La vraie liberté

liberte

« Enfants de la Terre, il y a certes des planètes où il y a encore incompréhension et dualité, mais la planète Terre est unique dans son genre. Nous aimerions dire que, pour l’instant, c’est la planète de la liberté totale, mais de quelle liberté ? La liberté de détruire, la liberté de souffrir ? D’une certaine manière cette liberté de tout expérimenter vous a été donnée au moment de votre programmation. Sur cette planète, la liberté totale existe, la liberté de tuer, la liberté de détruire, la liberté de la non-conscience, et cela a été voulu pour que vous puissiez dépasser votre humanité. Il est difficile à accepter qu’on vous laisse la liberté de détruire, la liberté de souffrir afin que vous puissiez vous dépasser en permanence, dépasser vos instincts, dépasser certaines vibrations, et pourtant il en est ainsi !

Cela était ainsi ! Maintenant, et progressivement, cette liberté sera retirée aux hommes, car ils doivent réellement comprendre ce qu’est la vraie liberté ! Ce n’est pas la liberté de faire ce qu’ils veulent, ce n’est pas la liberté de détruire la planète, ce n’est pas la liberté de vivre dans un certain égoïsme, c’est la liberté dans le respect !

Hommes de la Terre, c’est maintenant cela que vous devrez apprendre. Vous devrez vivre dans la liberté, dans la fraternité et dans l’Amour, mais pas dans la liberté qui est inscrite sur vos monuments publics. Vous devez apprendre la vraie liberté, celle qui se vit dans le respect et non celle qui se vit dans l’égoïsme, celle qui consiste à se dire : « je suis libre, je fais ce que je veux ! » Ce n’est pas çà la liberté !

LA VRAIE LIBERTÉ NE PEUT EXISTER QUE DANS LE RESPECT DE SOI-MÊME ET LE RESPECT DES AUTRES !

Nous vous parlons de liberté, parce que c’est aussi un sujet important. A l’époque actuelle, sous prétexte de liberté d’expression, les êtres manquent parfois trop de discernement et de respect, et cela provoque de la souffrance, de la dualité et de la révolte.

Liberté, certes, mais liberté dans le discernement ! En fait, ce dont les hommes ne se rendent pas compte, c’est qu’ils crient après cette liberté tellement sacrée, ils parlent de liberté d’expression, de liberté de comportement, alors qu’ils sont non seulement prisonniers d’eux-mêmes mais qu’ils sont aussi prisonniers d’un système. Ils ne perçoivent pas leur manque de liberté !

La liberté, la vraie liberté s’apprend, tout comme le respect s’apprend, tout comme l’Amour s’apprend, tout comme la joie s’apprend, tout comme la sérénité s’apprend !

Nous vous avons parlé souvent de tout cela tellement, tellement, tellement de fois ! Nous vous parlons de beaucoup de choses, mais vous écoutez et vous ne comprenez pas forcément, alors nous sommes obligés de répéter encore et encore, peut-être d’une façon un peu différente.

Chacun a son moyen d’expression, sa façon de s’exprimer, d’exprimer ce qu’il ressent, d’exprimer ses souhaits, d’exprimer sa souffrance. Lorsqu’un être s’exprime , a-t-il une écoute ? A-t-il une aide ? Parfois, comme il n’y a ni écoute ni aide, les êtres se révoltent et ils commettent des actions qui non seulement les plongent encore plus profondément dans leur détresse mais qui nuisent aux autres.

Vous, êtres humains, n’êtes pas suffisamment connectés les uns aux autres, vous êtes individualistes. Bien sûr chaque être humain est totalement différent de son frère, même si physiquement il y a une ressemblance. Vous êtes totalement différents, bien que vous soyez uniques, mais dans cette différence il y a aussi de grandes similitudes. Vous êtes tous issus de la même Source, vous avez tous en vous une Particule Divine qu’il ne faut pas ignorer, vous avez tous le même chemin à parcourir pour remonter vers la Source, vous avez tous les mêmes défis à dépasser, vous avez tous les mêmes leçons à apprendre ! »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu’il ne soit pas coupé
qu’il n’y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre site http://ducielalaterre.org
que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *