L’éveil spirituel au présent

Awakening Soul Spirit

par Dominique Lacroix

Nous nous demandons souvent si nous sommes bien sur le chemin de l’éveil spirituel ou encore où nous en sommes sur ce chemin. C’est une question que plusieurs se posent, car il y a toutes sortes de définitions et d’idées préconçues sur ce qu’est vraiment cet éveil spirituel. C’est pourquoi j’aimerais partager ma perception sur ce processus, car je crois que cela peut en aider plusieurs à se sentir plus calmes face à tout cela. Car bien entendu notre perception même de ce qu’est l’éveil spirituel influence notre expérience… Le concept d’éveil suppose que nous devions au préalable admettre qu’il y a quelque chose en nous qui est endormi ou qui n’est pas conscient et qui, par conséquent, doit s’éveiller. Cependant, la manière dont cet éveil s’est accompli jusqu’à maintenant doit être renouvelée, car ce qu’il est possible de faire aujourd’hui est différent de ce qui l’était il y a quelques années seulement. Cela est dû à la nouvelle configuration énergétique maintenant présente tout autour de la terre. Pour éveiller cet aspect endormi de notre être, nous devons être capables de nous relier à cette nouvelle fréquence énergétique qui permet alors à une nouvelle forme de conscience d’émerger en nous. Cette conscience est multidimensionnelle et elle permet d’avoir accès à différents plans de réalités simplement en portant notre attention sur le plan que l’on désire rejoindre. L’éveil spirituel consiste donc à faire émerger en nous un nouveau type d’être humain qu’on pourrait qualifier de suprahumain ou de divin.

Il y a beaucoup d’idées préconçues qui nous empêchent de nous abandonner avec confiance à ce processus qui se fait d’une manière naturelle si c’est là notre choix. Par exemple, nous croyons qu’être sur ce chemin d’éveil exige beaucoup de sacrifices. Nous pensons que pour nous éveiller, nous devons abandonner ceux que nous aimons, ou encore que nous devons nous isoler, ou que nous devons nous engager dans telle ou telle activité nous amenant à délaisser tout intérêt pour la vie matérielle. Nous croyons que nous devons nous consacrer à des activités plus spirituelles qui nous font vivre des états de conscience dans lesquels la réalité normale n’est plus importante ou aussi présente. Nous croyons que nous devons nous efforcer de sauver l’humanité. Ou encore il y a cette idée que l’éveil consiste à nous élever au-dessus de la condition humaine afin de pouvoir nous en affranchir complètement.

Pour moi la définition de l’éveil tel qu’il doit être vécu à l’heure actuelle est beaucoup plus simple et attirante : nous nous éveillons lorsque nous comprenons, acceptons et ressentons sans l’ombre d’un doute que nous sommes beaucoup plus que ce nous avons cru être jusqu’à présent : un être humain qui se sent séparé des autres, qui ne connait pas son origine réelle et sa place dans la création et qui se sent le plus souvent à la merci des circonstances et du monde extérieur. L’éveil débute dès le moment où nous réalisons qu’il y a à l’intérieur de nous une énergie-conscience plus grande dont nous ne connaissons pas encore très bien la nature réelle et que nous nous efforçons alors de porter toute notre attention à ce qui émerge en nous.

Cette énergie a été nommée de différentes manières. Dans la tradition religieuse occidentale, cette énergie est appelée « l’âme » ; pour ma part je préfère nommer cette énergie le Moi divin. C’est cette partie de nous dont nous avons oublié l’existence et que nous avons enfouie profondément dans notre être. Cependant cette énergie ne peut disparaitre puisqu’elle est éternelle et qu’elle vibre à la fréquence de l’amour inconditionnel. Elle est donc toujours présente en nous et c’est elle qui nous pousse à chercher et à comprendre qui nous sommes vraiment afin de retrouver notre place dans l’univers.

Lorsque nous comprenons que la vie que nous avons menée jusqu’à maintenant n’est pas libre, mais que nous sommes le produit d’un conditionnement, nous commençons à nous éveiller. Lorsque nous commençons à nous observer chaque jour avec une profonde honnêteté afin de mieux comprendre nos motivations profondes pour dissoudre notre programmation subconsciente, nous sommes sur ce chemin. Lorsque nous demandons constamment à ressentir notre être véritable, à retrouver ce lien avec notre nature divine, nous sommes sans aucun doute sur ce chemin, quelles que soient les expériences ou les situations qui sont présentes dans notre vie en ce moment. Les circonstances difficiles sont simplement les informations qui sont mises sur notre chemin afin de nous aider à voir clair en nous-mêmes. C’est pourquoi les difficultés rencontrées ne signifient pas que nous ne faisons pas bien notre travail d’éveil ou que nous ne sommes pas sur ce chemin, elles nous indiquent plutôt le prochain pas que nous pouvons faire, si nous le désirons.

Une autre fausse conception sur l’éveil spirituel est celle de croire que nous devons avoir des expériences d’illumination pour être éveillés. Or quoique cela puisse parfois être le cas, ce n’est pas une règle. L’ouverture de la conscience lors d’une expérience de mort imminente par exemple ou par une illumination soudaine n’est pas le lot de la majorité des êtres humains. L’éveil spirituel pour la plupart se fait d’une manière très graduelle qui peut parfois sembler simpliste ou sans importance lorsque l’on se compare à ces personnes. Cependant, un nouvel état d’être est bel et bien présent chez tous ceux qui demandent à retrouver leur connexion avec la Source véritable de leur être et qui font de ce désir une priorité dans leur vie.

Plusieurs confondent aussi perceptions extrasensorielles et éveil spirituel. Nous croyons que les gens qui perçoivent plus facilement que nous les énergies subtiles, qui voient les esprits ou entendent la voix de leurs guides sont éveillés ou du moins sont plus éveillés que nous. Or ce n’est pas nécessairement le cas. Perception subtile et éveil de conscience ne signifient pas nécessairement la même chose. Certains êtres ayant des capacités de perceptions extrasensorielles très développées sont encore dominés par leur égo sans être connectés à leur conscience divine. Et d’autres êtres dont la sensibilité extrasensorielle est encore endormie peuvent avoir une conscience plus large. Toutefois, développer la perception des énergies subtiles est un des outils que le nouvel humain doit acquérir. Car c’est avec l’intelligence du cœur que l’essence et la nature véritable de toute chose et de tout être peuvent être perçues et comprises.

De même, nous croyons que les gens qui canalisent un être spirituel qui n’est pas incarné sont plus éveillés. Là non plus il n’y a pas adéquation. Nous avons l’impression qu’une information qui provient d’un esprit est plus vraie et plus importante qu’une information transmise par un être humain éveillé et conscient qui la ressent directement dans son être… Nous croyons que ce n’est qu’un humain après tout et que les esprits sont plus conscients et éveillés que nous !! C’est loin d’être toujours le cas. Les êtres spirituels sont simplement dans une forme qui leur permet d’avoir accès plus facilement à de l’information existant sur un plan plus subtil, mais ils ne sont pas nécessairement plus évolués.

Toutefois, c’est précisément cette capacité à percevoir et à recevoir l’information d’une manière directe – sans intermédiaire – que nous devons maintenant développer. C’est ça le devenir de l’être humain qui émerge actuellement. Plus besoin d’être un canal pour recevoir l’information d’une autre entité, plus besoin d’avoir des intermédiaires ou des sources extérieures, nous pouvons dès maintenant nous connecter directement à la source de toute information. Il est temps de commencer à faire confiance de plus en plus à nos propres capacités de perception afin de les laisser se développer en nous ouvrant à ces nouvelles possibilités.

L’éveil se caractérise tout simplement par la prise de conscience qu’il y a une partie de notre être que nous ne connaissons pas encore, mais qui est plus vraie et réelle que l’aspect de nous que nous connaissons. Lorsque nous acceptons ce fait, nous sommes alors capables de faire de la place à cette nouvelle conscience que nous pressentons en nous. Nous comprenons que notre égo, notre personnalité ont pris le contrôle de notre vie et que ce programme subconscient peut et doit être changé. Être éveillé c’est commencer à reprendre la direction de notre vie afin de nous sentir libres face aux attentes des autres et dans toutes les circonstances de notre vie. C’est être capable de discerner quand nous décidons et agissons d’une manière automatique à partir des systèmes de référence que nous avons adoptés des autres, à partir de nos peurs et de nos sentiments de limitation. Et quand nous prenons conscience de ces attitudes et comportements automatiques, nous sommes capables de les transmuter, de les laisser aller afin de les remplacer par des choix et des réactions conscients provenant directement de cette nouvelle et puissante énergie-conscience que nous apprenons à découvrir en nous.

Se demander où nous en sommes sur ce chemin est souvent un désir de l’égo de montrer qu’il a réussi et qu’il peut obtenir des résultats. L’important est de se savoir sur ce chemin. L’important est de demander chaque jour d’être de plus en plus capable de laisser parler l’être aimant, altruiste et puissant que nous pressentons ardemment au centre de notre être. Nous sommes sur ce chemin lorsque ce désir devient notre raison de vivre, lorsque ce désir prend toute la place dans notre vie et que nous utilisons chaque occasion qui nous est présentée pour nous dépasser, pour évoluer, pour devenir ce nouvel humain divin qui se sait et se sent uni à tous les autres êtres vivants…

Et la fin de l’éveil arrive lorsque la vie en tant qu’être humain n’a plus de secret pour nous. Rien ne peut plus nous distraire de notre être véritable, plus rien ne peut nous empêcher de créer précisément la réalité que nous voulons, rien ne peut nous empêcher d’avoir accès à la vérité pure et de nous sentir parfaitement unis à la Conscience de notre Créateur…

C’est un état que nous désirons tous atteindre ! Certains l’atteindront dans cette vie-ci, d’autres dans une autre. Mais l’’important est de savoir que nous avons pris ce chemin et de ne pas interpréter les difficultés que nous rencontrons comme des empêchements à notre progression ou un signe que nous ne faisons pas bien notre travail. Toute difficulté est une occasion de dépassement, elle fait surface dans notre vie afin de nous offrir l’occasion de laisser aller de vieilles conceptions qui nous limitent ou des habitudes qui nous maintiennent dans cette ancienne manière d’être qui consiste à voir toutes choses comme étant extérieures à nous. Les réponses à notre origine et à notre destinée existent en nous. L’origine des circonstances de notre vie se trouve également en nous. Tout part de l’intérieur, du centre de notre être pour se refléter à l’extérieur dans notre réalité.

Plus nous éliminons ce qui nous empêche d’avoir accès à cette magnifique énergie, plus nous en faisons l’expérience dans notre vie, plus nous apprenons à nous aimer tels que nous sommes et à aimer la vie sur terre. Nous sommes alors libres d’être et d’accomplir ce qui nous inspire et ce qui amène de la joie dans notre vie. Pour moi l’éveil spirituel ne consiste pas à désirer être autre chose qu’un être humain complet qui est divinement inspiré à créer une réalité basée sur les principes universels. L’éveil spirituel ne consiste pas à désirer quitter la Terre pour d’autres dimensions plus élevées (cela viendra en son temps bien sûr !). L’éveil spirituel consiste plutôt à vouloir vivre une vie humaine profondément harmonieuse, aimante, authentique, dans la liberté et la joie en intégrant la partie divine de notre être dans notre expérience humaine. Cela se fait en apprenant à apprécier intensément chaque instant de notre vie, en percevant la valeur de chaque expérience, de chaque situation, de chaque relation. Cela se fait aussi en apprenant à s’aimer et à s’accepter tels que nous sommes maintenant dans notre expression physique. Car c’est à travers ce corps, dans cette incarnation physique que nous pouvons faire émerger un nouveau type d’être humain. Et lorsque nous arrivons à faire cela, nous passons dans une autre dimension de conscience, une autre dimension de réalité…

Cette compréhension m’a amenée à me sentir plus heureuse d’être sur Terre. Car ma présence ici en tant qu’être humain, ainsi que la vôtre, est ce qui assure l’émergence d’une nouvelle conscience collective humaine qui soit une avec la Création, qui soit aimante et altruiste. Et cela s’accomplit une conscience à la fois, avec chaque être humain qui s’éveille à sa nature véritable.

Avec beaucoup d’amour

Dominique

http://lapressegalactique.com/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *