L’amour et la peur, le cercle de la vie

Tout au long de ma vie j’ai eu peur. La peur a dominé beaucoup de mes expériences. J’ai appris à avoir peur dès ma petite enfance. Mes parents et mon environnement m’ont enseigné la peur.

J’ai appris à avoir peur des choses dont mes parents avaient peur. J’ai appris à avoir peur des choses dont ma famille avait peur. J’ai appris à avoir peur des choses dont les gens autour de moi, dont ma culture et mon pays avaient peur. J’ai commencé à avoir peur de ces choses, que j’ai une raison directe d’en avoir peur ou non. La raison pour laquelle j’avais peur de ces choses était que d’autres personnes en avaient peur. Je suis parti du principe que s’ils en avaient peur, je devais moi aussi en avoir peur.

En grandissant, j’ai commencé à me séparer des émotions de ceux qui m’entouraient car je voyais l’impact que cela avait sur leur vie et je ne voulais pas que ça ait le même sur la mienne. J’ai fini par dissocier les expériences des autres des miennes. Cette transformation de mon expérience personnelle de la vie a fait un saut quantique après que j’ai eu mes conversations avec Dieu. Dans ces conversations, il m’a été dit que toutes les expériences de ma vie proviennent d’un de ces deux espaces: l’amour ou la peur. J’ai décidé de vérifier cela et j’en ai profité pour faire une expérience formidable. J’ai décidé de voir si je pouvais transformer arbitrairement mes émotions de la peur à l’amour.

J’ai choisi comme sujet une femme dont j’avais très peur. Je n’avais pas peur d’elle au sens physique du terme, mais plutôt d’un point de vue psychologique. Elle avait un rôle de pouvoir dans la communauté dans laquelle je vivais et dans l’espace dans lequel j’interagissais quotidiennement, cela me donnait l’effet qu’elle avait un grand pouvoir sur ma vie. Elle avait le pouvoir de contrôler des éléments de ma vie, ou tout au moins de les impacter à mon détriment. J’avais peur de ce qu’elle pensait de moi. J’avais peur de ce qu’elle pensait à propos de moi. J’avais peur de ce qu’elle pourrait dire aux autres à mon propos.

J’ai décidé de voir si je pouvais transformer mes émotions au sujet de cette personne, de la peur à l’amour. Par voie de conséquence, je me suis mis à écouter ce que disait cette personne dans ses conversations quotidiennes de façon beaucoup plus attentive. Je me suis mis à observer de très près ce que cette personne faisait dans ses actions journalières. Je me suis retrouvé à appréhender cette personne d’une toute autre façon, en l’observant avec un regard neuf.

En faisant cette expérience, je m’apercevais que j’avais masqué sa réelle beauté sous le florilège de mes illusions à son propos. Une fois que je l’ai vue telle qu’elle était vraiment, et non plus telle que je l’imaginais être dans ma propre vision limitée, elle se transforma comme par magie devant mes yeux. Rien n’avait changé chez elle évidemment, seul mon point de vue à son propos s’était transformé. J’ai commencé à changer ma façon d’interagir avec elle. Ma propre vibration s’est transformée à son contact. Le résultat a été miraculeux. Sa vibration s’est à son tour transformée à mon contact. Elle a commencé à sentir que ma prudence à son égard avait étonnamment disparue. Et pendant ce temps sa prudence à mon égard s’est aussi estompée. Nous avons commencé à nous regarder l’un l’autre d’une façon dont nous ne nous étions jamais regardés.

Cette expérience m’a transformé. Nous sommes maintenant les meilleurs amis du monde. Nous nous voyons en tant que collègues et collaborateurs. Nous n’avons plus peur l’un de l’autre. Il n’y avait pas de quoi avoir peur depuis le départ, mais j’avais imaginé qu’il y avait quelque chose, et mon imagination l’avait interprété ainsi.

Cette expérience a été étonnante pour moi car elle m’a permis d’expérimenter directement la puissance de cette réalité que toutes les éléments de ma vie viennent d’un espace d’amour ou de peur. Je pensais alors, qu’en serait-il si je transformais ma vision de la peur à l’amour à propos de toutes les choses de ma vie ? Je décidais d’étendre mon expérience. Mais d’abord j’avais besoin de regarder comment je pouvais transformer la peur en amour pour n’importe quelle personne, n’importe quel endroit ou n’importe quelle chose.

En explorant cette question, je réalisais que la première étape pour changer mon positionnement d’un espace de peur à un espace d’amour était de réaliser que les deux espaces sont un seul et unique espace, simplement expérimentés à des niveaux de vibration différents. Permettez-moi de m’expliquer.

Prenez le chaud et le froid. Si nous ne faisons pas attention, nous pourrions imaginer que le chaud et le froid sont deux choses différentes. Nous pourrions parler d’eux comme étant opposés. Et en termes humains relativement normaux, d’aucun pourrait supposer que cette définition est juste. Mais en réalité, le froid et le chaud sont simplement la même chose expérimentée à des degrés différents. Nous parlons d’une condition appelée température. Cette condition peut être expérimentée de multiples façons différentes selon sa vibration. « Froid » est la condition appelée température à une certaine vibration. « Chaud » est une expérience de la température à une toute autre et différente vibration. Rien n’a changé hormis la vibration elle-même. Plus la vibration est haute, plus l’expérience de cette chose appelée température est chaude.

Il en est de même avec cette chose appelée la Vie. Expérimentée à un certain niveau de vibration, la Vie paraît effrayante. Expérimentée à un niveau de vibration plus haut, la Vie paraît tel l’amour. La Vie elle-même est une seule chose. Ce ne sont pas deux choses séparées, mais une seule et unique chose. Jusqu’ici nous expérimentons cette chose unique différemment d’un moment à l’autre selon le degré où nous l’exprimons. Maintenant ce qu’il y a de magnifique à propos de la vie, c’est que nous contrôlons le mécanisme par lequel nous décidons de quel degré nous expérimentons. Nous pouvons tourner le cadran « comme si c’était » à notre propre avantage. Nous pouvons sélectionner une « température émotionnelle » de façon assez arbitraire. Nous faisons cela au travers des mécanismes de pensée, de mot et d’action – les trois outils de la création.

Quand je pense de façon aimante, que je dis les choses de façon aimante, et que je fais ce que l’amour ferait, je transforme littéralement la vibration autour d’une personne, d’un endroit ou d’une chose. Je change ma perception et en même temps je change mon expérience de cette personne cet endroit ou cette chose. Désormais il a été dit que tout le monde peut être aimé. Et si tout le monde aimait tout le monde et faisait des choses aimantes à tout le monde – c’est à dire, si nous nous aimions simplement les uns les autres- toutes les situations négatives de cette planète seraient guéries. Personne ne tuerait autrui. Personne n’abimerait, ne ferait de mal ou ne chercherait à détruire les autres. Personne ne se cacherait des autres. Et personne n’aurait peur des autres, ni ne ferait les choses que la peur encourage.

Tout ce que nous avons alors besoin de faire, c’est de nous positionner sur un espace différent dans la continuité de la vie. La vie est une continuité. C’est un cercle, pas une ligne droite avec un début et une fin. Le cercle de la vie évolue de ce que nous appelons la peur à ce que nous appelons l’amour, dans un flux continu. Ce n’est pas une ligne droite avec la peur à une extrémité et l’amour à l’autre. C’est une réalité circulaire qui navigue de l’une à l’autre dans un mouvement continu où tout n’est qu’un.

Quand nous voyons que la peur et l’amour sont la même chose exprimée à des niveaux différents de conscience, ou de vibration, nous comprenons que le bien et le mal sont aussi la même chose expérimentée à divers niveaux de conscience, ou de vibration. Ceci nous permet de comprendre plus en profondeur le communiqué transmis dans Conversations avec Dieu selon lequel « Hitler est allé au Paradis ».

Quand nous entendons pour la première fois une phrase de cet ordre, nous nous demandons comment une telle chose est possible. C’est seulement quand on voit que tout dans la vie est continuité, et qu’aucune chose n’est séparée d’une autre, que l’on peut comprendre cette affirmation toute en profondeur au sujet de la Réalité Ultime.

Les maîtres sont ceux qui comprennent de telles choses. Par conséquent ils ne jugent pas et ne condamnent pas. A un maître, l’affirmation « Hitler est allé au Paradis » serait une évidence. Bien sûr qu’Hilter est allé au Paradis dirait un maître. Où donc est-ce qu’Hitler aurait pu aller ? Qu’y a-t-il d’autre ? Désormais, même le Paradis peut être expérimenté de façon cauchemardesque. Cela dépendrait complètement de la perception de l’essence individuelle de la vie et de son évolution au travers des expériences. Cette compréhension n’est exprimée nulle part de façon aussi claire et simple que dans le magnifique film de cinéma « Au-delà de nos rêves », produit par Stephen Simon et Barnet Bain et interprété par Robin Williams. Ce film, sorti il y a plusieurs années, est devenu un classique. Si vous ne l’avez pas vu, posez l’intention de le faire. Il révèle une grande vérité. Cette vérité est que l’enfer n’existe pas, excepté comme une fonction et une création de notre propre esprit. C’est un endroit d’où nous pouvons sortir dès l’instant où nous transformons notre perception et changeons notre point de vue.

En d’autres termes, quand nous changeons notre pensée dominante, l’enfer devient le paradis et le paradis devient tout ce qui est. Dans l’expérience humaine, il n’y a que deux pensées dominantes: l’amour et la peur. Dans ma propre vie, cette révélation qui m’est venue par Conversations avec Dieu, m’a transformé. Cela a tout changé. Et je dois à cette simple vérité la transformation qui s’est opérée en moi. C’est uniquement quand je retombe dans la vibration de la peur que ma réalité intérieure et extérieure devient de nouveau plus petite, me réduisant à l’ombre de moi-même.

Neale Donald Walsch
Un grand merci à Fleur pour la traduction de ce texte
Source: The CWG Foundation Weekly Bulletin N°642

Vous êtes nombreux à reprendre ces textes de Neale que nous traduisons en français. Merci d’en indiquer la source avec le lien activé: http://www.humanitysteam.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *