La réalisation de soi, un processus de renaissance

La réalisation de soi, un processus de renaissance

Alors que la lumière de la vérité se fait de plus en plus présente sur la Terre, elle tend à faire ressortir tout ce qui est faux ou illusoire, tout ce qui n’est pas en équilibre dans notre vie. Et c’est le regard que nous portons sur les circonstances qui se présentent à nous qui a le pouvoir de faire changer les choses. La plupart des gens se font beaucoup d’idées préconçues sur ce qu’est la réalisation de soi ou le chemin d’ascension à des dimensions de conscience plus élevées. Et lorsque nous nous accrochons à des conceptions fausses, nous pouvons faire face à une impasse.

Pour moi, être réalisé veut tout simplement dire : « savoir qui je suis et ce que je suis ». C’est reconnaitre l’existence de la nature divine qui nous anime et la laisser guider notre vie. Un être réalisé sait que par tous ses choix il participe activement à la création de sa réalité, autant sur le plan individuel que mondial. Et il maintient un alignement harmonieux entre sa nature humaine et sa nature divine afin que sa vision de la réalité soit toujours en accord avec la vérité et l’amour. Un être qui a intégré cette connaissance sur sa nature véritable sait aussi que son existence humaine doit être honorée et appréciée tout en étant vécue avec joie, gratitude et inspiration.

La forme humaine n’est pas une expérience de vie moins importante, limitante ou primitive. Tout au contraire, l’existence en tant qu’être humain offre des possibilités d’expériences uniques dans le domaine matériel de l’espace-temps. Le corps humain est un instrument magnifique disposant de systèmes perfectionnés comme les pensées qui permettent de diriger la réalité et les émotions qui permettent de discerner et de choisir les meilleures occasions d’évolution à travers tout ce qui s’offre à nous. Et lorsque l’être est animé par son esprit originel dont le fondement est l’amour inconditionnel, la réalité dans laquelle il existe devient semblable à sa réalité intérieure. Chaque être peut avoir accès à ce savoir intérieur, car il résulte du désir et des expériences. Être réalisé, c’est savoir que nous sommes toujours parfaitement, complètement et éternellement connectés à la Source véritable de notre être.

Ce n’est pas le moi humain, ou la personnalité, qui accomplit cela. Cependant, le moi humain doit accepter de s’abandonner à ce qui est plus grand que lui et coopérer. Toutes les croyances et les attentes que nous avons face à ce processus d’auto réalisation (ou d’ascension vers un état de conscience plus élevée) proviennent de notre histoire passée et elles modèlent les expériences que nous attirons. Pour réaliser que nous sommes un être spirituel ayant une expérience matérielle temporaire, il faut laisser tomber toutes les fausses conceptions que nous avons : tout ce que l’on nous a dit, tout ce que nous avons lu, tout ce que nous pensons ou croyons devoir faire ou être, toutes les références à nos expériences passées et à ce que l’on croit avoir acquis ou conquis. Car pour comprendre et exprimer la nature véritable et réelle de notre être, il faut être capable de se renouveler complètement, c’est-à-dire de repartir à zéro. Ce nouveau départ à zéro où tout peut être recréé ne peut se faire que dans cet espace hors du temps qu’est le centre énergétique du cœur. Dans cet espace, la personnalité ne règne plus et la vérité et l’essence des choses peuvent être ressenties avec clarté.

Lorsque nous nous croyons sur ce chemin de réalisation, mais que nous décidons à l’avance ce que nous pouvons changer et ce qui ne peut l’être, c’est le moi humain qui fait le chemin et il ne transformera que ce qui ne le dérange pas trop. Par exemple, nous décidons que nous ne pouvons pas remettre en question notre relation de couple même si elle ne nous convient plus ou encore nous choisissons de continuer à répondre aux attentes de nos parents. Et nous prenons ces décisions parce que nous ne voulons pas faire face aux conséquences d’un changement. Nous ne faisons que ce qui nous convient et ne dérange pas trop.

Lorsqu’un désir sincère de réalisation de soi nous anime vraiment, ce désir vient du cœur de notre être, il est nourri par notre aspect divin. Et toutes ces choses auxquelles nous tenions tant, toutes ces relations, tous ces objets, tout ce par quoi nous nous définissons et à quoi nous sommes si attachés n’ont soudainement plus la même importance. Car nous comprenons que nous les avons choisis alors que nous étions dans un état d’être conditionné, contrôlé et même manipulé. Un état de conscience qui était dans l’illusion, séparé de son identité réelle et de la vérité et qui agit par peur plutôt que par amour.

L’idée que nous puissions être séparés de notre Source ou de notre conscience multidimensionnelle et divine est à la base de toute l’illusion dans laquelle nous vivons. Mais voyez-vous, ce n’est justement que cela : une idée ! Et comme nous sommes de puissants créateurs s’exprimant dans un univers réflectif, notre réalité est toujours une projection des modèles de référence que nous avons adoptés. Or à l’heure actuelle, des modèles de référence faussés — dont cette idée que nous sommes séparés de notre Source ou que nous ne méritons plus l’amour de la Source — ont été enregistrés dans le subconscient. Le subconscient est l’outil par lequel des programmations fausses basées sur la peur, le contrôle et la manipulation peuvent être exister dans notre être. C’est un comme si nous avions un logiciel secret dans notre cerveau qui crée une réalité artificielle. Lorsque nous répétons sans cesse les mêmes types d’expériences, que nous revivons sans cesse les mêmes types de circonstances ou de relations comme « je ne suis pas chanceux — je me trompe toujours — je n’attire que des hommes contrôlants — le bonheur ne dure pas — je me fais toujours abuser ou duper – et ainsi de suite », c’est que nous vivons notre vie à partir de ces programmes inconscients, comme si nous étions sur un pilote automatique.

Nous avons participé à la création de ce monde dans lequel nous nous percevons comme étant séparés de notre Source, un monde dans lequel nous nous sentons abandonnés, en danger et où nous nous croyons laissés seuls à nous-mêmes. Cependant, il ne faut pas voir cela comme une faute ou une erreur. La Création est parfaite, car elle permet tout. Il n’y a aucune faille dans le programme original. Tout ce qui existe dans la création peut servir à son expansion. Cet état de dissociation d’avec notre nature réelle et la Source de notre être nous procure la possibilité de maitriser d’une manière nouvelle ce que signifie le libre arbitre en nous offrant la possibilité de choisir librement et délibérément de vivre dans l’amour inconditionnel. Car comment pouvons-nous choisir l’amour si celui-ci a toujours fait partie de nous ? Ce n’est certes pas une expérience qui soit nécessaire sur notre chemin d’expansion, cependant lorsque ce chemin est choisi, il ouvre de nouvelles portes à la connaissance de soi.

Le divin en nous a toujours été présent. Il est présent ici et maintenant. Il ne peut en être autrement. De la même manière qu’une cellule humaine ne peut survivre séparée du corps qui la maintient en vie, les particules de Conscience divine que nous sommes ne peuvent survivre hors de la Conscience originelle qui nous a créés. C’est comme un immense hologramme ou chaque partie est l’image du tout, peu importe la distance qui l’en sépare. Encore plus, tout ce qui existe (peu importe comment on le juge ou on le qualifie d’après notre conscience humaine) fait partie de cette Conscience originelle qui est la Source de toutes choses. Rien ni personne ne peut en être exclu puisque le propre de l’amour inconditionnel est de tout accepter et de tout permettre sans rien attendre. L’amour inconditionnel ne contrôle pas, il offre. L’amour inconditionnel ne rejette pas, il permet. L’amour inconditionnel ne juge pas, il accepte. L’amour inconditionnel ne se donne ni ne s’enlève et il ne se mérite pas, IL EST tout simplement. Et tous ces aspects de la Conscience divine qui s’expriment à travers tous les êtres créés contribuent par leurs expériences — quelles qu’elles soient — à l’expansion de cette Conscience. Cependant, comme un berger qui travaille toujours à ramener ses brebis au troupeau, la fréquence de l’amour inconditionnel nous appelle constamment à retourner vers elle, afin de retrouver notre équilibre originel.

Ce qui nous empêche de percevoir le divin en nous, ce sont nos propres décisions : « ce n’est pas possible — c’est irréalisable — je le verrai quand j’aurai réglé ceci ou cela — quand j’aurai du temps pour m’en occuper — quand je serai guéri ou que j’aurai plus d’argent — je ne le mérite pas ou je n’en suis pas digne — et ainsi de suite. Ce sont là des excuses que le moi humain se donne pour conserver sa place. Cette place est faite de toutes les choses auxquelles nous nous identifions : notre famille, notre mariage, notre maison, notre carrière, nos drames, nos maladies, etc. Et ces choses que nous croyons être importantes dans notre vie, nous ne voulons pas les laisser aller et les voir pour ce qu’elles sont : des expériences transitoires nous permettant d’apprendre et de faire évoluer notre conscience. Nous nous accrochons à elle comme si notre existence même en dépendait.

Nous sommes prêts à être sur le chemin de la réalisation de soi du moment que ça se passe comme on le veut, comme on le croit, comme on l’imagine. Notre conception de ce chemin de transformation détermine ce que nous sommes capables d’accepter de changer dans notre vie. Nous sommes prêts à laisser aller certaines choses, mais pas d’autres. Nous voulons bien établir quelques frontières saines, mais pas délaisser les relations familiales même si elles sont toxiques. Nous voulons bien nous observer et commencer à agir d’une manière plus authentique avec certaines personnes, mais pas avec celles qui justement nous forceraient à faire face à nos peurs profondes. Nous voulons bien remettre certains aspects de nous en question, mais seulement si cela ne dérange pas notre quotidien et nos petites habitudes.

Nous voletons d’un leadeur spirituel à un autre, d’une méthode à une autre, sans jamais aller au fond des choses. Et bien qu’il n’y ait rien de répréhensible dans ce comportement et cette recherche, nous prenons uniquement ce qui nous convient. Dès que cela implique une remise en question profonde de ce que nous avons cru vrai ou nécessaire à notre bienêtre jusqu’à maintenant, nous disons que cela ne marche pas et nous laissons tomber. Nous nous tournons vers autre chose et jugeons ce qui est vrai ou juste selon ce qui nous convient et parce que cela correspond à nos attentes ou à ce que nous croyons.

Il n’y a pas de bons ou de mauvais choix, de bonnes ou de mauvaises voies, car éventuellement toute expérience sert à notre évolution. Cependant, si vous désirez sincèrement qu’une transformation réelle se produise en vous, si vous désirez laisser parler votre divinité intérieure, vous devez vous rendre compte des jeux de l’égo pour éviter ce changement. Ce jeu vise à garder le statuquo, il vise à préserver les mêmes comportements, à continuer les mêmes relations, à garder les mêmes modèles de pensées, les mêmes modèles de perception de la réalité : avoir raison, garder le contrôle et rester dans la zone de confort qu’offre le connu.

Pour renaitre à soi-même, il est nécessaire de laisser aller votre histoire passée et de résoudre tous les conflits intérieurs qui vous habitent, tous les traumatismes passés. Il faut accepter de tout remettre en question et que les fondements mêmes de votre existence actuelle soient ébranlés. C’est ce lâcher-prise sur le passé et tout ce qui vous a défini jusqu’à maintenant qui permet à une dimension nouvelle de votre être de faire surface.

Les situations conflictuelles ou désagréables qui se présentent dans votre vie ne signifient pas que vous ne réussissiez pas ou n’avanciez pas sur ce chemin. Elles sont là pour vous aider à déceler les différences qui existent entre ce que votre Moi divin veut et ce que votre moi humain croit qu’il doit avoir. Pour résoudre un conflit, même s’il semble extérieur à vous, vous devez toujours ramener votre attention vers vous afin de comprendre l’énergie qui vous habite et qui est à l’origine de votre inconfort ou mal d’être. Vos émotions, ou ce que vous ressentez sont votre meilleur guide pour que ce processus soit efficace.

Il ne s’agit plus seulement d’améliorer certains aspects de votre vie, d’attirer à vous les relations que vous voulez ou de créer des situations et des circonstances plus agréables dans votre vie. Il s’agit de laisser émerger en vous un sentiment de vérité et un sentiment d’unité avec la planète et tout ce qui vit. Il s’agit de reconnaitre que chaque être humain a la même valeur qu’un autre (peu importe son comportement actuel) et que tout ce que vous voyez dans les autres provient de vos propres peurs ou croyances. Tout ce que vous faites aux autres, c’est à vous-même que vous le faites – car nous appartenons tous à la même Conscience qui nous connecte ensemble comme les cellules d’un même organisme sont connectées.

Pour entrer dans un processus de réalisation de soi véritable, vous devez maintenant être prêt à réagir d’une manière différente devant les mêmes vieilles situations de votre vie. Vos choix doivent maintenant être plus en accord avec votre nature véritable, votre Moi divin, toujours présent et qui n’attend que votre coopération pour émerger au grand jour. Nous ne construisons pas le Moi divin, nous ne le transformons pas. Il est parfait, éternel et infini. C’est lui qui nous transforme !! Certains peuvent se demander pourquoi si le Moi divin est si puissant il ne prend pas le contrôle du moi humain ? Parce que nous avons le libre arbitre ! Parce que sur le plan divin, rien n’est jamais imposé, mais tout doit être fait par un choix conscient et délibéré.

Le moi humain ne cherche qu’à perpétuer ce qu’il connait alors que le Moi divin désire se réaliser à travers des expériences nouvelles qui entrainent le démantèlement du connu, tout ce qui n’est pas en accord avec les lois universelles. Mais le Moi divin ne peut se réaliser qu’avec l’accord du moi humain qui doit accepter de s’incliner devant l’aspect supérieur de la Conscience.

Pour que ce processus de renaissance ou de transmutation s’accomplisse en vous, vous pouvez débuter votre journée en dirigeant votre expérience avec votre intention. Lorsque vous déclarez ce que vous êtes et ce que vous voulez, vous enclenchez un processus qui amènera vers vous les expériences nécessaires à votre évolution.

Après vous être détendu en prenant quelques profondes respirations, voici quelques exemples de ce que vous pouvez déclarer :

* En vous concentrant sur votre cœur, commencez par demander à vous sentir connecté à la Source de votre être. Prenez le temps de vous sentir présent, connecté et ancré.

* Puis choisissez résolument dans votre cœur d’intégrer votre Moi divin, votre aspect de lumière éternel et infini, dans votre aspect humain. Demandez que tous les aspects de votre être agissent en parfaite cohérence, comme un seul être qui a intégré tous ses aspects.

* Demandez à vivre dans la vérité, à voir la vérité, à ressentir la vérité en toutes choses.

* Demandez à être dans votre savoir intérieur afin d’avoir le discernement nécessaire pour faire des choix éclairés et être guidé par votre aspect spirituel.

* Prenez la décision de comprendre votre responsabilité dans tout ce qui vous arrive en reconnaissant que vous participez activement à la création de votre réalité.

* Si vous vivez une situation difficile, demandez à comprendre ce que celle-ci veut vous apprendre. Qu’est-ce que vous devez voir ou apprendre sur vous-même qui vous permettrait de vous transformer ou de changer votre perspective sur la situation ?

* Demandez-vous ce que vous acceptez encore dans votre vie qui ne vous convient pas, qui ne correspond pas à votre nature profonde et à la vision que vous avez ? Et pourquoi l’acceptez-vous encore ? Qu’est-ce qui vous empêche de changer cette situation ?

* Terminez votre exercice par un sentiment de gratitude et d’appréciation envers la vie et envers tout ce que vous êtes. Ressentez de l’amour pour vous-même, pour la vie et votre présence ici.

La réalisation intérieure que vous êtes véritablement un être de lumière, un être spirituel déjà parfait, ayant une expérience humaine est au cœur de ce changement. Votre Moi divin, votre être de lumière infini et éternel possède déjà tous les attributs nécessaires pour créer une réalité terrestre qui soit harmonieuse et en accord avec l’amour universel qui englobe tout. Il s’agit maintenant de croire en Lui et de Lui faire confiance.

Si vous désirez un accompagnement sur ce chemin, Le Programme de Coaching créatif peut vous aider dans ce processus de renaissance qu’est la réalisation de soi.

Avec amour

par Dominique Lacroix

Retrouvez les chroniques de Nouvelle Réalité sur la Presse Galactique

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci :
« Chronique trouvée sur lapressegalactique.org »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *