Les Blessures Emotionnelles et l’Argent

dollar-gasp-460_1007200cComme je le dis souvent, entre l’être et sa réalisation se trouvent nos blessures. S’il existe une étape qui peut transformer complètement votre vie, c’est celle de nous libérer de nos blessures du passé.

J’insiste sur ce thème, car il ne lui est souvent pas donnée la place qu’il mérite.

Nous sommes complètement façonnés par nos blessures, nous ne sommes pas nous blessures, mais elles sont tendance à nous diriger, a nous influencer, a nous guider.

Je voudrais vous démontrer l’influence de nos blessures dans notre vie, en prenant un sujet comme l’argent

Partant de cet aspect financier, je souhaite démontrer l’importance des blessures, en analysant l’impact qu’elles ont sur notre compte en banque.

LA RELATION A L’ARGENT

Selon certaines enquêtes, l’argent est un des 2 sujets qui intéresse le plus les gens de la planète avec celui du couple.

La conscience du manque, de l’insuffisance, de l’insécurité, de la mauvaise gestion, etc…, sont des problèmes liés à l’argent. Ils mobilisent et polarisent une somme incroyable d’énergies et d’émotions en vous.

Initialement, l’argent est seulement une énergie neutre et pratique. Il a été créé pour faciliter les échanges. Puis il s’est converti en cœur de bataille, le nerf de la guerre, le provocateur de nos démons internes et a perdu cette neutralité.

En effet, la manière dont nous gérons l’argent, notre relation à lui, nous parle de nous-mêmes, de nos blessures, de nos croyances… Quel miroir !!!

Pour illustrer cela clairement, je vais expliquer la relation de chacune des 5 blessures avec l’argent.

LES FREINS DANS LA RELATION ENTRE L’ARGENT ET LES BLESSURES

Blessure : Le Rejet – Masque : La Fuite

A cause de la nature de la blessure, ces personnes fuient les responsabilité, et ont fréquemment peur de l’argent.

Surtout dans les milieux spirituels, elle se compense avec des pratiques spirituelles plus « profondes ». Beaucoup utilisent la méditation comme échappatoire et comme un moyen de fuir la réalité du monde. Ils se plaignent de ne pas avoir de l’argent pour leurs projets. Mais en réalité ils la fuient, à des niveaux différents bien évidement. Ils se trompent eux-mêmes sur ce thème, comme le fugitif qui fuie la réalité.

L’argent est très « terre », il est un symbole très fort de tout ce qu’ils cherchent à éviter, c’est-à-dire l’incarnation, la matérialisation. Mais quand par nécessité les choses doivent être assumées, qu’ils réalisent que l’argent leur manque, ils souffrent et sentent que la vie est dure. Ce type de personnes ne s’occupe pas de l’argent, mais ceci est normal : l’argent représente toute la sphère du premier chakra. Le rejeté est quelqu’un qui, comme je l’expliquais dans ma conférence sur les blessures, « croie ne pas avoir droit à la vie », et l’argent est bien trop matérialiste à son goût.

SUGGESTION:

Pour ce type de blessure, plus que pour toute autre, il est suggéré de s’occuper de tout ce qui représente l’incarnation, le corps, la nourriture, la sensualité, les relations, et bien entendu, l’argent.

Blessure : Abandon – Masque : Dépendance

Frein concernant l’argent : le manque d’autonomie. Les abandonnées ont tendance à être entretenus, la femme par son compagnon, les hommes par leur père ou vice-versa. Ils cherchent par-dessus tout la sécurité dans le couple. Ainsi auront-ils tendance à chercher un partenaire riche, sur laquelle ils peuvent s’appuyer, mais ils ne s’occupent pas de développer en eux-mêmes leur indépendance financière.

Dans ce cas, l’argent représente un des facteurs qui le lie à l’autre. Ils ont des difficultés à demander. Ils attirent des situations dans lesquelles ils se sentent impotents, sans voie de sortie. L’abandonné est le plus « victime » de toutes les catégories de blessures. Il fait tout pour attirer inconsciemment la pitié des autres afin d’être aidé. Il est souvent victime de tromperies, se fait avoir, subit des incompréhensions, des ruptures, etc…

Il a des difficultés pour entrer dans la logique de l’argent, se sentant dépassé par ce système qu’il considère comme froid, sans les émotions qu’il recherche tant. Il se sent invalidé, et comme il est tragique et romantique, il s’invente des scénarios mentaux qui parfois s’éloignent de la réalité. Il est indécis, a des difficultés à prendre des décisions et à s’affirmer.

SUGGESTION: Chercher l’autonomie et la développer, aidé dans un premier temps peut-être par un coach, simplement pour se lancer.

Blessure : Humiliation – Masque : Masochisme

Frein concernant l’argent : Précarité. De toutes les blessures, leurs détenteurs attirent plus fréquemment des situations rocambolesques, difficiles, extrêmes, où ils peuvent connaître de sérieuses difficultés économiques, dans lesquelles ils se sentiront honteux d’eux-mêmes.

Ils le font de manière à se punir eux-mêmes et parce qu’ils croient ne rien mériter de bien. L’argent est une manière de s’auto-torturer, ou parce qu’ils n’en ont pas et ils se culpabilisent et s’arrangent pour se mettre « hors-jeu » du système, paiement en retard, chèque sans fond, évasion d’impôts, pouvant gagner ou tout perdre, ou travailler pour peu de revenu, ou parce qu’ils ont de l’argent et ils trouvent les moyens de ne pas en profiter, sont incapables de se stabiliser financièrement, se laissent abuser économiquement, prêtant sans que cela ne soit rendu, travaillant sans salaire, se faisant tromper.

Tendances à l’auto-sabotage, bien que celle-ci soit présente dans toutes les blessures

L’argent, quand ils en ont, au lieu de leur donner de la liberté, les emprisonne.

SUGGESTION: Travailler le mérite et la dignité

Blessure : Trahison – Masque : Contrôle

Frein concernant l’argent : Contrôlant les dépenses et, inconsciemment, les entrées d’argent, ce type de contrôle tend à créer un manque de fluidité, de liquidité, ce qui est un synonyme de l’argent.

Ils leur est nécessaire de savoir ce qui va se passer, de tout prévoir : Qui, où, quand, comment ?, ce qui dénote son manque de confiance dans la vie et sa perfection, dans le futur et la synchronicité qui s’actionnent lorsque nous vivons harmonieusement.

Ils souffrent fréquemment de sentiments d’insécurité, d’angoisse. Ils prévoient en excès, ont des difficulté à accepter des sorties et des solutions, surtout celles qui ne viennent pas de lui. Difficulté à recevoir, trop d’orgueil pour demander

En cas de trahison, il lui arrive de se comporter de manière impulsive en se coupant des personnes ou des institutions pouvant l’aider.

SUGGESTION: Travailler la confiance en soi, dans les autres et dans la vie, se fluidifier, s’affranchir du résultat, lâcher prise.

Blessure : Injustice – Masque : Rigidité

Frein concernant l’argent: Avare, il cherche toujours à être juste avec l’argent, avec plus ou moins de succès, donnant à chacun ce qu’il a gagné.

Manque de flexibilité et d’imagination pour obtenir des solutions, limitation permanente des gains, psychorigide, sentiment de rébellion contre le système financier qu’il considère comme injuste et qui profite de lui en tant qu’individu.

Comme il peut être très optimiste, il lui coût également d’accepter la réalité des choses. Il croie qu’il doit travailler très dur pour gagner les choses, et s’il les gagne trop facilement, il s’arrange pour perdre ce qu’il ne « mérite » pas.

Difficulté à se relaxer, pour se donner du plaisir et profiter tranquillement, à se faire plaisir tout court, à contacter le côté ludique de l’argent.

Il veut en avoir pour son argent. S’il considère qu’il paye trop cher, il peut entrer dans des colères subites et intenses. Il se culpabilisera toujours lui-même et pensera qu’il n’a pas bien fait les choses.

SUGGESTION: Se donner la permission de ne pas être parfait, confier en la justice divine qui, parfois, n’est pas si évidente depuis notre perception humaine. Se faire plaisir avec l’argent.

VOUS VOUS RECONNAISSEZ PARTICULIÈREMENT DANS CERTAINES CARACTÉRISTIQUES ?… ET MAINTENANT ?

LES TROIS ÉTAPES:

1 – S’ACCEPTER
: Lorsque nos blessures s’activent, nous passons sur le mode « Réaction ». A ce moment, acceptez vos réactions et vos sentiments, observez vos pensées, vos sensations physiques et n’essayez pas de les esquiver. Sentez-les simplement. Ceci peut déjà guérir une partie de la blessure et de la souffrance. Accepter et observer ne signifie pas être d’accord.

2 – COMPRENDRE: Que tous les humains sont blessés, comme le dit ma fille Alicia « il n’y a pas de mauvaises personnes, seulement des personnes qui souffrent ». Lorsque vous savez cela, vous pouvez commencer à ressentir de la compassion et de la tolérance pour les autres et pour vous-mêmes, et bien sûr, sans procès ni accusations.

3 – RECONNAÎTRE
: Lorsque vous sentez une blessure s’actionner et que vous passez à un mode émotionnel réactif, respirez et demandez-vous : quel est mon besoin? Être aimé, protégé, considéré, respecté, reconnu ?…

Comme dans l’enfance, ces nécessités ne furent pas comblées par vos parents. Elles ont crée des souffrances qui s’activent de temps en temps. Car beaucoup de gens passent leur vie à souffrir et à chercher chez les autres les réponses à ses besoins, maintenant que vous êtes adultes, seuls vous-mêmes pouvez vous donner la reconnaissance, le respect, l’amour, l’attention qui a pu vous manquer dans vos premières années de vie.

Il existe des techniques très efficaces pour se libérer des blessures : Le système des 4 niveaux, que j’ai créé (je parle de lui dans ma vidéo sur les blessures), le focussing, méthode tipi, certaines thérapies quantiques comme Peat ou Matrix Énergétique, je les utilise tous.

L’abondance est donc notre état naturel, travaillez vos blessures et contactez-les de nouveau.

Ne me croyez pas : Faites en l’expérience !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Ana Sandrea

Thérapeute et Coach de Vie
http://www.maitredetavie.com/les-blessures-emotionnelles-largent/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *