Le Rebelle

Le Rebelle

Je pense que tout le monde peut mettre une image, une vision, une émotion ou une croyance sur l’expression « le Rebelle » ou sur l’une ou l’autre des définitions ci-dessous.

Ces images et visions sont très certainement en relation à des expériences et des connaissances personnelles :
« Révolutionnaire, dissident, indomptable, insurgé, agitateur, récalcitrant à…, indiscipliné, insubordonné, résistant, fermé, opposé, subversif, réfractaire à…, ruer dans les brancards, s’indigner, braver, se dresser contre…, tenir tête à…, rejeter, qui est en révolte ouverte à…, contre une autorité constituée… »

Je désire amener, par cet écrit, quelques questionnements et réflexions, quelques idées quant à ce terme très souvent utilisé dans notre langage sociétal et » balancé à la tête » de beaucoup de personnes.

L’énergie « Rebelle »

Se pourrait-il que le terme du « Rebelle » recouvre dans le fond une énergie « Rebelle » qui serait, en réalité, l’expression d’une énergie créative et pionnière, souvent mal comprise et / ou méconnue dans ses manifestations ?

Combien d’entre vous avez été « catalogué » durant votre vie de « Rebelle » avec une connotation péjorative, au point de vous y identifier.
Vous êtes un « Rebelle » jamais content de ce que vous avez, qui veut toujours autre chose que ce que le clan familial, professionnel ou sociétal propose. « tu fais toujours ce que tu veux », « tu rues toujours dans les brancards, sans réfléchir »…?

Serait-il possible que certains des « Rebelles » parmi vous n’aient pas pu être compris dans leur manière pionnière de penser – plus intuitive, plus visionnaire, plus circulaire, plus globale ?
Serait-il possible que vos rêves n’aient jamais pu être accomplis, car pas compris, pas soutenus et votre souffrance a été telle que vous avez enfoui cette belle énergie créative profondément en vous !

Serait-il possible de ne pas vous sentir appartenir à…, mais de vous sentir nul, inadéquat, pas à votre place, usurpateur…
Il fallait trouver des solutions, des stratégies de survie. Il fallait trouver des solutions à ces lois familiales, sociétales n’ayant pour vous pas de sens, pas de logique, pas de raisons d’être, étant enfermantes, fausses…

Certains d’entre vous sont partis dans l’expérimentation du « contre à tout prix », de « tenir tête à tout prix, à n’importe quoi, à n’importe qui et à n’importe quel prix », dans diverses dépendances (alcool, drogues, sexe…) ou encore dans la sur adaptation, sans aucun discernement intérieur… et pour, finalement, retourner cet état de fait contre vous-même !

Serait-il possible que le monde des émotions à l’intérieur de vous se décline différemment que pour les membres de votre clan et/ou de votre environnement en général ?
Serait-il possible que votre cerveau fonctionne différemment que les personnes proches vous entourant ?

Le Rebelles, ces pionniers, ces créatifs…

Ces pionniers, ces créatifs remettent en cause un fonctionnement ancestral de la société, basé sur le pouvoir hiérarchique.

Ils remettent en cause certaines valeurs désuètes basées justement sur les jeux de pouvoir, et ceci à tous niveaux de la société.

D’autres Rebelles ont choisi le chemin de mieux comprendre le fonctionnement de la société. Ils ont appris à « utiliser » ce qui, du système, pouvait leur rendre service, afin de répondre au mieux à leur « rêve » imprégné de cette énergie créative, novatrice, innovante, chamboulante, pionnière !

Beaucoup des Créatifs, comme ils ont été nommés, font partie de cette mouvance. Je dirais que les enfants « Y » et aujourd’hui les enfants « Z », etc…, sont encore plus exacerbés, encore plus écorchés, encore plus difficile à comprendre, à soutenir que les Créatifs des années 70 – 90, souvent nommés les enfants Indigo.

De mon point de vue, les Créatifs ont appris à différencier en eux la pression extérieure, les « il faut… » de leur ressenti intime ; certains ont utilisé la pulsion de propulsion créative de la résilience pour le dépassement du sentiment du non-sens de leur vie, du non-sens de ce monde, de l’injustice, de l’amertume…

Beaucoup de personnes, qui ont aujourd’hui entre 30 – 45 ans, se débattent quotidiennement à l’intérieur d’eux-mêmes avec cet aspect duel. Souvent ils sont empêtrés dans les aspects de « cette pulsion de vie de renouveau et le… contre à tout prix, sans aucun discernement, pris dans un réflexe, dans un sentiment d’usurpation et de culpabilité, ainsi de suite… »
D’autres renient leurs potentiels, leurs dons de créateur et essayent désespérément de s’adapter à une société dans laquelle ils ne s’adapteront jamais, et non pas parce qu’ils ne veulent pas mais parce qu’ils ne peuvent pas, la Vie ne le permet pas et sur le plan de l’expression de l’âme, ils ne sont pas venus pour cela.

Essayer de s’adapter à une société qui ne vous comprend pas est, de mon point de vue, peine perdue. La solution réside à CRÉER DES PONTS.
En plus on découvre sur les plans scientifiques que les cerveaux souvent ne fonctionnent plus comme « autrefois ».
C’est peine perdue que d’essayer de s’adapter à son environnement proche, sociétal… Vous serez toujours dans le ressenti de l’incompris, de l’injustice, et ainsi de suite,
je me répète, je sais.

D’autres se sentent coupables de tout et de rien.

Serait-il possible que notre système éducatif (familial, scolaire… etc.) ait à se renouveler, à se transformer ?

Toutes ces situations amènent inévitablement à des confusions émotionnelles.
Elles amènent inévitablement à des comportements irrationnels et/ou erronés.

Il est vrai qu’un système, quel qu’il soit, ne se réforme pas rapidement et pas sans résistances, mais à quel prix pour certains d’entre vous, pour certains des jeunes d’aujourd’hui.
Comment donner Vie, droit de cité à ces aspects innovateurs, créatifs, de fluidité, de Joie ? Comment mettre en action cette énergie pionnière, novatrice qu’amène fondamentalement le « Rebelle » ? Comment créer des ponts de communication entre vous et l’autre ?

Les conséquences de cela ?

Chacun a des potentiels de changement.

Vous avez le choix d’aller les rechercher à l’intérieur de vous et de les mettre en action pour vous, pour votre bien-être, pour votre propre harmonie – mais – eh oui, nous vivons dans un monde duel…

Ce « Rebelle » a une blessure.
Admettons que cela soit une émotion.
Tant que le « Rebelle » ne regarde pas cette émotion blessée, il aura besoin de la « nourrir » par ses réactions, ses jugements etc. C’est ce qu’on nomme « l’expression d’une blessure non réglée », non acceptée par l’individu, une émotion qui vibre sur les plans fréquentiels de l’ombre. Si l’être, l’individu ne fait pas attention, n’est pas suffisamment vigilant, il va effectivement partir dans l’expression du « Rebelle mal aimé », telle que la colère, être fermé, indomptable, insubordonné, telle que la guerre, le rejet, les extrêmes de toutes sortes… etc.

Je vous encourage grandement d’aller regarder les blessures.
Je vous encourage grandement à aller puiser dans vos ressources infinies qui sont là à votre disposition, si vous le choisissez, afin de petit à petit rencontrer votre bien-être intérieur.
Je vous encourage grandement à vous libérer de vos croyances limitantes qu’on vous a « collées », que vous vous êtes créées vous-mêmes.
Arrêtez de nourrir l’image péjorative du « Rebelle » qui traîne dans notre société. Discernez !
Je vous encourage de trouver de l’aide pour vous soutenir dans ce cheminement, à nouveau, si vous le choisissez.

Ouvrez votre cœur à la fluidité de l’Amour, de la Créativité et de la Joie de ce que vous êtes ! Nourrissez cet aspect pionnier en vous ! Utilisez vos potentiels, vos dons. Émanez, rayonnez qui vous êtes ! Sortez des « il faut », « je dois », « c’est inutile », « je me sens coupable », « ils sont tous cons », « ils ne comprennent rien »…

Rayonnez, rayonnez !

Petit à petit vous entendrez l’Amour infini que vous êtes qui murmure à l’intérieur de vous.
Rayonnez votre créativité, vos dons, vos potentiels, rayonnez l’Être de magnificence que vous êtes ! Rayonner implique le lien à votre cœur, à l’Être infini que vous êtes !

Le pionnier amène toujours une énergie de création, de nouveaux mouvements, de nouvelles pensées, de nouveaux mouvements émotionnels – intrinsèquement cette énergie créative pionnière est pacifique, est fluidité étincelante, Joie, Libération – Le Rebelle, Pionnier remet toujours en cause le / les systèmes installés, c’est vrai. Et alors ? ET…

C’est grâce à ces « Créatifs », plus tard les enfants nommés « Or », « Arc-en-ciel », les « Y », aujourd’hui les « Z », etc., que des nouveaux mouvements de pensées sont créés dans l’écologie, dans les technologies, dans la recherche spatiale, médicale et autres, dans la musique, dans de nouvelles formes d’écriture, les mouvements citoyens, les festivals de toutes sortes, etc.

C’est une réflexion succincte de cette grande problématique que je vous propose, une problématique qui colore toutes nos sociétés.
Je le fais dans l’intention de vous permettre de vous reconnaître, de vous donner le désir de discerner entre ce qui met un voile sur ce que vous êtes, qui ne vous appartient pas, et ce que vous vous offrez et offrez au monde.

Créer des ponts entre vous et l’autre ! À nouveau soyez créatif !

Permettez-vous de…

Le terme anglais « allowing» exprime très bien, de mon point de vue, cette vibration de permettre… ET.

Ce ET… ouvre à tous les possibles inimaginables pour chacun et chacune !

Sautez dans l’inconnu, dans l’invisible, dans le vide…

Ce ET… ouvre une porte, invite à aller au-delà de ce que vous connaissez, de ce que votre cerveau vous donne comme première information, comme première impulsion, permettez-vous… « allow yourself« .

C’est tellement Grand – la Vie ! Profitez-en !

Le saviez-vous ?
Saviez-vous que toutes nouvelles connaissances, pensées, technologies amenées par un Rebelle-Pionnier doivent passer par trois phases avant d’être acceptées par son environnement, voire l’humanité :

Phase 1 : le rejet absolu, être pris pour un hérétique, un fou… etc.
Il y a, à ce propos, beaucoup d’exemples dans l’histoire de l’humanité.

Phase 2 : un certain intérêt peut apparaître, une certaine curiosité peut émerger, le cerveau
« joue » avec l’idée que cela pourrait être une possibilité !

Phase 3 : l’acceptation totale, c’est l’évidence !

Certains exemples dans l’histoire de l’humanité montrent très bien ces trois étapes (par exemple : les découvertes du savant Galilée, les découvertes homéopathiques par Samuel Hahnemann ou les travaux sur la mémoire de l’eau par Jacques Benveniste, repris pour ses propres recherches par le Prix Nobel Luc Montagnier).
rebelle
Ces trois phases peuvent également être vérifiées à l’intérieur de chacun d’entre nous !
Adamael Van Singer
Thérapeute, conférencière, formatrice
Tél.: 41 (0)79 821 91 33
Courriel : contact@adamael-therapeute.ch
www.adamael-therapeute.ch

Références :
• mes propres expériences, observations et connaissances.
• dictionnaire : « Le Le Petit Larousse illustré 2015 » pour les définitions du terme « Rebelle ».
• deux dictionnaires de synonymes, analogies, antonymes et nuances, de Bordas et le Robert.
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *