Les relations familiales

Les relations familiales

C’est bien moi, Maître Saint Germain qui intervient ce soir à tes côtés, à vos côtés, pour intervenir.
Je suis Maître Saint Germain et je ne serai ce soir que l’introducteur du sujet.
Nous voulons vous parler de relations familiales, de relations entre les êtres.

Alors la famille c’est souvent le cercle familial proche, le père, la mère, l’enfant. L’enfant que vous êtes encore et que vous restez toujours. Mais c’est aussi vos frères et sœurs de cette planète.

En vérité vous êtes 7 milliards, 7 milliards de frères et sœurs, 7 milliards d’êtres, reliés par l’amour immense de la fraternité réelle qui est la vôtre sur ce monde.

Mes camarades vont bien sûr évoquer chacune des relations, je dirai normale, ou particulière, qui existe. J’aimerais de manière plus générale vous dire qu’ une relation entre des êtres peut être purifiée de ma flamme violette. J’aimerais exprimer à quel point vous pourriez dissoudre, faire évoluer l’énergie entre deux êtres qui semblent ne pas être d’accord, qui semblent se disputer alors qu’ils sont frères et sœurs. J’aimerais vous dire à quel point nous pouvons intervenir pour vous montrer la réalité existante du mode miroir, du mode d’échange qui existe dans la relation familiale .

Vos frères, vos sœurs, ne font que vous montrer vos propres peurs, vos propres désirs, vos propres angoisses, les projeter sur eux et venir ensuite les blâmer n’est pas opportun. Il est opportun de laisser l’énergie circuler, de la comprendre avant de l’exprimer.

En vérité quand je dis cela, je sais que vous ne le pouvez pas. Vous ne le pouvez pas humainement dans le mode de la densité, dans le mode de la dualité, parce que vous êtes dans cette énergie de réaction, de transcendance, vous voulez tout de suite que les choses évoluent rapidement, changent. Vous voulez mettre au point, de l’extérieur, ce qui finalement demande un travail intérieur long et profond, et vous ne le pouvez pas parce que votre égo aime la discussion, l’argumentaire.

Votre égo adore avoir raison dans les relations familiales. C’est souvent le cas entre les parents et les enfants.

Votre enfant vous regarde et vous dit : je ne suis pas d’accord, et vous adulte vous venez le regarder et lui dire : tu n’es qu’un enfant, le rabaissant à son corps, le rabaissant à l’existence et non à l’essence de ce qu’il EST.

Beaucoup élevant un enfant, désormais, seront porteurs d’une nouvelle énergie, d’une énergie puissante, forte, d’une puissance d’amour telle qu’elle échappe même à la densité.

Dans cette puissance d’amour ils vont vous exprimer des choses que vous ne comprendrez pas, que vous n’accepterez pas. Ils vont vous expliquer à quel point les choses n’ont pas d’importance, et souvent les parents vont continuer à dire à leurs enfants, ou à leurs petits enfants : tu n’y connais rien de la vie, tu es si petit. Cet enfant a peut-être pas mal de vies d’avance, sachez les écouter.

S’il vous prend l’envie de les remettre à leurs places, comme vous l’évoquez régulièrement, alors dites-leur : je vais réfléchir à ce que tu évoques, mais pour l’instant je te demande ceci, ou je te demande cela, fais-le, s’il te plaît.
Soyez dans cette compréhension-là, soyez dans le message qu’il a été entendu, qu’il a été perçu dans son rapport à l’existence avec vous.

De même, vos frères et sœurs, quand ils s’expriment, laissez-les prendre leur espace. Nulle conversation ne devrait être arrêtée, nulle discussion ne devrait être coupée. Mais vous remplacez l’écoute par le raisonnement. Alors vous interrompez, alors vous voulez faire cesser, alors que parfois l’écoute suffit, qu’il n’est pas besoin d’argumentaire, et là je suis plutôt dans la relation homme-femme, et je vais laisser Lady Nada, évoquer cela avec vous, maintenant.

La suite lundi, bon week end à tous….

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
– qu’il ne soit pas coupé
– qu’il n’y ait aucune modification de contenu
– que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *