L’habitude du pardon : apprenez à pardonner pour mieux vivre

quietude cygne

Pardonner quelqu’un ne lui donne pas pour autant carte blanche. Cela vous donne carte blanche pour avancer. « Il y a eu des moments dans notre vie où on nous a blessé, menti, on a profité de nous, peu importe. Et bien que vous soyez physiquement détaché de la personne, la colère, le ressentiment, et la haine persistent. Cela occupe chaque aspect de votre vie. Vous le portez avec vous de relation en relation : d’une expérience personnelle à une autre. C’est extrêmement dangereux pour la santé.

Ce qui est drôle, c’est que vous vous considérez comme une personne spirituelle ouverte d’esprit et aimante. Vous portez avec vous cette douleur profonde, dont vous n’arrivez pas à vous débarrasser, vous n’arrivez pas à la laisser partir. Pourquoi ? Notre nature primitive a évolué uniquement pour nous protéger du danger, de la menace, ou de la vulnérabilité. Elle ne pense pas, elle réagit uniquement. Un des plus grands dangers universels, est de prospérer .

Notre nature primitive est contrôlée par ce que j’ai appelé le cerveau automatique (ou CA). Une fois que le CA détecte le danger de prospérer , cela nous pousse à nous battre ou à fuir. Lorsqu’on vous a fait du tort, votre CA détecte le danger et vous vous battez ou vous vous enfuyez. La lutte ou la fuite apparaissent de plusieurs façons, par exemple : la colère (combat), retrait/ dépression (fuite, pour ne plus souffrir), sabotage de relation (lutte/fuite, pour ne plus souffrir).

L’habitude du pardon

Cette lutte ou fuite auraient pu être très utiles dans les déserts de la jungle ou les paysages préhistoriques, mais pas aujourd’hui ; pas maintenant, et pas sous cette forme.

Il est temps de commencer à changer pour suivre votre nature divine, qui est là aussi, seulement couverte de couches de ce CA primitif.

L’esprit est l’animateur de notre nature divine. Voici quelques étapes à puiser en elle, pour pardonner.

L’habitude du pardon étapes:

1. Annulez immédiatement tous les plans de vengeance.

2. Autorisez-vous le bonheur. C’est plus un choix que vous ne le pensez. Vous pouvez même choisir d’être heureux sans aucune raison.

3. Lorsque vous ressentez de la colère et le besoin de vous déchaîner, renoncez-y, respirez jusqu’à cinq, retenez votre souffle pendant deux secondes, et expirez jusqu’à cinq, et répétez « il n’y a pas de danger, je suis en sécurité. »

4.Au moins une fois par jour, fermez les yeux, ressentez l’air lorsque vous inspirez par le nez et expirez par la bouche et évacuez la colère. Ressentez la colère qui s’évacue de vos épaules et qui se désintègre dans l’air.

5.Réalisez que vous accrocher à subir une injustice est devenu une habitude, et c’est également devenu familier. Commencez à imaginer votre vie sans vous cramponner à la colère et à la douleur. Commencez à créer une nouvelle habitude de pardon.

Comprendre pourquoi vous ne pouvez pas pardonner est la première étape. Une fois que vous saurez pourquoi, vous pourrez commencer à prendre les mesures nécessaires pour commencer la nouvelle habitude de pardon et commencer à vivre la vie qui vous est destinée.

Claire c.

http://www.espritsciencemetaphysiques.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *