Les anges

les anges se laissent percevoir à travers la conception que l'on a d'eux

Les anges se laissent percevoir à travers la conception que l’on a d’eux.

Peut-on parler de différence entre un ange et un être ascensionné ?

Dans l’absolu de l’Être, aucune différence. Dans la structure énergétique ou physiologique, grande est la différence. L’on pourrait dire que l’ange ne connaît pas la physiologie. L’ange est énergie pure, une individualisation qui ne connaît pas l’incarnation. L’être ascensionné vit la réalisation de l’intention profonde de l’incarnation au niveau de sa structure physique, énergétique. L’ange vit la réalisation de l’Être au niveau ultime.

Tout a comme aboutissement cette réalisation de l’Être. Il est magnifique de transcrire cette réalisation également à travers une structure physique, énergétique, qui s’ouvre de par la pleine attention offerte à l’ancrage, qui s’ouvre à la pleine réalisation de l’Être. Au niveau de l’Être, tout est un.

L’on pourrait dire qu’un être pleinement lumineux est ange. Si l’on veut regarder l’étymologie et la structure physiologique, énergétique, l’on ne pourrait dire qu’un être qui n’a jamais connu l’incarnation est être ascensionné, ou qu’un être qui a amené l’incarnation a sa phase la plus ultime que l’on nomme ascension est ange.

Alors il est vrai, ceux qui perçoivent les anges souvent les perçoivent comme ayant un corps. Les anges se laissent percevoir à travers l’imagerie, la perception ou la conception que l’on a d’eux. L’on pourrait dire que les anges se créent une apparence de corps pour satisfaire la perception. L’on pourrait dire que les êtres ascensionnés ont amené leur corps à l’au-delà du corps. Énergétiquement, très fine la différence entre cette projection du corps par un ange et cette éternelle projection de l’être qui s’est projeté dans les différentes étapes de l’incarnation pour amener cette incarnation au niveau le plus fin. Comprenez-vous ?

Il est beau de rayonner ainsi la puissance de l’attention, de l’intention, de la plénitude, de l’amitié sur vos villes, vos pays, la terre. Il est beau d’être ainsi l’Être qui s’offre à travers la relation infinie de l’amour.

D’autant plus précieuse cette intention de rayonnement dans ces périodes où fondamental est le choix de chaque moment. Certains parlent de transition. Qui veut choisir d’incarner ce choix clair et conscient d’être le vivant, d’être l’infini de la lumière, l’infini de la vie ? Garder l’infinie détermination d’être pleine présence, d’incarner la plénitude. A travers votre rassemblement, nous offrons l’infinie tendresse et l’infinie puissance à la terre. Harmoniser la planète est le sous-produit de l’harmonisation intérieure.

Site : http://anandamath.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *