Le don du Verseau : le service

verseau astro

Douze signes zodiacaux, douze dons de l’esprit pour être en harmonie avec le Cosmos. Les extraits qui suivent proviennent du livre Triptyque astrologique de Dane Rudhyar, Éditions du Rocher, 1985.

Les dons décrit par Dane Rudhyar, sont des qualités inhérentes au signe mais qui restent à améliorer, à perfectionner, à «agrandir».

Tout ce qui est profondément humain a sa source dans le réservoir de «l’humanité commune»; de cette source naissent une multitude de ruisseaux et de rivières, de par l’intelligence, l’esprit inventif, le courage et la volonté persévérante de nombreux individus. C’est aux premiers à agir- aux découvreurs-qu’appartient l’opportunité sans pareille de servir d’instruments au déversement initial et initiateur de l’Esprit créateur, unique origine de tout pouvoir, sur la terre comme aux cieux.

Ce déversement d’énergies créatrices donnera à l’Être du Verseau son caractère essentiel. Pour ce qui concerne les personnes nées sous ce signe zodiacal, leur tâche fondamentale consiste à développer la capacité de rendre cette énergie, physique ou psychique, utilisable lorsqu’elle s’écoule des hauteurs de l’Esprit vers les plaines humaines; utilisable cependant, non pas pour un gain personnel, mais au service collectif de ceux qui en ont besoin.

La capacité de mettre des forces spirituelles au service de la communauté est l’indice d’une maturité psychologique. L’entrée dans l’Ère du Verseau devrait marquer pour l’humanité le début de la maturité. Un homme fait preuve de maturité quand il est capable d’administrer efficacement et de façon responsable les énergies de la nature humaine, et de le faire en serviteur fidèle de l’humanité.

Le Verseau est représenté par un homme qui porte sur l’épaule une urne pleine d’eau. Ces eaux peuvent signifier vie ou mort pour celui qui est chargé de ce don; car, si cet homme n’a pas reçu, dans son âme, le baptême qui l’empêchera de boire de cette eau et de laisser la terre tout entière mourir de soif, que Dieu ait pitié de lui!

Tout l’idéalisme et toute la bonté des hommes-ainsi que toute la moralité traditionnelle et les pratiques religieuses-s’effondrent très rapidement devant une crise de puissance.

Travail et organisation pratique constituent les exigences immédiates de l’Ère du Verseau. Nous sommes confrontés à des énergies fantastiques, terrifiantes; il faut les employer et cet emploi doit être organisé. Les hommes du type Verseau peuvent en principe être considérés comme des administrateurs efficaces; mais quel sera leur objectif? À cette question fondamentale, celui dont la vie intérieure est ouverte à la descente de l’Esprit créateur ne peut donner qu’une réponse: servir l’humanité. Atteindre l’état spirituel de Serviteur est le but le plus noble que nous offre l’archétype du Verseau.

Jusqu’à présent le pouvoir a aveuglé l’homme qui s’en servait. Avons-nous peur d’avoir affaire à un mode supérieur de pouvoir? Hésitons-nous inconsciemment à échanger la poussière du charbon pour des formes d’énergies sans déchet, les trusts en lutte constante pour une économie mondiale harmonieusement intégrée, la souveraineté absolue des nations pour une fédération planétaire, notre esclavage inconscient pour la grandeur d’un service conscient et pleinement accepté? Toute personne et tout groupement politique et social sont jugés à la manière dont ils acceptent et utilisent l’énergie devenue disponible. Faut-il que nous soyons condamnés à cause de notre répugnance à transformer nos vies personnelles et toute notre société pour les rendre capables d’affronter librement et joyeusement les promesses d’horizons nouveaux que nous offrent les nombreuses formes nouvelles de pouvoir?

Pour les Hommes dont le cœur et l’intelligence totalement ouverts ont assumé la responsabilité de créer l’avenir, pour ceux qui ont accepté la joie et le martyre associés à l’état de Serviteur, l’espace ainsi révélé leur apparaît comme un seuil qui conduit leur vision vers un état céleste. Pour ceux qui peuvent prendre conscience de l’Incarnation de Dieu dans l’homme. Cet homme qui déverse sur nous, sur tous nos besoins et désirs, la joie, la richesse, la plénitude qui peuvent maintenant transfigurer notre vie et notre conscience. Il faut oser accepter librement le défi d’une puissance et d’une paix presque inimaginables et voir notre être total transfiguré en Serviteur de l’humanité.

Dane Rudhyar

12 signes, 12 dons de l’Esprit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *