Les 7 clés de la libération intérieure pour transformer le chaos en cadeau !

la vie est cadeau

Diane Leblanc – Les 7 CLÉS de la libération intérieure Tout va mal ? Tant mieux !

Tout va mal dans votre vie ? Vous êtes miné par le stress ? Le poids des soucis qui s’accumulent au quotidien vous pèse de plus en plus ? Vous en avez par-dessus la tête de toutes ces innombrables préoccupations d’ordre professionnel, financier, familial ou interrelationnel qui vous rongent, vous angoissent et, parfois même, vous empêchent de dormir la nuit ? Que faire lorsque c’est le chaos en vous et autour de vous ? Courir chez un psy ? Vous gaver de pilules ? Fuir sur une île déserte ? Tout plaquer et repartir à zéro ?

Imaginez ceci : se pourrait-il que chaque problème porte en lui sa solution et que chaque situation conflictuelle n’existe, en réalité, que dans le but de favoriser l’émergence de votre potentiel intérieur insoupçonné ? S’il vous arrive de vous demander d’où vient la souffrance et comment il est possible de vous en libérer une fois pour toutes, vous serez heureux d’apprendre qu’il existe des solutions simples, faciles et efficaces pour retrouver l’équilibre dans votre vie : 7 clés de libération intérieure pour transformer le chaos en cadeau !

Les 7 CLÉS de la libération intérieure

1ère CLÉ – S’exprimer : Ce que l’on réprime, s’imprime
2ème CLÉ – Dédramatiser : Ce à quoi l’on résiste, persiste
3ème CLÉ – S’enraciner : Ce que l’on fuit, nous poursuit
4ème CLÉ – Lâcher prise: Ce qui nous affecte, nous infecte
5ème CLÉ – Seresponsabiliser: Ce à quoi l’on fait face, s’efface
6ème CLÉ – S’unifier: Ce que l’on visualise, se matérialise
7ème CLÉ – Rayonner: Ce que l’on bénit, nous ravit !

Quand on y pense, un jour ou l’autre ça arrive à tout le monde, même les plus optimistes. Il suffit d’une trop forte pression sur le plan financier, du climat au boulot qui se détériore, de sentiments amoureux qui deviennent confus, de malaises physiques qui nous préoccupent, ou encore de relations avec nos enfants, nos parents ou nos amis qui deviennent des sources de conflit… et voilà que de gros nuages gris commencent à s’accumuler, en nous comme autour de nous, entrainant de fortes sensations d’inconfort et de lassitude.

Que faire dans ce cas ? Courir chez un psy ? Se gaver de pilules ? Fuir sur une île déserte ? Tout abandonner et repartir à zéro ? À qui n’est-il jamais arrivé de se sentir affligé par le poids des épreuves au point où la seule envie qui subsiste est de tout laisser derrière et de recommencer une nouvelle vie ?

Problème ou défi ?

S’il vous arrive de vous demander d’où vient la souffrance et comment il est possible de vous en libérer une fois pour toutes, sachez qu’il existe différentes techniques d’auto-coaching, à la fois simples et efficaces, qui vous permettront de vous affranchir du « mal-être » qui vous oppresse… en retrouvant naturellement l’équilibre et l’harmonie dans chacune des dimensions présentes en vous-même!

Ces clés de la libération intérieure, au nombre de sept, vous invitent à surmonter les difficultés qui se présentent, non plus en tentant d’en faire abstraction, mais plutôt en les accueillant tels « un rappel à l’ordre », une incitation à considérer les besoins essentiels que vous aviez peut-être un tantinet négligés, étant trop accaparé par vos rêves, vos projets ou vos responsabilités courantes.

Imaginez qu’en jetant un regard différent sur les diverses problématiques perturbant votre vie, vous puissiez en venir à considérer la souffrance non plus comme un fardeau accablant, mais plutôt comme un défi à relever, une invitation à découvrir vos talents insoupçonnés et à développer vos qualités demeurées latentes jusqu’à maintenant… Que se passerait-il si vous découvriez qu’il vous est possible de voir au-delà des apparences et des illusions de ce monde, simplement en vous mettant à l’écoute de votre « petite voix intérieure », pour déchiffrer les messages libérateurs qu’elle vous envoie?

1ère CLÉ – S’exprimer : Ce que l’on réprime, s’imprime

Il y a un dicton populaire qui dit que « ce que l’on n’exprime pas en mots, le corps finira par le traduire en maux ». Il va de soi que lorsque l’on « ravale » nos émotions pendant un long moment, cela peut finir par affecter notre moral et notre enthousiasme, voire notre vitalité au quotidien. Ne vaudrait-il pas mieux, alors, se donner le droit de les exprimer au fur et à mesure? Il ne s’agit pas de se mettre à pleurer en plein souper de famille ou de piquer une énorme colère au beau milieu d’une réunion de travail… mais juste oser verbaliser comment l’on se sent de temps à autre auprès des personnes avec qui l’on se sent en confiance. Et, parfois, le fait de dire « je me sens énervé » plutôt que « tu m’énerves » peut faire toute la différence… et, ainsi, inciter l’autre à nous réconforter plutôt qu’à se justifier!

2ème CLÉ – Dédramatiser : Ce à quoi l’on résiste, persiste

Notre système nerveux réagit au stress de la même façon qu’à l’époque de la préhistoire, lorsqu’un homme des cavernes sortant pour aller chasser s’exposait à devenir lui-même la proie des bêtes sauvages : il s’affole comme si notre survie en dépendait. D’où l’importance de « relativiser les choses », en se demandant, chaque fois qu’un imprévu se présente : « Vais-en mourir? ». Juste le fait de prendre conscience que notre vie n’est pas en danger permet de faire diminuer la tension qui, au lieu de persister, s’évanouira instantanément.

3ème CLÉ – S’enraciner : Ce que l’on fuit, nous poursuit

Plus nous sommes préoccupés, plus notre énergie vitale se concentre dans la sphère mentale, d’où l’impression de ne plus savoir « où donner de la tête ». Au lieu de fuir la réalité en consommant de l’alcool, de la malbouffe ou des jeux vidéos, pourquoi ne pas choisir plutôt de « redescendre sur terre »? Pour cela, il suffit de se recentrer en adoptant une solide position d’ancrage et en prenant trois bonnes respirations profondes. L’essayer, c’est l’adopter! Et, évidemment, cela s’avère bien plus efficace que de s’adonner à des activités potentiellement nuisibles pour notre santé…

4ème CLÉ – Lâcher prise : Ce qui nous affecte, nous infecte

Chaque fois que nous croyons que nous n’avons pas le choix, en réalité, nous retenons un seul choix parmi toutes les possibilités disponibles. Pas étonnant que cela soit traumatisant! Or, lâcher prise, c’est n’est pas abandonner la partie ou jeter la serviette, mais bien considérer que d’autres avenues pourraient se présenter à nous si seulement nous nous permettions de ne pas « prendre ça personnel », en nous accordant un temps de recul pour laisser « redescendre la poussière » et, éventuellement, y voir plus clair.

5ème CLÉ – Se responsabiliser : Ce à quoi l’on fait face, s’efface

Se sentir coupable (coup-able), signifie avoir une certaine « habilité à s’attirer des coups », tandis qu’être responsable (response-able), c’est plutôt focaliser notre attention sur notre « habilité à trouver des réponses »… Et si notre bonheur et notre réussite ne dépendaient pas de nos efforts assidus, mais plutôt de notre attitude face à l’adversité? Se pourrait-il que, lorsque nous sentons que nous avons suffisamment « fait nos preuves », la vie cesse de nous envoyer des épreuves? D’où l’importance de se « regarder en face », en faisant peser dans la balance nos forces – bien plus tangibles en réalité que nos faiblesses.

6ème CLÉ – S’unifier : Ce que l’on visualise, se matérialise

Lorsque nous aspirons à concrétiser un rêve ou un projet, nous sommes souvent déchirés entre la partie de nous qui a confiance en notre réussite et celle qui, au contraire, considère davantage toutes les fois où nous avons échoué auparavant. Cette dualité intérieure disperse notre énergie créatrice et mine notre concentration. D’où l’importance de nous unifier en prenant conscience que, peu importe ce que nous avons subi dans notre vie, cela n’a en rien « entaché » l’être fantastique et plein de ressources que nous sommes en vérité. Et si le fait de visualiser le meilleur « à l’intérieur » de nous-mêmes nous permettait de le faire advenir « à l’extérieur »?

7ème CLÉ – Rayonner: Ce que l’on bénit, nous ravit !

Prenant pour acquis que les crises et les difficultés rencontrées ne nous affectent en réalité que parce que nous doutons de notre capacité à les surmonter, peut-être qu’au lieu de nous empresser de chercher à « régler » chaque problème qui se présente, il serait préférable d’envisager la situation pour ce qu’elle est réellement : une opportunité en or de faire émerger notre potentiel intérieur illimité! Ainsi, plutôt que de « pester » contre tous les petits désagréments de la vie, pourquoi ne pas nous appliquer à anticiper le « cadeau » merveilleux que nous allons en tirer, en développant de nouveaux talents qui, jusqu’à maintenant, sommeillaient en nous-même?

De cette façon, nous n’avons plus à « travailler fort » sur nous-mêmes, mais seulement accueillir toute cette belle lumière qui ne demande qu’à émerger et à briller de mille feux. Car, comme le disait Gandhi, nous seuls pouvons « être le changement que nous souhaitons faire advenir dans le monde ». Ce que nous « sommes » parle bien plus fort que nos paroles, nos actions ou nos réussites…

En définitive, peu importe la clé privilégiée, la guérison s’installera toujours de l’intérieur vers l’extérieur, dans notre corps et dans notre cœur comme dans notre vie et dans celle de tous ceux qui nous entourent. Et si, pour rêver grand, il fallait d’abord s’éveiller à notre vraie nature, libérée de toutes ses croyances limitatives? Prendre soin de soi et retrouver l’équilibre dans toutes les dimensions de son être pour mieux rayonner harmonieusement dans toutes les sphères de sa vie…

Auteur: Diane LeBlanc, Auteure, Conférencière et Coach Spirituel
http://le-rime.com/articles/les-7-cles-de-la-liberation-interieure/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *