Message de Ganesh

Message de Ganesh

Je modifie un peu l’espace vibratoire de ce corps et de l’énergie que j’envoie, pour faire correspondre mon énergie à la vôtre.
Je suis l’énergie de Ganesh.

Beaucoup d’entre vous m’ont connu ou représenté comme un Dieu, et non comme l’expérience que je suis.
Il importe, pour moi, de discuter avec vous, de parler avec vous des obstacles à votre propre Divinité, à votre propre augmentation vibratoire.
J’ai toujours fait cela, en tant qu’enseignant de la lumière.

Un des obstacles à votre augmentation vibratoire est : le succès, au-delà de l’amour.

Si vous considérez que la reconnaissance des autres est plus importante que ce que vous êtes, si vous considérez que la reconnaissance humaine est plus importante que votre reconnaissance de vous à vous, si vous reconnaissez que l’amour que vous portent les autres est plus important que l’amour que vous vous portez à vous-mêmes, alors vous faites obstacle à votre propre lumière, à votre propre espace vibratoire, à votre propre changement dans l’énergie.

Nulle part dans la nature un être ne s’offre à la lumière des autres êtres, juste pour montrer qui il est. La nature s’offre à elle-même, dans son entièreté, comme étant une partie humble – parfois jolie, parfois moins jolie – d’un ensemble, d’un ensemble si grand, et si vaste, dont la simple compréhension intellectuelle amène la joie.
Je suis tout ce qui Est, je ne peux donc être séparé de ce qui ne se voit pas.

Voici ici un second obstacle, important, à dépasser : ce que vous ne voyez pas, ne signifie pas la non-existence.

L’expérience que vous appelez parfois : la vacuité, le sans forme, le vide ou l’énergie de l’Amour Divin, cette expérience est présente partout. Il n’est pas un endroit, pas un moment où vous ne pouvez échapper, échapper à qui vous êtes, échapper à l’Amour qui descend sur vous. Comprenez toute cette énergie qui tombe sur vous dans ce moment présent, toute cette énergie de guérison, de guérison des croyances, de guérison des pensées, de guérison de l’expérience. Tout cela, tout cela amène, en vous, l’expérience de la Divinité dans la forme.

N’espérez pas obtenir de miracle de la part de la forme. La forme n’est que l’application de vos pensées, projetées, divinisées, acceptées. Alors acceptez que ce qui ne se voit pas existe.

Acceptez-en l’augure, dans un premier temps, acceptez-en l’idée.
La connaissance de cette énergie, le contact avec cette énergie, le contact avec mon énergie, avec celle des guides, avec celle de la non-matière, avec celle de vos frères de lumière, avec celles des Êtres de lumière, tous ces contacts, un à un, éveilleront en vous les portes de la conscience, les portes de la conscience.

Cette conscience Divine amènera en vous l’idée que tout est déjà là. Quand cela est fait, vous n’aurez qu’à choisir dans tous ces possibles, celui que vous désirez projeter. Vous n’aurez qu’à projeter l’état d’être, l’état d’ouverture, l’état d’Amour réel et simple que vous pouvez donner à ceux qui font l’expérience de vous, l’expérience de vous-même.

Un autre obstacle, sans doute, est l’idée d’attaque.
Comprenez ceci : pas d’attaque sans faille.
Alors vous serez toujours attaqués dans l’expérience, par vos frères, par vos sœurs, par l’expérience, par ce que vous appelez encore l’astral qui finalement n’est qu’une projection.
Comprenez à quel point vous avez toujours, toujours, toujours été protégés.

Comprenez aussi à quel point, et c’est sans doute un petit obstacle celui-là, mais à quel point vous n’êtes pas seuls.
Nous avons conscience, connaissance de votre expérience, de qui vous êtes, de qui vous pensez être.
Notre image portée à vos côtés vous aidera, parce qu’elle agira sur un plan subtile agissant comme un appel. Notre nom vous aidera parce qu’il agira comme une vibration d’appel, là aussi. Mais si, dans un instant de méditation, vous vous reliez à chacun d’entre nous, cela agira autant dans le monde physique que dans le contact non formel qui sera alors établi, en conscience, totale, de l’être entier que vous êtes.

Ne craignez plus aucun obstacle, il n’existe pas. Ce que l’Esprit pur a créé ne peut être décréé, ne peut disparaître. Ce qui peut être décréé, effacé, c’est la vision que vous avez des choses, des expériences, des moments. Cette vision-là peut être corrigée, elle peut être pardonnée, elle peut être amenée à la lumière, elle peut être bénie, envahie de l’espace même de cet Amour dont nous ne cesserons de parler car il est la clef lumineuse de toute ascension humaine. Celui qui aime sincèrement, celui-là recevra toujours, au bon moment, et au bon endroit, des attitudes justes, pour lui.
Pour celui qui n’aime pas sincèrement, il sera comme dans un sas en attente, dans un espace en attente, en attente de lui-même quelque part, mais vous savez nous sommes patients, et c’est accepté, c’est reconnu. Vous savez, votre expérience de vie elle est légère, elle est douce, elle est rapide, dans notre espace.
Alors nous aimons vous regarder vous éveiller, comme vous aimez à le dire, car cela produit pour nous comme une sorte de feu de poudre, de feu d’artifice. Alors illuminés de cette présence en vous, nous vous accompagnons et nous vous montrons : regarde comme tu as dansé jusque là, dans cet espace, observe le danseur… il est… parfaitement posé dans le flot de la vie, dans le flot de l’expérience elle-même. Il intègre cette expérience car il sait qu’il en est le créateur Divin.

Rien ne peut lui arriver car il est le créateur Divin de son expérience. Même si dans l’apparence vous avez l’impression qu’il vous arrive quelque chose, en vérité, il n’arrive rien. La perfection du Plan Divin ne peut être remise en question, pas par des êtres vivant une microseconde, une micro-expérience.

Modifier l’apparence c’est simple pour nous, mais vous… qu’accepteriez-vous… qu’accepteriez-vous comme modification dans votre vie pour que la lumière s’accomplisse, pour que le Plan s’accomplisse, pour que toute expérience Divine s’accomplisse…. Vous savez, une des informations que j’aime souvent à donner, est celle qui consiste à dire que l’autre ne change pas et ne changera pas. Vous êtes l’autre, rien ne peut vous séparer de l’autre. Alors portez cela, et essayez d’effacer quelque chose d’impropre à la conscience qui s’appelle le jugement, la séparation.

Dans l’expérience vous continuerez à juger, mais sincèrement, au-delà de cela, vous savez que tout est parfait.

Respirez votre expérience, dansez votre expérience, vibrez votre expérience.

Nommez-la : l’amour, la paix, la joie, le malheur, la maladie, la souffrance. Je prends, j’accepte, j’intègre et je respire cela. Je reconnais, dans cette respiration, dans cet inspire, dans cet expire, je reconnais l’instant présent, l’instant où la vie coule à travers moi, et où tout ce à quoi j’ai donné de l’importance était en dehors de ce moment-là, était en dehors de cette expérience-là. Alors en paix, en amour et en lumière, j’accepte toute l’énergie qui m’est envoyée. J’accepte totalement tout cela. La clef est là, c’est cela la clef, c’est cela l’expérience Divine.

Merci de m’avoir écouté, d’avoir perçu le message.
Je vous laisse à une autre énergie.

Sylvain Didelot

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
-qu’il ne soit pas coupé
-qu’il n’y ait aucune modification de contenu
-que vous fassiez référence à mon site http://sylvaindidelot.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *