Les coeurs ont été faits pour être remplis d’amour

coeurs amour

Saul, transmis par John Smallman

Tous vos blocages sont en train d’apparaître pour être libérés, c’est pourquoi vous continuez à les subir. C’est frustrant pour vous, cela a tendance à vous faire penser que vous êtes, comme certains pourraient le dire : « bons à rien », pas assez bien, alors que vous observez tant d’individus apparemment bien équilibrés vivre des vies normales, productives et satisfaisantes.

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité — PERSONNE n’est bon à rien, bien que certains puissent sembler perdre du temps, perdre leur vie — rien de ce que fait quelqu’un ne se perd, il y a toujours une leçon à apprendre, et elle est toujours apprise, si ça n’est pas maintenant, ça sera plus tard.

Aussi, accordez-vous une pause, autant que vous voulez, parce que c’est généralement ce dont vous avez besoin. Lorsque vous refusez de faire une pause, lorsque vous vous battez contre cette forte envie, vous passez à côté de l’occasion de découvrir quelque chose qui a été enterré ou nié et qui doit refaire surface, être vu et être confronté, pour pouvoir être libéré facilement et sans difficulté. Voilà ce que sont les blocages, un appel à permettre à quelque chose de profondément installé d’émerger pour être guéri et libéré. Mais la plupart d’entre vous ont été bien exercés à les enterrer, les nier ou les combattre. Permettre à ces blocages de prendre le temps de refaire surface ce n’est pas tergiverser, c’est un travail intérieur essentiel, mais quand vous vous jugez vous-mêmes vous ralentissez ou arrêtez le processus, et alors il peut sembler que vous tergiversez.

Le combat ça ne marche pas, seul l’amour marche ! Combien de fois faut-il vous le dire ? Vous essayez d’aimer les autres tout en vous condamnant et en vous blâmant vous-mêmes, et ça ne peut pas marcher parce que quand vous refusez de vous aimer vous-mêmes vous fermez votre vie à l’Amour. L’Amour est votre état naturel,vous avez besoin de Lui. Vous fermer à Lui vous épuise et vous laisse apeurés, en colère et pleins de ressentiment ; vous projetez alors ces sentiments négatifs vers les autres pour vous sentir mieux, mais cela ne fait que vous faire sentir plus mal.

Il n’y a pas d’autre réponse à tous vos problèmes, seulement l’Amour, l’Amour, l’Amour ; et puis encore davantage d’Amour. Et vous devez commencer par vous accepter et vous aimer vous-mêmes. Alors pourquoi ne pas le faire maintenant ? Tarder à le faire n’a aucun sens, cela ne fait qu’ajouter à votre insatisfaction et à votre tristesse, ou peut-être même vous provoquer encore plus de souffrance.

Maintenant, comme vous vous approchez rapidement du moment du réveil de l’humanité, c’est le moment de libérer tous les liens restants qui vous attachent à l’illusion — la peur, la colère, l’amertume, les ressentiments, les jalousies, l’indignité, la honte, les jugements, etc. — et de permettre à l’Amour de remplir votre cœurs. Vos cœurs ont été faits pour être remplis d’Amour, alors ouvrez-les pour que cela se produise. Beaucoup d’entre vous ont fait l’expérience de tomber amoureux, ou d’éprouver un amour intense pour la famille ou les amis, et vous savez comme ça fait du bien ; cet Amour-ci est infini, éternel, pas même la mort ne peut L’interrompre ou Y mettre un terme, alors pourquoi Lui fermer la porte ?

C’est la Volonté divine que vous viviez en permanence dans un état d’Amour, et en vérité c’est le cas, toujours, mais vous avez choisi de Le cacher à votre conscience. Sans Lui permettre de remplir vos cœurs vous ne trouverez jamais de satisfaction ou de bien-être, vous allez juste continuer à chercher, dans tous les mauvais endroits, cet état insaisissable et apparemment impossible à obtenir. Pourtant Il est juste là, au cœur de votre être, et Il ne vous quittera jamais car il est Vous.

Vous ne pouvez pas, vous ne pouvez jamais, échapper à vous-mêmes ! Nier que vous êtes l’Amour, éviter d’entrer en contact avec l’Amour, enterrer la flamme de l’Amour qui réside éternellement en vous est ce qui provoque toutes vos peurs, toutes vos angoisses, toutes vos colères, et tous vos conflits. Vous vous sentez seuls, menacés, en danger, et donc vous essayez de vous protéger, soit en vous entourant de barrières de protection (physiques ou psychologiques), soit en attaquant ceux dont vous pensez qu’ils menacent votre survie, c’est le syndrome « du combat ou de la fuite ». Mais si tous sont Un — et vous l’êtes indiscutablement — alors vous ne pouvez que vous attaquer vous-mêmes, ou vous défendre contre vous-mêmes, et cela n’a aucun sens. Vous avez tous les mêmes besoins et les mêmes désirs, et si seulement vous vouliez coopérer harmonieusement, avec compassion et amour, tous les problèmes pourraient être résolus et ils le seraient.

Ce n’est que vous-mêmes que vous craignez et contre qui vous vous défendez mais, à cause de l’habileté avec laquelle vous avez construit l’illusion, ces craintes semblent très réelles, et vous utilisez vos corps humains pour maintenir l’apparence de séparation entre vous, en jugeant l’autre comme différent, étrange, indigne de confiance, et dangereux. Vous appartenez généralement à des équipes — familles, religions, entreprises, partis politiques, équipes sportives, nations — qui toutes semblent exiger différentes loyautés que vous avez à soutenir et à défendre contre ceux qu’elles considèrent comme des ennemis — les autres équipes semblables. Et pendant les périodes où il n’y a pas de menace perçue au dehors, alors vous vous battez entre vous. La bagarre est devenue endémique, comme une maladie contagieuse à laquelle personne ne peut échapper. Et, pour entretenir l’illusion, vos médias alimentent très agressivement ces peurs de menaces et de conflits.

Vous êtes tous Un, mais cela l’illusion vous le cache, magnifiquement, parce qu’en son sein vous êtes tous passés maîtres dans l’art de vous duper vous-mêmes ! Toute l’illusion est une affaire d’auto-aveuglement, puisqu’il n’y a absolument personne d’autre à duper. Une fois que vous commencez à vous accepter vous-mêmes — y compris votre part d’ombre, les parties que vous enterrez ou que vous niez — alors vous commencez à comprendre que personne d’autre ne peut le faire pour vous et que personne d’autre ne peut vous empêcher de le faire. L’acceptation de soi est le plus grand cadeau que vous puissiez vous accorder à vous-mêmes, et si Dieu vous accepte sans conditions, comme Il le fait assurément, alors pourquoi ne le feriez-vous pas vous aussi ?

Comme cela vous a été dit un nombre incalculable de fois vous avez été créés parfaits, parce que tout ce que Dieu crée est, par sa nature même, parfait. La création est la preuve absolument parfaite de la perfection infinie de Dieu, et l’illusion n’est qu’une tentative irréelle de vous séparer de cet état éternel de perfection, ce qui est impossible puisque c’est le seul état qui existe.

Arrêtez de vous cacher, à vous-mêmes et aux autres, la Lumière de votre perfection ; ouvrez-vous pour recevoir le flux continu de l’Amour dans lequel vous êtes totalement immergés et vous y baigner ; Il circulera à travers vous et vous alignera avec la Réalité dans une intégration complètement harmonieuse avec tous les enfants de Dieu, et toutes vos peurs, tous vos soucis et toutes vos angoisses seront emportés.

Dans votre vie, les seuls obstacles à l’Amour sont ceux que vous avez vous-mêmes érigés à partir de la peur, et vous seul pouvez les lever. Faites-le et laissez tomber tout le stress nécessaire à leur maintien ; la paix remplacera alors le stress et vous pourrez vous donner entièrement à la vie, la première raison pour laquelle vous avez été créés. Être en vie c’est être éveillé, et des signes de vie sont en train de revenir dans vos formes endormies.

Avec tellement d’amour, Saul.

Traduction AD
http://www.anneduquesne.com/
Page d’origine : https://johnsmallman.wordpress.com/2015/06/22/hearts-were-made-to-be-filled-with-love/
—–
Vous pouvez écouter ce message, lu en anglais par John Smallman lui-même, en cliquant sur la barre de lecture de la page d’origine ci-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *