Le plus court chemin vers la transformation

fee papillon

« L’obscurité ne chasse pas l’obscurité, seule la lumière peut le faire. » Martin Luther King

par Caroline Faget

Cessez de combattre l’obscurité et portez votre attention sur la lumière.

C’est le chemin le plus direct vers la transformation. Il s’agit d’un changement radical de perspective. Il ne s’agit pas de nier l’ombre mais plutôt d’arrêter de se focaliser dessus. Car sinon vous risquez de renforcer ce que vous ne souhaitez pas. Lorsque j’ai décidé de changer de voie professionnelle, j’ai réalisé que pour la première fois de ma vie, je cessais consciemment de porter mon attention sur ce qui ne me convenait plus et j’agissais au contraire dans le sens de ce qui m’inspirait.

J’ai alors vraiment compris la nécessité d’arrêter de mettre trop d’énergie sur ce qui ne me faisait plus vibrer. Et au contraire je sentais les bienfaits de porter mon attention sur mes nouvelles perspectives professionnelles.

Pour ma part, il s’agissait d’une question de vie ou de mort. Soit je continuais à alimenter ce qui ne nourrissait plus mon âme et j’allais mourir, soit je me consacrais à ma lumière et j’allais renaître.

Plus vous combattez ce que vous ne souhaitez pas, plus vous le renforcez. Plus vous vous opposez à ce que vous ne voulez pas, plus cela persiste dans votre vie.

Car vous continuez à alimenter cette situation avec votre énergie négative. Et puisque l’Univers ne fait pas la différence entre le positif et le négatif, il vous renverra le même type de situation que vous avez émise par votre vibration.

Il est normal que vous ressentiez de la souffrance par rapport à ce que vous ne souhaitez plus vivre mais ne nourrissez pas cette douleur. Regardez-la. Observez-la. Mais n’y plongez pas dedans.

Cessez de lui donner de la nourriture et acceptez de demeurer dans cet inconfort.

Car nous souhaitons tellement nous en débarrasser que nous pensons qu’en luttant contre nous la ferons disparaître. Il y a en nous des mémoires encore très présentes de guerriers. Nous pensions alors que tuer était la meilleure chose à faire pour nous débarrasser de quelqu’un ou de quelque chose.

Cependant, au fil du temps, nous avons compris que ce n’est pas en nous en débarrassant de quelque chose à l’extérieur que la situation va disparaître.

La façon la plus directe pour nous éloigner de ce que nous ne voulons pas est de cesser de l’alimenter à l’intérieur, c’est-à-dire au niveau vibratoire. Tout simplement…

La douleur persistera sans doute pendant un temps mais soyons confiants et poursuivons notre route vers la lumière malgré la présence de l’obscurité tout près.

Gardons notre sang froid. Car notre instinct nous pousse à nous révolter, à vouloir faire disparaître cette situation, à vouloir l’écraser et la briser pour ne plus avoir à la subir.

Ne tombons pas dans ce piège et restons concentrés sur notre lumière. Portons-lui toute notre attention et tout notre amour.

Observons l’obscurité mais ne soyons pas emportés par elle. Maintenons une certaine distance de sécurité. N’ayons pas peur et regardons-la comme un enfant malade.

Gardons notre cap vers la lumière malgré les difficultés.

Cette attitude fera toute la différence.

Elle va vous transformer en profondeur et transformer votre vie. Vous êtes certain de réussir en gardant la foi en votre lumière.

Peu importe les difficultés et le temps que ça prendra.

Vous y arriverez parce que RIEN n’est plus important que cela. Vous serez alors comme le roseau qui plie mais jamais ne se rompt. Car vous savez au fond que vous êtes là pour ça.

Vous êtes ici pour retrouver votre lumière et pour la laisser se déployer à l’Infini, en vous et tout autour.

RIEN n’est plus important que cela.

Les tempêtes auront beau éclater, vous maintiendrez le cap vers la lumière. Rien ni personne ne pourra vous faire dévier de cette destination. Peu importe les détours et le temps que ça prendra.

Vous y allez. Vous y êtes.

Caroline Faget

http://lapressegalactique.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *