Le courage d’être Libre

Le courage d’être Libre

« Le courage est l’ensemble des passions qu’on rapporte au cœur »(Littré)

Quand je résonne depuis le Cœur, je suis libre.

Détachée de la Forme, de toutes les formes.

Disponible à la Vie, à ce qui Est.

Libre de jouer

Libre de comprendre la Vie comme un jeu et d’oser inventer de nouvelles façons de jouer.

Libre d’apprécier la seule chose qui m’appartient véritablement : opérer les choix conscients et cohérents qui nourrissent mon âme et respectent la Vie.

Libre de connaître que le monde extérieur, les circonstances qui me sont proposées, reflètent toujours l’état dynamique de mes équilibres internes.

Libre d’être heureuse quel que soit le scénario du moment, de rire de moi, de rire de tout ; de me réjouir dans tout ce que j’anime et partage.

Libre d’interagir avec la Nature, en me mettant à sa disposition pour aider à rétablir l’harmonie ; d’être émerveillée par les plus petits riens et bouleversée par les miracles, les « impossibles » qui se réalisent à ma plus grande Joie.

Libre de choisir et nourrir le camp de l’Amour et de délaisser le camp de la Peur ; de sauter dans le vide sans craindre l’inconnu, d’expérimenter la Foi mise à l’épreuve.

Libre de changer de paradigme, d’abandonner les croyances obsolètes ; de tracer de nouveaux chemins et d’abandonner les anciens ; de choisir quelles fréquences je souhaite offrir à mon expérience et au monde ; de me hisser dans le plus beau champ de conscience disponible dans l’instant présent.

Libre d’être responsable de chacun de mes actes, de mes paroles et de mes pensées ; de faire confiance à mon âme pour me guider toujours dans ce qui est bon pour moi et de m’offrir l’expérience qui me correspond, pour que j’aille toujours au-delà, adelante.

Libre de veiller à suivre exclusivement le fil de l’Âme ; de découvrir et d’explorer sans cesse de nouvelles possibilités, de nouveaux champs de conscience, de nouvelles perspectives.

Libre d’aimer

Libre du passé, des mémoires enfantines, ancestrales, karmiques ou collectives que la résonance dans le Cœur autorise de laisser circuler et se dissoudre enfin.

Libre de l’avenir, pleinement confiante que le meilleur m’est réservé tant que Je Suis dans le Cœur.

Libre d’aimer sans exiger de réciprocité ; d’être imperméable aux projections et aux jugements de ceux qui traversent encore ce processus-là ; de pardonner tout, dans l’instant, comprenant que la rancœur et l’amertume sont des poisons auto-immunes.

Libre d’éprouver une profonde compassion envers les blessures et les vicissitudes humaines pour les connaître en moi ; de lâcher toute attente concernant mes semblables et de savourer les surprises et les rencontres opérées par la résonance ;

libre d’espérer un nouvel être ensemble.

Libre de résonner avec un semblable un jour, et de cesser de résonner avec lui le lendemain ; de résonner avec un semblable sur certaines choses, mais pas sur tout ; de fusionner puis de se détacher, comme autant de flashs que sont nos expériences.

Libre de laisser chacun vivre sa partition sans prétendre que ma mélodie vaut mieux que la sienne ; de percevoir la beauté subtile émanée par le Cœur de mes semblables, quels que soient leurs masques, leurs résistances et leurs carapaces.

Libre de toujours favoriser le meilleur potentiel pour tous ; d’accepter les différences de rythmes, et de prendre soin de bâtir des ponts pour nous permettre de converger.

Libre de communier dans l’Amour avec tous les règnes du Vivant ; de déployer à l’Infini l’Amour que Je Suis.

Libre de cheminer

Libre d’oser toujours faire un pas de plus ; d’élargir mes horizons et mes perspectives.

Libre de traverser les montagnes russes des cycles de transmutation, en pleine conscience ; de m’affranchir des fausses obligations et des loyautés malsaines ; de me débarrasser des addictions matons ; de délaisser les vieilles souffrances rabâchées mille fois, enfin comprises comme les programmes de sabotage qu’elles sont.

Libre de laisser les émotions me traverser sans qu’elles me terrassent ; de ressentir une émotion en la savourant comme l’expérience ineffable de se savoir en vie.

Libre d’entendre les chants dissonants à l’intérieur de moi et simultanément de m’employer à les associer à l’œuvre conjointe de libération.

Libre de reconnaître un inconfort sans le rejeter ; de plonger au-dedans sans peur, certaine d’œuvrer pour le meilleur ; de traverser le Continent noir, l’inconscient, quand il est l’heure d’illuminer les ombres et de délivrer l’obsolète.

Libre de respecter mes moments de blues, de repos et de repli ; de prendre tout le temps nécessaire et puis d’accélérer ; de faire des erreurs et de les corriger ; de choisir qu’un échec apparent est un tremplin pour une meilleure réalisation.

Libre de renoncer aux blessures, de renoncer à m’identifier aux blessures et à les porter en médailles, témoins de mon illusoire statut de victime.​

Libre d’accorder peu d’importance à la personnalité séparée, et plus d’énergie à l’être humain œuvrant à l’unification.

Libre de me reprogrammer en conscience, depuis l’intérieur ; d’actualiser chaque jour mon interface, de basculer dans le vide du champ zéro et de ressortir vierge, purifiée et sur la résonance la plus juste.

Libre de clarifier ma vision ; d’interpréter les signes et de me fier à l’intuition pour décider de la prochaine direction à suivre.

Libre de vivre

Libre de vivre en Présence chaque instant, nouveau et différent ; comme si j’allais mourir demain ; d’être ce que Je Suis en ayant déposé les masques.

Libre de dire « oui » à tout ce qui se présente dans ma vie ; de dire non lorsque cela sonne faux ; de me consacrer à ce qui m’anime en engageant tout l’Être dans le présent.

Libre de vivre debout, le regard clair, le cœur vaillant et le pied léger ; d’aligner l’ego au service de l’Esprit ; de retrouver la puissance de l’Être, au service exclusif de l’Amour.

Libre de sublimer chaque expérience, de transformer chaque obstacle en défi puis en solution ; de favoriser la cohérence et l’harmonie.

Libre d’accepter de vivre dans un monde en crise de sens, pour y proposer une alternative.

Libre de savourer le nouveau champ émotionnel qui se déploie depuis la résonance du Cœur, d’une qualité telle que je n’ai pas les mots pour l’exprimer.

Libre d’offrir tout ce que je reçois ; d’accepter ce qui m’est offert.

Libre d’offrir mon interface aux parts de l’Être plus évoluées afin qu’elles œuvrent à travers moi.

Libre de lâcher prise et de proclamer ma reddition, totale et inconditionnelle, au Maître intérieur, et d’être tellement soulagée de la Paix qui en découle, de la détente et de l’allègement.

Libre d’être, sans plus besoin d’avoir, de faire ni de paraître.

Libre d’être Reine en mon Royaume, d’inviter tous les sujets intérieurs à s’exprimer et de les associer en cohérence harmonique.

Libre de me diluer dans la communion au Vivant puis de réintégrer l’espace restreint du corps et me réjouir qu’il me soit offert de naviguer entre les dimensions et d’expérimenter d’ÊTRE LA VIE.

http://archere-stellaire.wixsite.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *