La puissance de l’esprit

La puissance de l’esprit

La puissance de l’esprit ne signifie pas que nous pouvons tout faire, mais que je suis responsable à la fois de mes actes et de mes pensées. Jusque maintenant nous n’en étions pas conscients, parce que nous fonctionnons du passé vers le futur. Nous nous inspirions des expériences passées pour construire notre propre expérience. Puis dans les années 70 des chercheurs se sont rendu compte de l’action de la pensée, même sur la matière (expériences de Rhine).

Puis au fur et à mesure de l’évolution, nous nous sommes rendus compte que ce n’était pas aussi simple que cela, et qu’il ne suffisait de penser que ça va mieux pour que ça aille mieux. Dommage ! Le subconscient faisait des siennes en bloquant notre pensée par nos expériences négatives du passé. Et nous ne pouvions rien y faire puisque nous étions dans le domaine du non-conscient.

Depuis quelques années des méthodes extrêmement simples tels que la bénédiction, l’EFT, la relaxation, et d’autres apparentées ont permis de faire sauter ces bouchons.

En effet un des dangers de la puissance de l’esprit est de croire que l’on peut tout faire et le nombre de livres et de méthodes qui sont sortis et qui sortent toujours pour promettre de gagner plus d’argent par la puissance de l’esprit. Le danger n’est pas d’avoir de l’argent, le danger est que, dès que j’ai de l’argent, d’utiliser le pouvoir de l’argent à la place du pouvoir de l’esprit.

Si j’utilise le pouvoir de l’argent et que je me retrouve sans argent, je n’ai plus de pouvoir. Par contre, si j’utilise la puissance de l’esprit, je peux utiliser cette puissance à tous les niveaux. Le pouvoir de l’argent ne peut pas m’empêcher d’être malade, le pouvoir de l’esprit OUI ! Bien sûr aujourd’hui nous n’en sommes encore qu’aux balbutiements, mais il est prouvé que les personnes qui pratiquent la relaxation ou la méditation sont beaucoup moins malades que les autres.

Utiliser la puissance de l’esprit, c’est se rendre compte que nous ne sommes pas limités aux perceptions de notre cerveau. Un auteur dit qu’il obtient des guérisons en déplaçant l’esprit dans un monde imaginaire et que la guérison a effectivement lieu. Je ne le cite pas parce c’est aux États Unis et que je ne peux vérifier le témoignage, mais je pense que c’est possible car de nouveaux modes de pensée sont en train de se créer en repoussant de plus en plus les limites de nos connaissances.

L’enjeu, c’est de prendre conscience de la puissance que détient notre esprit pour orienter nos pensées, nos intentions, nos désirs, notre ressenti vers cette nouvelle conscience qui est là pour nous faire passer des millénaires de pensée de peur, de haine, de violence à un monde de confiance, d’amour, de joie et d’harmonie.

Jésus a dit : « je suis la lumière du monde ». Il a dit cela parce qu’il était déjà passé dans la nouvelle conscience et sa pensée, même si elle a été détournée par les ambitions négatives des hommes, a traversé les siècles. Jésus connaissait la puissance de l’Esprit à tous les niveaux et il nous a dit que nous avons en nous cette même puissance.

La puissance de l’esprit est telle qu’il nous faut d’abord purifier notre esprit pour l’utiliser.

Purifier l’esprit ne signifie pas ne pas avoir de pensées sexuelles ou autres. Purifier l’esprit signifie avoir une intention pure libérée de tout aspect négatif. Un aspect négatif, c’est comme un caillou dans une chaussure, j’ai beau avoir la meilleure paire de chaussures du monde, chaque fois que je marche le caillou me fait mal. Quand Jésus dit « Tes péchés sont pardonnés ! », il signifie que le caillou est enlevé de la chaussure. Ton caillou est enlevé. En effet, le péché, le caillou, ce ne sont pas toi. C’est ce qui te perturbe et t’empêche d’être en plénitude. Ensuite, il dit « Lève-toi et marche ! » Et là la guérison est effective.

Chaque « un » possède la faculté de guérir. Actuellement, elle est bloquée par notre ego limité par nos cinq sens, par notre personnalité, c’est-à-dire le personnage que nous jouons. Pourtant nous sommes beaucoup plus que cela, nous sommes ouverts à une plus grande conscience que certains appellent Dieu, mais qui en réalité n’est pas un dieu. Et dans cette état de conscience sont présents des êtres tels que Jésus, Bouddha, les êtres réalisés tels les saints de toute religion. Et aujourd’hui, nous avons la possibilité d’entrer dans cet état de conscience et de permettre à ces êtres de se manifester. Certains parlent d’intuition, d’inspiration, d’esprit saint, de grâce. Qu’importe le nom, c’est l’ouverture de la conscience qui s’opère. Je ne suis pas seul, en conscience. Je suis relié à ces êtres d’une autre dimension. La relaxation, la méditation permettent cette relation.

L’esprit est énergie, ce qui signifie l’esprit n’est pas simplement une suite de pensées. Une énergie qui n’est pas limitée à notre propre être. Une pensée entraîne une conséquence. Surtout quand cette pensée est répétitive. Si je suis jaloux de quelqu’un, ce n’est pas grave, mais si ça se reproduit tous les jours, je crée des problèmes pour moi-même et pour les autres. Cette énergie fonctionne comme une chaîne de télé et de radio. Elle fonctionne avec ceux qui sont branchés sur la même longueur d’onde. Ce qui fait que nous accordons avec des êtres qui sont sur la même longueur d’onde que nous. C’est ce qui se passe quand nous pensons à quelqu’un et dans la seconde ce quelqu’un nous appelle au téléphone? Les coïncidences ne sont pas des coïncidences mais des synchronisations d’esprit.

On dit que l’esprit peut voyager dans le temps, déplacer des objets, guérir les êtres. Oui, mais à une seule condition, avoir une conscience élevée. Jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore rencontré d’êtres ayant cette conscience, par contre j’ai rencontré des êtres qui ont élevés ma propre conscience.

Pascal Cadart

Source : http://www.pensactiv.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *