L’Ascension au quotidien

ascension2

par Guilaine Lipski

Je ne sais ce qu’il adviendra exactement de notre corps physique durant l’ascension (déjà commencée) de la terre et l’humanité, à vrai dire cela ne me questionne pas du tout, c’est égal, ce qui sera sera. Qui sait vraiment ?

En revanche il y a une chose dont je suis intimement convaincue c’est que l’ascension est aussi et surtout un processus intérieur et nous devons absolument harmoniser notre corps émotionnel et notre corps mental, libérer notre corps physique de ses empreintes car dans le cas contraire nous devenons ou deviendrons telle une cocotte-minute… Nous ne pouvons évoluer dans une dimension supérieure avec nos valises de 3d ou bien alors cela serait très douloureux et catastrophique pour nous. Imaginez une hyper-sensibilité et nos réactions humaines amplifiées par dix ou cent, ce serait le chaos assuré, ce qui ne peut être possible et permis. Sans compter que nous matérialisons dans notre vie ce qui nous émane de nous (et nous émanons ce que nous portons la plupart du temps en toute inconscience).

L’urgence est de transmuter nos souffrances intérieures, nos croyances négatives qui volent notre vitalité, génèrent des maladies, alourdissent, ralentissent notre vie et notre quotidien parce que nous vivons ce que nous créons, pas sûr d’ailleurs que nous soyons vraiment conscients de la juste mesure de notre pouvoir créateur. À notre corps défendant nous avons été très bien conditionnés pour l’ignorer.

Il est devenu très urgent de contrôle nos pensées négatives, nourrir et NOUS FOCALISER sur les positives et plus que tout faire de notre mieux et prendre toutes les décisions et mesures qui s’imposent pour revenir sinon à la joie, au moins à la sérénité. Se distancier de toute personne, situation ou relation qui génère un mal-être, de la confusion, de l’ambiguïté ou de la souffrance. Évoluer n’implique pas de subir ce que nous ne sommes pas capables en l’instant de dépasser dans la maîtrise et la sérénité d’un cœur mature.

Envisager aussi la personne que nous souhaitons devenir et soutenir ce processus en le rendant vivant, comment ?

Lorsqu’un choix se propose à nous, une décision à prendre ou nous identifions une attitude néfaste, se demander : Que ferait la plus haute version de moi en incarnation ? Que ferait celle ou celui que je choisis de devenir pour être et vivre la vie que je souhaite vivre ?

Pour sûr, c’est un engagement et une grande responsabilité vis-à-vis de notre bonheur ou son contraire…. parce que dans l’Univers le principe est action/réaction et IL duplique la fréquence que nous lui envoyons.

Nos pensées, nos sentiments, nos actes créent à chaque instant ce qu’ils sont et vibrent, mêmes invisibles à nos yeux humains ils ont une densité….

Si nous sommes capables de maintenir cette attention dans notre vie, l’écart entre qui nous sommes et qui nous voulons devenir se réduira et un jour nous nous rendrons compte que nous avons réussi à passer de la souffrance à la légèreté ou la sérénité et pourquoi pas le bonheur ?

Apprendre à être est notre urgence car tout va et ira de plus en plus vite mais nous bénéficions d’une aide : le libre-arbitre et il y a toujours une fraction de seconde ou le meilleur choix est possible, où nous pouvons choisir de laisser l’habituel, l’habitude du passé sur le bord de la route…..ou demander de l’aide pour y parvenir.

Le principe actif de départ dans notre évolution humaine et sa matérialisation concrète dans notre vie c’est nous ! quel que soit notre besoin.

L’ascension est finalement une attention consciente et constante à soi-même pour se permettre de créer et recevoir le meilleur ainsi que pour la terre.

Je vous suggère de lire à ce propos l’excellent article de Judith Klusel :

« Informations importantes concernant les changements massifs actuels des énergies et du corps humain »

De cœur à cœur

Guilaine

Source: http://lapressegalactique.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *