Manger selon les saisons : Quels aliments pour L’été ?

Selon plusieurs médecines traditionnelles, comme la médecine chinoise et l’ayurveda, il est important d’adapter son alimentation en fonction des saisons pour préserver sa santé et sa vitalité.

Le cycle des saisons s’accompagne en effet de variations climatiques que notre organisme supporte plus ou moins bien.

Pour garder la forme même quand les températures grimpent, nous vous proposons de découvrir quels aliments privilégier en été.

Que dit la médecine chinoise ?

Selon les principes de la médecine chinoise et plus précisément de la diététique chinoise la nourriture est un moyen de renforcer et d’harmoniser son énergie, au même titre que le qi gong ou l’acupuncture.

Chaque personne doit adapter son alimentation à ses besoins, en fonction de son âge et de son mode de vie mais aussi en fonction des saisons !

Selon les Chinois, les saisons sont au nombre de cinq : printemps, été, automne et hiver, plus une intersaison qui s’intercale entre elles.

Or, chaque saison sollicite plus particulièrement deux de nos organes (l’un appelé « empereur » et l’autre « émonctoire »).

En été, qui s’étend du 22 juin au 1er septembre selon la médecine chinoise, les organes à stimuler sont le coeur (empereur) et l’intestin grêle (émonctoire).

Quand il fait chaud, le coeur doit fournir davantage d’efforts et notre énergie vitale s’en ressent.

En cette saison, on court plus de risques de souffrir de problèmes circulatoires voire de maladies cardio-vasculaires (hypertension) et de problèmes psychiques comme un burn-out car cette saison est celle de l’agitation.

Quels aliments sont recommandés ?

Selon la médecine chinoise, les fonctions digestives faiblissent aussi en été.

Il faut donc manger léger, éviter le gras et les aliments trop riches. Il faut aussi éviter les aliments piquants qui affaiblissent la vitalité.

Par ailleurs, il faut augmenter la consommation de fruits et de végétaux pour compenser les pertes en eau dues à la chaleur.

La diététique chinoise recommande les aliments de nature froide censés rafraîchir le corps et le coeur ainsi que la saveur amère.

Concrètement, vous pouvez mettre au menu la roquette, la laitue, le basilic, la sauge, le fromage de chèvre et de brebis, le thé vert, le curcuma et le thym.

Il est aussi conseillé de ne pas boire glacé pendant les repas ce qui reviendrait à « éteindre » le feu de la digestion, avec à la clé une probable prise de poids.

Que dit l’ayurveda ?

L’ayurveda, qui est la médecine ancestrale de l’Inde, préconise elle aussi d’adapter son alimentation en fonction des saisons pour être en meilleure santé.

Pour avoir plus d’énergie et bénéficier d’une meilleure digestion et d’une meilleure assimilation des nutriments, il faut suivre le rythme des saisons.

Plus précisément :
=> en été, c’est l’élément feu (pitta) qui domine
=> en hiver, pendant la saison froide, sèche et venteuse, c’est l’élément air (vata) qui domine
=> pendant les saisons froides et humides (le printemps et l’automne) c’est l’élément kapha (qui associe la terre et l’eau) qui domine.

Suivant la médecine ayurvédique, les pathologies propres à chaque élément (eau, terre, feu, air) risquent de s’aggraver pendant la saison correspondante.

Par exemple, les acidités gastriques et les éruptions cutanées qui sont liées à Pitta (le feu) ont tendance à empirer  pendant l’été.

Quels aliments sont recommandés ?

En ayurveda, on recommande de consommer en été des aliments crus, frais et sucrés pour contrecarrer la chaleur ambiante et l’élément pitta.

Cela tombe bien puisque l’été est aussi la saison où l’on a le plus de choix de fruits comme la pastèque, le melon ou encore les pêches et nectarines..

A cette période où votre corps et votre système digestif sont les plus chauds, la médecine ancestrale indienne vous recommande de rétablir l’équilibre en consommant des crudités hydratantes et rafraîchissantes comme des tomates, du concombre ou des carottes râpées.

Par ailleurs, il est conseillé de bannir les aliments lourds, l’alcool et surtout la viande, qui risqueraient de vous réchauffer davantage.

Suivant la même logique, limitez la quantité des épices que vous mettez dans vos plats et évitez le piment (bien trop chaud pour la saison).

 

https://www.gralon.net/articles/gastronomie-et-alimentation/regime-et-dietetique/article-manger-selon-les-saisons—quels-aliments-pour-l-ete–10427.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *