Les arbres vénérés par nos ancêtres

druidisme

Le druidisme par exemple puise et développe sa force spirituelle au contact de la nature et des esprits qui l’habitent.

Les arbres sont les supports naturels qui président tout rituel druidique. En étudiant les symboles des arbres, on peut leur accorder toutes les vertus qui leur convient. Les arbres sont vénérés dans la tradition druidique car ils possèdent tous une énergie unique, ils sont chargés de ressources cachées et de pouvoirs magiques. C’est pour cela que le druidisme les respecte et les honore.

Les arbres principaux utilisés par la magie druidique sont en relation avec l’alphabet druidique ou oghamique, dont les lettres se nomment oghams, et les saisons vénérées par les druides sous forme de fêtes cérémoniales annuelles, les quatre plus importantes se nomment : Solstice d’hiver, Équinoxe de printemps Solstice d’été et Équinoxe d’automne.

Le calendrier druidique débute chaque année le 1er novembre, Toussaint, jour des morts, le premier arbre célébré sera l’arbre tutélaire correspondant.

L’alphabet oghamique est utilisé comme support de mémorisation pour les rituels druidiques.

A chaque lettre est associé un arbre tutélaire :

• B – Beth = Bouleau
• D – Duir = Chêne
• R- Ruis = Sureau
• L – Luis = Sorbier
• T – Tinne = Houx
• A – Ailm = Epicéa
• N – Nion = Frêne
• C – Coll = Noisetier
• O – Onn = Ajonc
• F- Fearn = Aulne
• M – Muin = Vigne
• U – Ura = Bruyère
• S – Sail = Saule
• G – Gort = Lierre
• E – Eadha = Peuplier
• H – Huath = Aubépine
• P – Peith = Tilleul
• I – Idho = If

Les druides furent habiles à reconnaître aux plantes leurs vertus thérapeutiques. Ils ont établi une pharmacopée de simples, riches et imaginatives. Les propriétés psychotropes, sédatives ou hallucinogènes des végétaux n’avaient plus de secrets pour eux. Ces plantes, utilisées en tisanes, décoctions, cataplasmes, extraits, macérations et onguents, sont tombés en désuétude avec la médecine chimique. Mais de plus en plus de laboratoires recommencent à s’y intéresser. Leurs chercheurs sont des biologistes et des chimistes. Les druides, eux, étaient alchimistes.

Les secrets du Grand Œuvre, tellement critiqués par les chercheurs « sérieux », sont-ils la clé qui rendait cette médecine si puissante ?

Les druides, sorciers de villages et autres guérisseurs, avaient des filtres magiques adaptés à tout usage. La médecine des druides n’est pas coupée de la magie, bien au contraire. En combinant adroitement les deux arts, ils provoquaient des résultats incroyables.

Parmi ces plantes on retrouvaient entre autres :
L’absinthe, l’armoise, la belladone, la chélidoine, le chiendent, la datura, la digitale, le gui, la légendaire herbe d’or, la jusquiame, le lierre grimpant, la sauge, la verveine….

Mais pour l’instant nous allons nous intéresser aux Arbres vénérés !

liste calendaire des arbres vénérés par les druides :

1. L’If : fêté à la Toussaint, jour des morts
2. Le Tilleul : du 28 Octobre au 24 Novembre
3. Le Sureau : du 25 novembre au 22 décembre
4. Le bouleau : du 24 décembre au 20 janvier
5. Le Sorbier : du 21 janvier au 17 février
6. Le Frêne : du 18 février au 17 mars
7. L’Aulne : du 18 mars au 14 avril
8. Le Saule : du 15 avril au 12 mai
9. L’Aubépine : du 13 mai au 9 juin
10. Le chêne : du 10 juin au 7 juillet
11. Le Houx : du 8 juillet au 4 août
12. Le Noisetier : du 5 août au 1 septembre
13. La Vigne : du 2 septembre au 29 Septembre
14. Le Lierre : du 30 septembre au 27 octobre

La médecine et la magie druidiques utilisaient les arbres. Récepteur / transmetteur des énergies cosmiques et telluriques, ils possèdent eux-aussi le pouvoir de guérir. Les druides connaissaient la puissance du message porté par les arbres. Ils ont des bosquets sacrés, des églises naturelles dans lesquelles ils atteignent les plus hauts degrés de leur initiation.

La symbolique de l’arbre est très présente et est commune à de nombreuses traditions. Dans la Kabbale par exemple, l’Arbre de Vie est un concept de base. Dans l’optique chamanique, les arbres soutiennent le Monde.
A lui seul, l’arbre représente les quatre éléments de l’alchimie, donc de la vie : eau, air, terre, feu et même bois si l’on se réfère à la tradition chinoise.

Il est l’axe du monde qui relie le ciel à la terre.

Les principales essences de bois utilisées en médecine druidique sont : le bouleau, le chêne, le pommier, le frêne dont on utilise le jus des feuilles contre les morsures de serpents, l’aulne utilisé pour les ulcères, le saule qui était utilisé comme antiseptique, l’aubépine qui calmait les émotifs et les anxieux, le noisetier ou coudrier qui, comme le frêne, éloigne les serpents, le sureau pour la digestion, la cicatrisation….

http://livreblogdujeudutao.unblog.fr/

© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *