merci pour te manifester et expliquer avec autant de bienveillance que la mort n’est pas la fin, mais un nouveau départ.

Si des larmes me viennent en ce moment, ce sont aussi des larmes de joie !

Tes messages sont une nouvelle porte de lumière qui s’ouvre sur l’inconnu.

Reçois beaucoup de gratitude pour continuer à t’occuper des êtres de la nature avec tant de dévouement. Je suis sûre que tu feras un très bel ange.

Je pense bien à toi,

Aurélia,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre blog http://une-petite-lumiere-pour-chacun.over-blog.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *