La vie est le bien le plus précieux

Combien de fois il vous est arrivé de gaspiller votre vie en courant après des acquisitions qui ne sont pas aussi importantes que la vie elle-même ! Y avez-vous réfléchi ? Si vous saviez donner la première place à la vie, si vous pensiez à la garder, à la protéger, à la conserver dans la plus grande intégrité, la plus grande pureté, vous auriez de plus en plus de possibilités d’obtenir ce que vous souhaitez. Car c’est justement cette vie éclairée, illuminée, intense, qui peut tout vous donner.

Du moment que vous êtes vivants, vous croyez que tout vous est permis. Eh non, quand vous aurez travaillé des années pour satisfaire vos ambitions, un jour vous vous retrouverez tellement épuisés, tellement blasés, que si vous mettez en balance ce que vous avez obtenu et ce que vous avez perdu, vous vous apercevrez que vous avez presque tout perdu pour gagner très peu. Combien de gens se disent : « Puisque j’ai la vie, je peux m’en servir pour obtenir tout ce que je désire : l’argent, les plaisirs, le savoir, la gloire… » Alors ils puisent, ils puisent, et quand il ne leur reste plus rien, ils sont obligés d’arrêter toutes leurs activités. Cela n’a pas de sens d’agir ainsi, car si on perd la vie, on perd tout.

L’essentiel, c’est la vie, et vous devez donc la protéger, la purifier, la renforcer, éliminer ce qui l’entrave ou la bloque, parce que c’est grâce à la vie que vous obtiendrez la santé, la beauté, la puissance, l’intelligence, l’amour et la vrai richesse.

Travaillez donc désormais à embellir votre vie, à l’intensifier, à la sanctifier. Vous le sentirez bientôt : cette vie qui est pure, qui est harmonieuse, ira toucher d’autres régions où elle agira sur une multitude d’autres entités qui viendront ensuite vous inspirer et vous aider.

Personne ne vous demande de négliger complètement la vie matérielle pour vous consacrer uniquement à la méditation et à la prière, comme l’ont fait certains mystiques ou ascètes qui voulaient fuir le monde, ses tentations et ses difficultés. Mais se laisser accaparer par les préoccupations matérielles, comme le font de plus en plus les humains, n’est pas bon non plus. Vous devez tous pouvoir travailler, gagner de l’argent, vous marier, fonder une famille, mais avoir en même temps une lumière, des méthodes de travail, afin d’avancer sur le chemin de l’évolution.

La question est donc de mettre au point à la fois le côté spirituel et le côté matériel ; être dans le monde mais pouvoir vivre en même temps une vie céleste. Voilà quel doit être votre but. Bien sûr, c’est difficile, car vous en êtes encore au point où, si vous vous lancez dans la vie spirituelle, vous laissez péricliter vos affaires, et si vous arrangez vos affaires, vous abandonnez la vie spirituelle.

Eh non, les deux, il faut les deux, et vous pouvez y arriver. Comment ?… Eh bien, quoi que vous entrepreniez, commencez par vous dire : « Je cherche la lumière, je cherche l’amour, je cherche le vrai pouvoir, est-ce que je les obtiendrai en faisant ceci ou cela » ? Réfléchissez bien, et si vous voyez que telle préoccupation, telle activité vous éloigne de votre idéal, abandonnez-la.

http://herosdelaterre.blogspot.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *