La Responsabilité Émotionnelle

emotion

Le fait d’être responsable implique de prendre en charge non seulement nos propres comportements, mais aussi nos pensées et sentiments; en définitive, notre existence.

Au cours de notre vie, quand on établit des relations avec les autres, le plus souvent, on parle avec nous-même, alors qu’on pense être en plein dialogue avec l’un nos proches.

On met sur le dos des autres toutes ces choses que l’on n’est pas prêt à assumer. En d’autres termes, on projette sur les autres la responsabilité de nos émotions, en leur attribuant.

La plupart des commentaires que vous faites sur les autres sont en réalité des affirmations pâles et dissimulées que vous adressez directement à vous-même.

En observant les autres, on peut donc voir apparaître un fidèle reflet de ce qui nous arrive.

L’extérieur nous parle et nous sert de miroir, si on est disposé à voir toutes ces choses qu’il nous reste encore à résoudre. N’est-il pas l’heure de nous prendre en main ?

«Si je me sens ainsi, c’est à cause de toi»

On est tous habitués à rendre les autres responsables de nos émotions, de même que l’on se croit responsable de celles des autres. Au lieu de se concentrer sur nous-même, on déplace le problème.

Ainsi, si un de nos proches ne se sent pas bien, on se croit responsable de son état, et on essaie d’y remédier, comme si on savait pertinemment comment résoudre la souffrance d’autrui.

Au contraire, quand on se sent mal, on rejette tout responsabilité, que ce soit sur une autre personne ou sur la situation.

A qui donne-t-on le contrôle de nous-même ?

Le fait de se rendre responsable des émotions des autres, peut représenter un poids assez lourd, au détriment de notre développement individuel.

De même, quand on va mal, on cherche toujours le coupable ailleurs. Or, il ne s’agit pas de trouver des coupables, mais plutôt de gérer sa propre responsabilité émotionnelle.

Combien de fois avez-vous dit «Tu m’énerves» ou «Tu me fais me sentir mal» ?

Il s’agit d’identifier les émotions que génèrent en nous certaines circonstances. Tentez de gérer votre haine, vos crises de jalousie, votre colère ou votre tristesse, car les réponses se trouvent bel et bien en vous.

Arrêtons de chercher des raisons externes, regardons plutôt en nous, et continuons à mûrir.

Si vous ne prenez pas en charge vos émotions, alors qui le fera pour vous ? Les autres ? La situation ?

Prendre en charge ses émotions ne veut pas forcément dire ne pas exprimer ce que l’on ressent, ou ne pas manifester ses sentiments par rapport aux autres.

Cela signifie plutôt que vous devez vous rendre responsable de vos émotions, au lieu de confier aux autres le pouvoir de votre bien-être.

Vous devez prendre les rênes afin de vous accaparer ce pouvoir qui vous appartient.

Vous avez le droit d’être dérangé par quelque chose qui vous est arrivé, au même titre que toute autre personne.

Mais si vous reconnaissez votre responsabilité émotionnelle, tout sera plus satisfaisant à vos yeux.

En effet, vous vous trouverez dans un processus de découverte et de croissance personnelle au cours duquel tout mal-être, qu’il soit dû aux autres ou au contexte, sera une opportunité pour vous de continuer à vous connaître davantage.

Nous sommes plus souvent aux dépens des autres et des circonstances que de nous-même.

Cela arrive également quand nous parlons de nos proches. Lorsque vous donnez votre avis sur quelqu’un ou que vous le critiquez, essayez d’être un peu plus conscient de ce que vous dîtes.

En effet, la plupart du temps, vous êtes tout aussi concerné par les propos que vous tenez sur les autres.

«Je prends la responsabilité de mes émotions»

Premièrement, nous devons accepter qu’il existe la possibilité de nous projeter sur l’autre. Ce n’est pas chose aisée, si on tient compte du fait que parfois, on n’est pas capable d’assumer notre responsabilité, et on la déplace ailleurs.

C’est pourquoi, on a tendance à résister, et à ne pas assumer la responsabilité de nos réactions, ni même à nous en rendre compte.

«Tu ne m’énerves pas, c’est moi qui m’énerve à cause de ce que tu as fait ou de ce qui est arrivé», «Je ressens de la colère, de la tristesse ou de la haine en raison des différentes circonstances qui se présentent à moi. Je ne les rejette pas, je ne les évite pas, mais je les accepte afin de voir ce que je peux faire avec elles. Je suis responsable de moi-même avant tout.»

Quand on se rend responsable, on assume tout ce qui nous appartient, c’est à dire la propriété de nos sentiments, nos pensées, nos actions et les conséquences.

Une fois que vous avez pris conscience de tout cela, observez-vous, et découvrez toutes ces choses que vous allez laissées de côté.Ainsi, vous pourrez travailler avec elles et continuer à évoluer et à mûrir.

Mais attention, car ce ne sera pas une tâche facile. Souvent, vous devrez faire face à des contradictions, car votre ego adore se protéger.

Toutefois, ce processus de découverte de soi, avec ses affirmations et ses contradictions est peut-être positif, car finalement, on peut réussir à les intégrer et les ancrer en nous, au fur et à mesure.

http://nospensees.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *